Par Johan Sellitto - Devenir consultant indépendant

La réforme de la formation professionnelle de 2015 a considérablement modifié l’activité des responsables de formations. En introduisant de nouvelles exigences et notamment six critères de qualité, les formateurs professionnels doivent dorénavant faire face à de nouvelles contraintes qui ont pour effet de complexifier leurs missions.

Les changements apportés par la réforme

Il y a quelques années, la formation professionnelle connaissait l’une de ses réformes les plus importantes. La loi du 5 mars 2014 et le décret du 30 juin 2015, relatifs à la qualité des actions de la formation professionnelle continue définissaient alors un tout nouveau cadre obligatoire pour les formateurs et les organismes de formation.

Appliqué depuis janvier 2017, le décret a introduit de nouveaux critères d’éligibilité. Au nombre de six, ces critères de qualité sont précisés dans l’article L. 6316-1 du Code du travail :

  1. L’identification précise des objectifs de la formation et son adaptation au public formé
  2. L’adaptation des dispositifs d’accueil, de suivi pédagogique et d’évaluation aux publics de stagiaires
  3. L’adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement à l’offre de formation
  4. La qualification professionnelle et la formation continue des personnels chargés des formations
  5. Les conditions d’information du public sur l’offre de formation, ses délais d’accès et les résultats obtenus
  6. La prise en compte des appréciations rendues par les stagiaires

L’introduction de ces nouveaux critères a eu pour conséquence directe de réduire les possibilités de financement des organismes de formation. D’ailleurs, selon une enquête du Syndicat des consultants-formateurs indépendant menée à la suite de la réforme, nombre de formateurs ont pu constater une diminution de leur activité.

Quelles conséquences pour les formateurs ?

Vous êtes formateur indépendant ou envisagez de le devenir ? Pour que vos formations figurent dans le répertoire national des certifications professionnels (RNCP) et sur la plateforme Data-Dock, vous devez désormais notamment :

  • Justifier d’une qualification de formateur
  • Disposer d’un diplôme lié à la formation dispensée
  • Mener des pratiques qui répondent rigoureusement aux critères de qualité exigés
  • Être rattaché à un organisme de formation certifiée ou labellisé

Cette certification est essentielle dans la mesure où seuls les organismes de formation certifiés peuvent percevoir un financement, notamment dans le cadre du Compte Personnel de Formation (CPF).

La démarche de qualification ISQ-OPQF

Pour se conformer aux nouvelles exigences amenées par la réforme de la formation continue et assurer ainsi le développement de l’activité des formateurs indépendants, Cadres en Mission a décidé de mettre en place une démarche de qualification ISQ-OPQF.

La qualification professionnelle OPQF est délivrée par l’Office professionnel de qualification des organismes de formation ISQ (Qualification des Services Intellectuels), accrédité par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation). Cette qualification permet de reconnaître la compétence de l’organisme de formation dans un ou plusieurs domaines de qualification.

Le portage salarial : une réponse adaptée à la réforme

Le formateur indépendant qui choisit le portage salarial, et notamment la société Cadres en Mission, dispose d’un avantage considérable : il bénéficie à la fois du numéro de formateur agréé de sa société de portage, indispensable pour réaliser ses missions, et d’un dispositif favorable au développement de son activité.

Il profite ainsi de :

  • Un accompagnement de proximité assuré par un gestionnaire des ressources humaines
  • La prise en charge de ses formalités comptables et fiscales par un service administratif
  • Une couverture sociale complète et d’une assurance RCP ;
  • L’intégration à un pôle d’expertise de formation « entreprendre et innover », lui permettant d’aborder spécifiquement la mutualisation des compétences, la prospection commerciale, les réseaux R&D et le développement de son activité de salarié porté
  • Un parcours de professionnalisation intégrant :
    • Une formation de formateurs (création d’un module de formation, animation et gestion de processus, environnement légal)
    • Un dispositif de développement professionnel en partenariat avec le CNAM : Positionnement, accompagnement VAE, certificat de compétences « concepteur et animateur de séquences pédagogiques », diplôme d’établissement « responsable de projets de formation », licence « animation et gestion de la formation des adultes » et master « analyse du travail et développement des compétences »
    • L’obtention du certificat de compétences Ingénieur Professionnel de France (IPF) dans sa spécialité, afin d’accéder au secteur international
    • Un accompagnement au montage financier de son projet professionnel

 

Vous souhaitez obtenir plus d’informations concernant les formations proposées par Cadres en Mission, la réforme de la formation professionnelle ou la démarche ISQ-OPQF ? N’hésitez pas à contacter Nadia HADJERI au 06 28 70 45 28 ou à l’adresse nadiahadjeri@cadresenmission.com !

Article rédigé le 01 Mar 2016

Les commentaires sont fermés.