En règle générale, choisir entre l’entrepreneuriat et le salariat revient à devoir faire une croix sur la sécurité au profit de la liberté, ou inversement. Le portage salarial rompt cette dichotomie en offrant au porteur de projet le meilleur des deux mondes. Protection sociale complète, assurance chômage, parcours de formation, liberté d’organisation totale, choix des missions… Découvrez les nombreux avantages du portage salarial !

Avantage n°1 : Le filet de sécurité du statut de salarié

Grâce à son statut hybride, le consultant en portage salarial profite des avantages sociaux habituellement réservés aux salariés. En d’autres termes, cela signifie qu’il est couvert par une protection sociale complète.

Il bénéficie ainsi des avantages suivants :

  • Une prévoyance pour prévenir tout risque lié à ses déplacements professionnels,
  • Une assurance chômage,
  • Des congés payés,
  • Des cotisations retraite,
  • Une mutuelle complémentaire d’entreprise,
  • Une assurance responsabilité civile professionnelle.

Avantage n°2 : L’indépendance du statut indépendant

Salarié pas comme les autres, le consultant en portage salarial profite d’une structure atypique qui lui permet d’exprimer pleinement ses aspirations entrepreneuriales !

Une gestion de clientèle en totale autonomie

L’un des principaux privilèges de l’indépendance réside dans le fait de pouvoir choisir soi-même ses missions ; privilège dont bénéficie tout consultant dont l’activité est hébergée par une société de portage comme Cadres en Mission.

Outre le choix de vos missions, le portage salarial vous donne également l’opportunité de négocier librement vos honoraires avec votre clientèle. Libre à vous de fixer vos tarifs en fonction de votre expertise, de votre secteur d’activité et de la rareté de votre spécialisation.

Un emploi du temps en phase avec sa vie personnelle

Vous souhaitez vous accorder un peu de temps libre pour profiter de votre famille ou de vos passions ? Le portage salarial vous permet de vous organiser comme bon vous semble, en fonction de votre charge de travail et de vos envies.

En outre, en tant que professionnel autonome et responsable, vous décidez vous-même du lieu de travail qui vous vient le mieux : chez votre client, en espace de coworking, à votre domicile…

Avantage n°3 : Une aventure entrepreneuriale sans prise de risque

La création d’une entreprise représente un investissement, non seulement sur le plan financier, mais aussi sur le plan personnel. Elle s’accompagne donc d’une prise de risque plus ou moins importante, en fonction de la nature du projet, de la structure juridique choisie et de la situation personnelle et familiale de l’entrepreneur.

Avec le portage salarial, nul besoin de créer votre structure juridique pour pouvoir exercer à votre compte. Votre activité indépendante débute en effet dès la signature de votre première mission ! Aucune démarche de création, cela signifie également aucune procédure de cessation ou de liquidation en cas de difficulté ou de changement de projet ; le salarié porté qui souhaite stopper son activité doit simplement mettre fin à sa relation avec sa société de portage.

Avantage n°4 : Une gestion administrative simplifiée

En sa qualité d’employeur, votre société de portage salarial vous verse non seulement un salaire tous les mois, mais elle s’occupe également de la gestion de votre facturation et de la déclaration des charges liées à votre activité. Du temps gagné que vous pouvez alors consacrer à votre prospection, votre formation, l’entretien de votre réseau ou la réalisation de vos missions !

La seule tâche qui vous incombe consiste à déclarer vos frais professionnels et le nombre d’heures travaillées dans un compte-rendu d’activité mensuel. Il s’agit toutefois de bien peu de choses en comparaison des nombreuses obligations administratives que doivent gérer les créateurs d’entreprises.

Avantages portage
 

Quels sont les inconvénients du portage salarial ?

Comme tout dispositif permettant d’exercer une activité professionnelle, le portage salarial s’accompagne inévitablement de quelques contraintes.

Tout d’abord, il faut savoir que les multiples avantages dont bénéficie le salarié porté (un accompagnement personnalisé, un accès à des formations, un réseau, des offres de missions…) ont une contrepartie ; celle-ci se traduit par des frais de gestion directement prélevés sur son chiffre d’affaires (de 5 à 10 %).

Par ailleurs, la société de portage salarial possède un droit de regard sur les missions de ses salariés portés. Le tarif journalier négocié doit notamment être au moins égal à 300 €, montant fixé dans la réglementation du portage salarial.

Par extension, le montant des honoraires demandé par un salarié porté est plus important que le coût salarial chargé. Il demeure toutefois inférieur aux tarifs pratiqués par la plupart des sociétés de conseil, pour des prestations équivalentes. De plus, une entreprise qui fait le choix de faire appel à un salarié porté au lieu d’embaucher un nouveau salarié en interne n’a pas de ressources à affecter pour gérer son activité, sa formation ou son licenciement.

Enfin, les cotisations sociales d’un salarié porté sont plus élevées que celles d’un consultant ou un indépendant cotisant au RSI. C’est toutefois le prix à payer pour profiter d’une protection sociale plus complète, permettant au salarié porté d’exercer son activité l’esprit serein !

D’autres contenus à lire dans notre guide du portage salarial :