Par Johan Sellitto - Bien gérer mon activité

Après avoir pris conscience de l’importance de bien construire votre plan d’action, vous souhaitez désormais apprendre à élaborer un plan digne de ce nom afin de mettre en oeuvre les décisions prises en amont, en adéquation avec la stratégie de l’entreprise. Voici une méthode pour y parvenir !

définir plan actions

Étape 1 – Définir les objectifs du plan

Avant de débuter la réalisation du plan d’action, il est judicieux de commencer par rappeler le contexte dans lequel ce dernier s’inscrit et les objectifs auxquels il entend répondre. Non seulement cela lui donnera du sens, mais cela permettra aussi au gestionnaire et aux équipes chargées de le mettre en oeuvre de ne pas perdre de vue la finalité des tâches qu’ils vont devoir réaliser.

Pour bien cerner le besoin client : « Comment cerner le besoin client ? L’art du questionnement pour vous servir ! »

Étape 2 – Lister les différentes actions

Évidemment, pas de plan d’action… sans actions ! Soigneusement sélectionnées en amont, ces différentes mesures peuvent faire l’objet d’un classement par priorité. L’intérêt étant de mettre en avant les actions les plus urgentes ou celles qui concourent le plus à atteindre l’objectif visé.

S’il est évidemment nécessaire de décrire un minimum le contenu de l’action, assurez-vous toutefois de faire preuve de concision pour éviter que le plan perde en lisibilité. En effet, n’oubliez pas qu’il s’agira d’un document de référence pour tous les collaborateurs impliqués !

Etape 3 – Déterminer les personnes impliquées

Chaque action doit obligatoirement être supervisée par un responsable. Il convient évidemment de privilégier un collaborateur qui possède les compétences nécessaires pour cette mission. C’est lui qui va notamment s’assurer de sa bonne mise en oeuvre, dans le respect des conditions préalablement définies.

Dans cette même partie, il peut également être judicieux d’indiquer les personnes qui vont participer à la réalisation de l’action.

Etape 4 – Détailler la mise en oeuvre des actions

Cette étape se focalise sur le « comment » des actions, c’est-à-dire sur les moyens utilisés (humains comme matériels) et le budget alloué pour leur concrétisation. En se référant à ces informations, le gestionnaire du plan d’action peut ainsi veiller à ce que la poursuite de l’objectif n’outrepasse pas les ressources initialement prévues.

Etape 5 – Fixer la période de réalisation

Alors que certaines actions sont associées à une échéance bien précise, d’autres sont soumises à une certaine récursivité (1 fois par mois, deux fois par trimestre…). Il est donc nécessaire d’indiquer cette fréquence afin que la ou les personnes en charge de l’exécution de la tâche en question ne fassent pas l’impasse sur une itération, au risque de compromettre la mission.

Etape 6 – Ajouter des critères de réussite

Définir des critères de réussite, c’est s’assurer que le résultat de l’action est bien conforme aux intentions de départ. Si le résultat attendu est relié à une valeur précise, il peut être judicieux d’indiquer également une valeur de départ afin d’avoir un point de comparaison.

Par exemple, si l’une des actions à mener consiste à réduire de moitié le nombre d’impressions effectuées dans un service chaque mois afin de diminuer les dépenses globales, son critère de réussite peut tout simplement correspondre à la valeur initiale divisée par deux.

Concernant la forme du plan d’action

Bien qu’il n’y ait pas vraiment de règle en la matière, nous vous conseillons toutefois d’opter pour un plan d’action édité sous forme de tableau grâce auquel il vous sera facile d’obtenir une vision claire sur l’avancée des différentes actions.

Libre ensuite à vous d’adapter ce tableau aux nombres d’actions suivies, que vous pouvez par ailleurs regrouper pour plus de lisibilité.

Voici un exemple simple de tableau de bord généraliste : Télécharger notre modèle de plan d’action

Article rédigé le 20 Avr 2018

Les commentaires sont fermés.