Nouvelle forme de travail en plein essor, le portage salarial permet aux cadres séniors et aux jeunes cadres, aux formateurs et aux managers de transition de développer une activité en toute autonomie en profitant d’une couverture sociale intégrale.

Le portage salarial, comment ça marche ?

Concept mis au point à la fin des années 1980 pour aider les cadres séniors en recherche d’emploi à trouver des missions en rapport avec leur qualification, le portage salarial est aujourd’hui considéré comme une forme de travail à part entière.

> Pour en apprendre davantage, découvrez notre définition du portage salarial

Outre son intérêt pour les cadres séniors en recherche d’emploi ou en reconversion professionnelle, le portage salarial est aussi un bon moyen pour un créateur d’entreprise de tester son projet d’entreprise avant de créer sa propre structure juridique.

Ce statut juridique repose sur le principe d’une relation tripartite réunissant le consultant en portage salarial (ou salarié porté), l’entreprise de portage et l’entreprise cliente souhaitant recourir aux services du salarié porté. Un fonctionnement offrant un cadre juridique 100% sécurisé grâce à l’accord de branche du 24 juin 2010. Celui-ci est notamment régi par des relations contractuelles, que nous vous détaillons dans le 5ème point.

participation reunion information

Un statut en perpétuelle évolution

Le statut n’a cessé d’évoluer depuis la création de sa branche professionnelle en 2016, puis grâce à l’adoption d’une convention collective signée par tous les partenaires sociaux et régissant son fonctionnement en 2017. Le portage salarial s’est donc définitivement imposé comme un statut incontournable dans un monde du travail en continuelle mutation, où « travailler autrement » est devenu le maître-mot.

Gagnant en reconnaissance au fil des années et des accords, le statut de salarié porté séduit désormais 30 000 à 50 000 professionnels qualifiés chaque année.

> Apprenez-en plus sur la réglementation du portage salarial !

Les 5 avantages du portage salarial

Depuis la naissance de son principe fondateur, le portage profite d’un engouement indéniable chez les cadres séniors, les formateurs, les consultants freelances et les managers de transition, bien plus que le statut d’auto-entrepreneur.

Vous souhaitez vous aussi mener une activité indépendante ? Et si vous rejoigniez le mouvement ? Statut ultra-avantageux, le portage salarial, à mi-chemin entre le salariat et l’entrepreneuriat, est peut-être la solution que vous recherchez pour développer votre business et valoriser votre expertise.

1. Choisir ses missions, ses horaires et ses honoraires

Envie d’être pleinement aux commandes de votre projet professionnel ? De mener votre activité comme bon vous semble ? De devenir indépendant tout simplement ? Le portage salarial vous permet de profiter d’une grande liberté, sans comparaison possible avec un poste de salarié classique.

En tant que travailleur autonome et responsable :

  • Vous choisissez librement vos missions
  • Vous négociez vos honoraires et vos modalités d’intervention avec votre clientèle
  • Vous bénéficiez de plus de flexibilité au quotidien
  • Vous travaillez dans le lieu de votre choix, sans avoir à rendre des comptes à un quelconque supérieur hiérarchique

Ainsi, avec le portage salarial, vous devenez en quelques sortes un salarié indépendant.

2. Bénéficier d’une protection sociale complète

Contrairement à certains dirigeants d’entreprise qui doivent se contenter d’une protection sociale minime en raison de leur statut de travailleur non-salarié (entreprise individuelle/micro-entreprise, SASU, EURL), le consultant en portage salarial profite quant à lui d’une couverture sociale complète, identique au régime social du salarié.

Ainsi, le statut du portage salarial permet au salarié porté de :

  • Bénéficier du remboursement de ses soins
  • Avoir droit au chômage (ASSEDIC) (si facturation suffisante)
  • Cotiser aux caisses de retraite
  • Percevoir des indemnités journalières en cas d’arrêt maladie
  • Profiter de l’assurance responsabilité civile professionnelle de sa société de portage

Autres avantages sociaux non-négligeables : en tant que salarié porté, vous pouvez cumuler vos allocations chômage avec vos revenus issus de votre activité (sous certaines conditions). De même, le cumul retraite-rémunération en portage salarial est également possible en fonction de votre situation.

3. Se débarrasser des obligations administratives

La gestion administrative est souvent perçue comme une perte de temps pour le travailleur indépendant qui doit l’intégrer tant bien que mal dans un emploi du temps souvent déjà bien chargé.

En portage salarial, ces tâches administratives (facturer, tenir à jour sa comptabilité, déclarer ses charges sociales) sont gérées par la société de portage salarial, vous permettant ainsi de vous consacrer uniquement au développement de votre activité.

Une garantie financière est souscrite par la société de portage salarial afin d’assurer une partie de la rémunération du salarié porté et le paiement des cotisations sociales, en cas de défaillance de l’entreprise cliente.

4. Profiter d’un accompagnement de proximité

Le degré d’autonomie dont bénéficie le salarié porté est proportionnel à l’accompagnement personnalisé dont il profite dans le cadre de son activité. Rattaché à un directeur régional et à un chargé de ressources humaines, vous pouvez à tout moment faire appel à leur expertise, en cas de besoin.

Un service de proximité qui se traduit également par la proposition d’une offre de formations. Son objectif : comprendre les spécificités et intégrer les compétences liées au métier de consultant en portage salarial.

Des offres de missions sont également accessibles sur le site de Cadres en Mission, afin de faciliter la prospection du consultant.

5. Multiplier les opportunités grâce à un réseau d’experts

En devenant salarié porté chez Cadres en Mission, vous rejoignez un réseau de consultants animés par une envie commune d’entreprendre. Des professionnels aux profils parfois bien différents avec qui échanger, partager et collaborer à l’occasion d’événements organisés par la société de portage salarial.

Ces rencontres sont l’occasion de développer votre réseau et de construire des liens solides avec les autres consultants pour ensuite travailler ensemble sur des projets professionnels ou des appels d’offres.

Vous pouvez également devenir apporteur d’affaires pour le réseau Cadres en Mission et ainsi compléter vos revenus grâce à notre système de commission.

portage salarial

Qui peut devenir consultant en portage salarial ?

Bien que la convention collective du portage salarial de mars 2017 se soit accompagnée d’un peu plus d’ouverture, le portage salarial ne s’adresse néanmoins pas à toutes les catégories de travailleurs.

Pour devenir salarié, il est nécessaire de proposer des prestations intellectuelles à destination des entreprises, des écoles ou des centres de formation, d’être doté d’une solide expertise dans le domaine exercé et de pouvoir prétendre à une rémunération mensuelle dont le montant minimal est fixé à environ 2000 € net.

Les profils les plus répandus sont :

  • Les cadres séniors actifs
  • Les consultants à l’international
  • Les managers de transition
  • Les travailleurs indépendants/freelances
  • Les consultants formateurs
  • Les porteurs de projets
  • Les jeunes cadres

Le portage salarial englobe différents types d’activité, et notamment :

  • Portage salarial informatique
  • Portage salarial RH
  • Portage salarial immobilier
  • Portage salarial communication
  • Portage salarial finance
  • Portage salarial industrie

Portage salarial : quel salaire pour le consultant ?

Chose importante à savoir : le chiffre d’affaires généré par votre activité vous est reversé sous forme de salaire par la société de portage salarial, puisque c’est elle qui facture vos clients. Comme n’importe quel salarié, vous recevez donc un bulletin de salaire chaque mois.

Le salarié porté négocie lui-même ses honoraires avec ses clients. Toutefois, il n’en touche pas l’intégralité. Le montant de votre salaire en tant que consultant correspond en effet à environ la moitié de votre chiffre d’affaires HT, après prélèvement des charges patronales, des cotisations sociales et des frais de gestion de l’entreprise de portage. Ce salaire net intègre ses congés payés et le remboursement éventuel des frais de mission.

En outre, le consultant a la possibilité d’accéder à tout moment à son compte d’activité pour avoir une visibilité précise de son solde disponible et gérer le montant de ses rémunérations afin d’anticiper les périodes de prospection, par exemple.

> Découvrez notre outil unique pour simuler votre salaire en portage salarial !

Devenir consultant en portage salarial

Le processus pour devenir salarié porté est simple, à condition toutefois de répondre à tous les critères exigés par la société de portage salarial.

Adhérer à Cadres en Mission

Après avoir trouvé une mission, viennent alors les modalités contractuelles. La première étape consiste à signer une convention d’adhésion, ou charte d’adhésion, avec la société de portage salarial. Celle-ci a pour rôle d’encadrer la relation entre la société de portage et le consultant sans pour autant engager ce dernier à verser quelques cotisations que ce soit. Cette étape peut également être réalisée avant même d’avoir décroché une mission et vous permettra d’accéder à tous les services proposés par la société de portage.

Il s’agit ensuite pour la société de portage de signer un contrat de prestation de services (contrat commercial) avec l’entreprise cliente, dont les modalités sont conclues entre l’entreprise cliente et vous. Une fois les modalités d’intervention validées par Cadres en Mission, nous vous proposons de signer un contrat de travail (à durée déterminée ou à durée indéterminée), point de départ de votre activité de salarié porté !

> Découvrez-en davantage sur les contrats encadrant le portage salarial !

Comment s’informer ?

Vous souhaitez obtenir des informations complémentaires sur les spécificités du portage salarial ? Vous voulez vous assurer que vos compétences et votre qualification vous permettent d’accéder à ce statut ? La société Cadres en Mission vous invite à participer à l’une des nombreuses réunions d’information qu’elle organise à travers toute la France. 

participation reunion information

Portage salarial : les 6 questions les plus posées !

#1 Quel est le « plus » du portage salarial par rapport aux autres statuts indépendants ?

Contrairement aux statuts indépendants classiques (auto-entrepreneur, EIRL, SASU, EURL…), le portage salarial permet aux professionnels de bénéficier d’une protection sociale complète (affiliation au régime général de la sécurité sociale, mutuelle complémentaire d’entreprise obligatoire, cotisations chômage).

Le portage salarial, c’est aussi une absence de gestion administrative. Le versement des cotisations sociales, les facturations, de même que les relances des impayés sont pris en charge par la société de portage.

#2 Quelles sont les activités autorisées en portage salarial ?

Le portage salarial est une solution strictement réservée aux professionnels proposant des prestations intellectuelles ou commerciales dans les domaines de l’informatique, l’immobilier, les ressources humaines, les BTP, le développement durable, l’agroalimentaire ou encore l’industrie.

Par contre, certaines activités de service à la personne et les activités réglementées exercées par les experts-comptables, les avocats ou encore les médecins, sont exclues du dispositif.

#3 Comment le portage salarial est-il encadré par la loi ?

Depuis le 1er juillet 2017, le secteur du portage salarial profite de sa propre convention collective. Celle-ci définit notamment les règles de fonctionnement, le mode de rémunération des consultants et les obligations de chaque partie impliquée dans la relation de travail. Cet encadrement législatif est un gage de sécurité pour le travailleur indépendant, mais aussi pour l’entreprise qui souhaite bénéficier de la prestation.

#4 Quelle relation lie le consultant à la société de portage ?

Le consultant et sa société de portage salarial sont liés par un contrat de travail, à durée déterminée ou indéterminée. Le consultant en portage est donc considéré comme un salarié, bien que son degré d’autonomie soit bien plus important que celui d’un salarié traditionnel. Ainsi, il démarche les entreprises de son choix, négocie ses conditions d’intervention, dont sa rémunération, et organise ses journées de travail en toute liberté !

#5 Combien le consultant touche-t-il en portage salarial ?

Le consultant perçoit un salaire mensuel en contrepartie de la réalisation de ses missions. Une fois les frais de portage déduits et les cotisations sociales prélevées, le salaire net correspond à environ 47 % du montant de la facturation.

Même s’il est libre de négocier ses honoraires avec ses clients, le consultant est toutefois soumis à un seuil minimum de facturation mensuelle correspondant à 70 %, 75 % ou 85 % du plafond de la sécurité sociale, en fonction de son profil.

#6 Pourquoi choisir Cadres en Mission pour héberger ses missions ?

Le réseau Cadres en Mission héberge l’activité de centaines de consultants, formateurs et managers indépendants depuis près de 20 ans. Outre des frais de portage dégressifs (jusqu’à 7%), ces derniers bénéficient d’un réseau dynamique et puissant et d’un parcours de formation de grande qualité, favorisant le développement de leur activité professionnelle.

Grâce à ses chargés de ressources humaines et à plus de 25 agences réparties dans toute la France, la société Cadres en Mission est également en mesure d’assurer un accompagnement de proximité à chacun de ses salariés portés !