Vous songez à créer votre entreprise sous le statut juridique de la SASU ? Savez-vous que le portage salarial peut vous offrir la plupart des avantages liés à la création d’une entreprise, sans ses inconvénients. Cadres en Mission vous propose un comparatif SASU/Portage salarial pour mettre un terme à vos hésitations !

Salarié porté et SASU : quelles différences ?

Le salarié porté est un travailleur indépendant, exerçant son activité professionnelle dans le cadre d’un contrat de travail signé avec une société de portage salarial. Le portage salarial est une nouvelle forme de travail ayant récemment fait son apparition dans la législation française.

La SASU, ou Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle, est comme son nom l’indique, une forme de SAS adaptée à une gestion d’entreprise en solitaire. La gestion de la SASU est assurée par le dirigeant qui peut être l’associé unique, également appelé actionnaire majoritaire.

>>> Découvrez les autres statuts juridiques du consultant indépendant !

sasu ou portage salarial

Portage salarial vs SASU : les avantages

Aucune démarche de création

Entre la rédaction des statuts de l’entreprise (tâche particulièrement ardue dans le cas d’une SASU), le dépôt des fonds, la recherche d’une domiciliation, la demande de publication dans un Journal d’annonces légales et le dépôt du dossier de création auprès du centre de formalités des entreprises, la constitution d’une SASU ne se fait pas du jour au lendemain. Par ailleurs, elle représente un coût pour l’entrepreneur.

Dans le cas du portage salarial, une première mission et la signature d’un contrat de portage suffisent à lancer une activité !

Pas d’investissement à prévoir

Au moment de créer sa SASU, l’associé unique doit déclarer un capital social dont le montant, choisi librement, doit figurer sur l’ensemble des documents administratifs. Par conséquent, si le capital social est trop limité, l’associé prend le risque de perdre en crédibilité, surtout s’il propose ses services à des professionnels.

Le salarié porté, qui n’a aucune déclaration de cette nature à réaliser, peut se reposer sur la renommée de sa société de portage salarial.

Les avantages sociaux du salarié

Bien que le président de la SASU soit affilié au régime général de la sécurité sociale, comme un salarié, il ne profite toutefois pas de la totalité des avantages dont peuvent jouir les salariés. Ainsi, il ne peut pas bénéficier de l’assurance chômage, contrairement au salarié porté. Cela peut donc s’avérer problématique si les prestations viennent à manquer.

De son côté, le consultant en portage bénéficie de tous les avantages sociaux des salariés : une mutuelle d’entreprise en cas de problème de santé, des cotisations retraite, des congés payés, et, bien sûr, une assurance chômage.

Le développement de l’activité, avant tout !

Diriger une SASU, c’est aussi devoir faire face à une profusion d’obligations administratives et comptables en tous genres. Résultat : le dirigeant un minimum consciencieux est rarement disponible pour sa famille, en plus de ne pas toujours avoir le temps de développer son activité comme il le souhaiterait.

En portage salarial, c’est la société de portage qui prend en charge la gestion des tâches fiscales et comptables à la place du salarié porté, lui laissant du temps pour se focaliser sur ce qui importe le plus : la gestion et le développement de son business !

Pas de compte bancaire professionnel à ouvrir

La création d’une SASU exige l’ouverture d’un compte bancaire professionnel dédié à l’activité, ce qui engendre nécessairement un coût supplémentaire pour l’entrepreneur. Le consultant en portage salarial qui, rappelons-le, ne crée aucune structure juridique pour exercer son activité, reçoit le versement de ses salaires directement sur son compte courant en fin de mois, sans avoir à gérer le paiement de ses clients.

Un accompagnement complet

En créant sa SASU, l’entrepreneur animé par des envies d’autonomie, doit souvent se débrouiller par lui-même. Une situation d’isolement qui le pousse parfois à commettre des erreurs !

Les choses sont bien différentes du côté du portage salarial où le salarié porté est entouré d’une équipe d’experts qui, en plus de gérer ses tâches administratives, lui fait bénéficier de l’accès à un réseau de consultants, de conseils personnalisés et de formations. Il peut ainsi évoluer à son rythme, selon ses aspirations, sans craindre de se tromper dès qu’il est amené à prendre une décision importante.

SASU vs salarié porté : les avantages

Une transition directe vers la SAS

Comme évoqué précédemment, la SASU n’est ni plus ni moins qu’une déclinaison unipersonnelle de la SAS. Les caractéristiques des deux structures juridiques sont donc extrêmement proches. Par conséquent, il est tout à fait possible d’envisager une transition vers la SAS, dans le cas où vous souhaiteriez vous associer à d’autres entrepreneurs quelques années après la création de votre SASU.

Par contre, si vous voulez transformer votre activité de consultant en portage salarial en SAS, le basculement est loin d’être aussi aisé.

Pas de frais de gestion à prévoir

Pour assurer leur bon fonctionnement et proposer des services de qualité à leurs consultants, les sociétés de portage salarial prélèvent des frais de gestion sur le chiffre d’affaires réalisé par le salarié porté.

En dehors des charges et cotisations qu’il doit verser aux différentes caisses, l’associé unique de la SASU n’est pas soumis au versement de frais de gestion. En revanche, il lui est fortement conseillé de recourir aux services d’un cabinet comptable pour la gestion de sa comptabilité. Un service qui a un coût !

Une indépendance totale

Bien sûr, la grande autonomie dont bénéficie le salarié porté s’accompagne tout de même de quelques limitations. En effet, en tant que signataire d’un contrat de travail avec la société de portage, il est soumis à un lien de subordination qui se caractérise par l’envoi d’un compte-rendu d’activité mensuel. Une obligation que ne connaît pas l’associé unique de la SASU qui profite quant à lui d’une indépendance totale.

Portage salarial ou SASU : pour quel statut opter ?

Le portage salarial comme la SASU permettent de mener une activité indépendante. À la sécurité et l’accompagnement personnalisé de l’un s’oppose la liberté totale offerte par l’autre. Avant de choisir votre voie, il convient donc de considérer les caractéristiques de ces deux statuts, au regard de vos aspirations entrepreneuriales.

Si vous songez à créer votre propose structure juridique, que vous envisagez de faire grossir à l’avenir et que vous êtes prêt à sacrifier une partie de votre temps à la gestion administrative de votre activité, si vous souhaitez embaucher plusieurs collaborateurs, vous avez le profil pour gérer une SASU.

Par contre, si préférez vous concentrer exclusivement sur le développement de votre business, et que vous êtes disposé à concéder une petite partie de votre indépendance pour gagner en sécurité et en confort, vous correspondez davantage au profil du consultant en portage !

Nos autres comparatifs de statuts freelance avec le portage salarial :