Statut hybride récemment apparu dans le Code du travail, le portage salarial séduit de plus en plus de travailleurs en France comme en Europe. Garantissant le maintien des droits sociaux, le portage salarial donne la possibilité d’exercer et de développer une activité professionnelle sans avoir à se soucier des obligations administratives inhérentes aux autres statuts juridiques indépendants.

Le portage salarial : une relation tripartite

Bien que son concept ait été initialisé à la fin des années 1980, le portage salarial ne fait vraiment parler de lui que depuis quelques années, notamment après avoir été légalisé en 2008 dans le cadre de la loi de modernisation du marché du travail. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

L’article L1251-64 du Code du travail définit le portage salarial comme une relation contractuelle entre une « entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes ». Il s’agit donc d’un dispositif relativement original où le travailleur, considéré comme salarié, conserve une certaine indépendance. Libre à lui d’accepter les missions de son choix et de se constituer une clientèle en fonction de ses envies ou des opportunités qui se présentent à lui.

En contrepartie de son travail, le salarié porté perçoit un salaire dont le montant dépend du chiffre d’affaires réalisé. On lui rembourse également ses frais professionnels. Quant aux frais de gestion prélevés par la société de portage, ils se situent généralement autour de 10 %.

 

fonctionnement portage salarial

 

Comment est gérée mon activité en portage salarial ?

Le portage salarial emprunte donc à la fois au domaine du salariat et à celui de l’entrepreneuriat. Un fonctionnement novateur offrant de nombreux avantages au salarié porté qui se voit ainsi libéré de la plupart de ses obligations administratives.

La société de portage salarial s’occupe de la partie administrative

Tous les indépendants le savent : travailler à son propre compte demande un investissement personnel conséquent qui se révèle parfois incompatible avec une vie privée véritablement épanouie. Entre les phases de prospection et de négociation, l’exécution des missions et les obligations administratives en tous genres, les heures de travail s’accumulent inexorablement, ne laissant que trop peu de place à la vie personnelle.

Dans le cadre d’un contrat de portage salarial, c’est à la société de portage que revient la charge de gérer la partie administrative à la place du consultant, comme c’est finalement le cas dans toutes les entreprises classiques. Elle facture les interventions, encaisse les honoraires versés par les clients, calcule et déclare les charges sociales. Autant de tâches rébarbatives et énergivores que le salarié porté peut ainsi rayer de son emploi du temps et de ses préoccupations.

Le salarié porté se concentre sur son métier

En confiant l’aspect administratif de son activité à la société de portage, le salarié porté n’est plus contraint de trouver le juste équilibre entre l’exercice de son cœur de métier et la gestion de son entreprise. Libre à lui de réaliser davantage de missions pour augmenter son chiffre d’affaires ou, au contraire, de faire profiter ses proches de son temps libre.

Autonome et réellement maître de son temps, le salarié porté met en place les actions commerciales qui lui semblent les plus appropriées pour atteindre sa cible. Toutefois, s’il ressent le besoin de se faire aider dans sa communication ou sa prospection de clientèle, il lui est également possible de faire appel aux équipes de la société de portage à laquelle il est contractuellement lié.

Le salarié porté a par ailleurs l’occasion de suivre gratuitement un parcours de formation et bénéficier de conseils afin d’apprendre à développer son offre, à parfaire ses connaissances techniques et à faire progresser son discours commercial.

Devenir salarié porté : des démarches simplifiées

Vous souhaitez mettre votre savoir-faire au service d’une clientèle triée sur le volet sans perdre votre temps et votre énergie à gérer de la paperasse administrative ? Vous voulez profiter des connaissances d’un réseau d’experts et d’un appui commercial pour développer votre business à votre rythme ? En devenant salarié porté, vous vous donnez toutes les chances de réussir votre projet !

Que vous soyez formateur, manager de transition ou consultant en recherche de mission, que vous souhaitiez rester actif durant votre retraite en faisant bénéficier les autres de votre expertise, ou que vous fassiez vos premières armes dans un domaine pour lequel vous possédez déjà une très bonne qualification, le portage salarial peut vous apporter la liberté d’organisation et le confort que vous recherchez.


Quelles conditions pour devenir consultant en portage salarial ?

Les conditions pour devenir salarié porté sont simples :

  • Être motivé et ne pas avoir peur de l’autonomie.
  • Être qualifié pour les missions réalisées dans le cadre du contrat de portage.
  • Être capable de proposer des solutions adaptées et de fixer des tarifs en adéquation.

Si toutes ces conditions sont réunies, c’est que vous avez très certainement le profil qui convient pour mener une activité professionnelle en tant que salarié porté !

Toutefois, si vous souhaitez vous assurer que vous êtes véritablement fait pour ce mode d’organisation de travail atypique ou que vous voulez tout simplement obtenir un complément d’information sur le fonctionnement du portage salarial, sachez que des réunions d’information sont régulièrement organisées à travers toute la France.

Comment devenir salarié porté chez Cadres en Mission

Vous avez trouvé une mission à laquelle vous souhaitez répondre ?

Pour pouvoir réaliser une mission en portage salarial, vous devez signer une convention d’adhésion ou convention de portage salarial, et par la suite un contrat de travail avec Cadres en Mission. La démarche est toutefois simple et rapide, vous permettant d’intervenir dès la signature du contrat.

En amont, avant la signature du contrat de portage salarial, vous devez par ailleurs convenir des modalités d’intervention (début et durée de la mission, honoraires, lieu d’intervention, mise à disposition du matériel…) avec l’entreprise cliente, dans le cadre d’un contrat d’intervention.

D’autres contenus à lire dans notre guide du portage salarial :