Endossant à la fois le rôle de structure d’hébergement de l’activité, d’employeur et de prestataire de services, la société de portage salarial est au cœur d’un dispositif atypique et novateur qui donne l’opportunité au consultant en portage de développer son activité dans les conditions les plus souhaitables. Voici en détail le rôle joué par la société de portage salarial ! 

Interlocutrice société

Une société de portage salarial, c’est quoi ?

La société de portage salarial fait partie intégrante d’une relation tripartite. Elle fait ainsi le lien entre le consultant, ou « salarié porté », et l’entreprise cliente.

Son rôle est multiple :

  • Tout d’abord, elle héberge le consultant, permettant à ce dernier de réaliser des missions en portage. Cette relation de collaboration, formalisée par la signature d’une convention d’adhésion, est encadrée par des modalités qui fixent précisément les conditions d’hébergement.
  • Par ailleurs, dès l’instant où le salarié porté trouve un client et signe un contrat de prestation de service, la société de portage salarial devient le prestataire de la société cliente. Elle doit alors répondre juridiquement des actes du salarié porté, qui tient alors le rôle d’exécutant de la mission.
  • Enfin, en sa qualité d’employeur, la société de portage verse un salaire au consultant en portage et s’occupe de ses obligations administratives, fiscales et comptables. Outre ces obligations « patronales », elle propose également des services visant à faciliter l’activité du salarié porté. La relation de travail qui lie la société de portage au consultant est établie par la signature d’un contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée.

Pour en savoir plus sur les spécificités de la société de portage salarial :

Que dit la loi sur la société de portage salarial ?

Pour pouvoir exercer en toute légalité, une société de portage salarial doit préalablement réaliser une déclaration d’activité auprès de l’inspection du travail. Cette déclaration, effective depuis le 1er janvier 2016, doit être accompagnée d’un justificatif de garantie financière prouvant qu’elle peut garantir le paiement des salaires et cotisations sociales en cas de défaillance.

À noter que seule une société de portage salarial est autorisée à conclure des contrats de travail en portage salarial. Par ailleurs, elle ne peut exercer d’autre activité que le portage salarial et ne peut accepter que des missions de services.

En tant qu’employeur, la société de portage possède également des obligations envers le salarié porté. En plus du versement d’un salaire et des cotisations sociales chaque mois, la société de portage doit lui transmettre un compte d’activité détaillé (versements effectués par l’entreprise cliente, frais de gestion, frais professionnels, prélèvements sociaux et fiscaux, etc.).

Enfin, même si elle est contractuellement liée au salarié porté, la société de portage salarial n’est toutefois pas tenue de lui fournir des missions ni lui en imposer, même si elle peut bien évidemment lui en suggérer.

En outre, elle peut proposer un accompagnement au consultant afin de l’aider à développer son activité, mais cela ne constitue en aucun cas une obligation légale.

Quels sont les avantages de la société de portage ?

Un statut 100% sécurisé

Pour le consultant à la recherche de sécurité, travailler avec une société de portage comporte bien des avantages. Les bénéfices sur le plan social sont, à quelques détails près, identiques à ceux dont profite un salarié classique : couverture sociale complète, prévoyance, mutuelle d’entreprise, assurance responsabilité civile professionnelle, assurance chômage, cotisations retraite, congés payés…

Une rémunération dès le premier mois d’activité

Contrairement à un indépendant exerçant à son compte, le salarié porté ne se retrouve pas totalement démuni si un client ne règle pas sa facture. Les heures qu’il a effectuées dans le mois sont rémunérées sur la base du taux horaire minimum défini dans son contrat de travail.

Une gestion administrative externalisée

Comme tout employeur, la société de portage salarial a la responsabilité de gérer les tâches administratives (facturation, relance des impayés, comptabilité, suivi de l’activité) à la place du salarié porté. Cette « externalisation » permet à ce dernier de se concentrer uniquement sur ses démarches commerciales et l’exécution de ses missions.

Un encadrement au quotidien

Bien qu’il jouisse d’une véritable autonomie, le salarié porté ne se retrouve pas seul face à la gestion de son activité. En effet, il bénéficie de l’appui de son directeur régional qui va l’accompagner dans la construction de son offre commerciale, le développement de son activité et le renforcement de ses compétences, mais également l’introduire dans ses réseaux régionaux et l’inviter à des manifestations.

Il lui est aussi possible d’effectuer des formations et d’obtenir des certifications. Dès qu’il est salarié, le consultant en portage salarial bénéficie également de l’appui d’un conseiller personnel ou Chargé de Ressources Humaines qui va l’aider à formaliser ses contrats de prestation et optimiser le net perçu sur les missions.

Découvrez les autres avantages de la société de portage salarial :

Et les avantages de devenir salarié porté chez Cadres en Mission :

Comment choisir une société de portage salarial ?

Vous souhaitez mener votre activité d’indépendant en profitant des avantages du portage salarial ? Pour ce faire, il est nécessaire de signer un contrat avec un votre futur employeur. Voici nos conseils pour bien choisir votre future société de portage :

1/ Vérifiez l’appartenance à un syndicat de portage salarial

Le secteur du portage salarial a lui aussi son propre syndicat, chargé de promouvoir et de défendre ses intérêts. Il s’agit en l’occurrence du PEPS (Professionnels de l’Emploi en Portage Salarial), le seul reconnu par les Pouvoirs Publics et garant du respect d’une déontologie stricte et du respect des obligations légales par ses membres.

N’hésitez pas à consulter le site de ce syndicat afin de vérifier la présence de la société de portage salarial parmi la liste des adhérents. Si la société en question est inconnue au bataillon, il conviendra d’être prudent.

2/ Lisez les avis sur la société de portage

Il suffit parfois d’effectuer quelques recherches sur internet pour se faire une idée assez précise de l’image véhiculée par une société de portage. Par conséquent, les avis des salariés portés sont une piste à ne surtout pas négliger.

Mieux encore, si vous avez la chance de connaître des consultants travaillant en portage salarial, n’hésitez pas à leur demander leur opinion.

3/ Assurez-vous de la santé financière de la société de portage

Il est par ailleurs indispensable de vérifier le chiffre d’affaires réalisé par la société de portage et sa trésorerie nette afin de vous assurer de sa bonne santé financière. Ces informations sont notamment disponibles sur les sites societe.com ou infogreffe.fr.

Pour rappel, toutes les sociétés de portage doivent obligatoirement souscrire une garantie financière auprès d’un organisme spécialisé qui tient rôle de garant. Le montant de cette garantie financière est fixé à 10% de la masse salariale annuelle de la société de portage.

4/ Evaluez les tarifs pratiqués par la société de portage

Enfin, il est important de vous renseigner sur les frais de gestion pratiqués par la société de portage. Cependant, ne faites pas l’erreur de baser uniquement votre évaluation sur ces frais de gestion. En effet, certaines sociétés de portage salarial prélèvent un pourcentage sur le chiffre d’affaires un peu plus élevé que d’autres, mais en contrepartie, elles proposent des services plus complets et avantageux pour le consultant. Il est donc essentiel de toujours prendre un peu de recul par rapport à l’offre proposée par la société de portage.

D’autres contenus à lire dans notre guide du portage salarial :