Choisir entre le portage salarial et l’EURL impose de bien connaître les caractéristiques spécifiques à ces deux statuts. Afin de mettre en exergue leurs différences fondamentales et vous aider à faire un choix en toute connaissance de cause, Cadres en Mission vous propose un comparatif de leurs avantages et leurs inconvénients.

EURL ou portage salarial

Salarié porté et EURL : quelles différences ?

Bénéficiant du statut de salarié, le consultant en portage salarial ou salarié porté, exerce et développe son activité professionnelle en toute autonomie sous la responsabilité d’une société de portage salarial.

Le statut juridique de l’EURL, ou Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée, est une forme de SARL qui ne compte qu’un seul et unique associé. Ce dernier peut également endosser le rôle de dirigeant de l’EURL ou confier cette fonction à une personne tierce.

>>> Découvrez les autres statuts du consultant indépendant !

Portage salarial vs EURL : les avantages

Aucune démarche pour commencer à exercer

Pour pouvoir profiter des avantages du statut EURL, l’entrepreneur doit réaliser un certain nombre de démarches plus ou moins complexes dont certaines sont par ailleurs payantes. C’est notamment le cas de la rédaction des statuts, une étape indispensable dans toute création d’EURL. Elle nécessite en général le recours à un avocat ou un expert-comptable.

Dans le cas d’un consultant souhaitant exercer en portage, les choses sont bien différentes. Une fois sa première mission trouvée et son contrat de travail signé, il peut immédiatement commencer à travailler.

Aucun capital social à déclarer

Autre formalité liée à la création d’une EURL : la déclaration d’un capital social, dont le montant est toutefois libre. Il va sans dire que l’exercice d’une activité en tant que salarié porté ne nécessite aucun apport au capital social puisqu’il n’y a aucune création d’entreprise.

Des avantages sociaux

À moins de ne pas être l’associé unique de l’EURL, le dirigeant dépend du régime des travailleurs non-salariés. Par conséquent, la protection sociale dont il bénéficie est moins avantageuse que celle du consultant en portage qui dispose pour sa part des avantages sociaux liés au statut de salarié. C’est-à-dire : l’accès à une mutuelle d’entreprise, une prévoyance, des cotisations retraite, des allocations chômage, des congés payés, etc.

Aucune obligation administrative

La gestion d’une EURL s’accompagne d’une abondance de tâches administratives sur lesquelles il est impossible de faire l’impasse : facturation des prestations, relance des impayés, versement des charges et cotisations, tenue d’une comptabilité à jour…

Le salarié porté peut quant à lui se reposer sur l’équipe de la société de portage pour ses obligations administratives.

Pas de patrimoine engagé

La responsabilité de l’associé de l’EURL est limitée à la hauteur de son apport intégré au capital social de l’entreprise. Toutefois, la création d’une EURL nécessite l’ouverture d’un compte bancaire professionnel dédié à cette activité. En portage salarial, le salarié porté n’est pas soumis à cette obligation.

Un accès au crédit facilité

Avec son statut de salarié, le consultant en portage salarial peut obtenir beaucoup plus facilement la confiance des banques pour souscrire un prêt ou un financement. Le consultant en EURL, lui, ne pourra pas obtenir de financement dans sa structure sans donner sa caution personnelle. De même, ce sera beaucoup plus difficile d’obtenir un prêt bancaire pour sa voiture ou son logement.

Un suivi et un accompagnement au quotidien

Faire vivre une EURL revient souvent à mener une véritable aventure en solitaire avec tout ce que cela implique de positif comme de négatif. En portage salarial, le salarié porté profite d’une grande autonomie ; mais il est entouré d’une équipe d’experts chargée de lui fournir des conseils, une assistance personnalisée et l’accès à un parcours de formation pour l’aider à développer son projet.

EURL vs salarié porté : les avantages

Des démarches simplifiées en cas de changement de statut

L’EURL étant une forme unipersonnelle de SARL, le basculement d’un statut juridique à l’autre est, comme on peut s’y attendre, particulièrement aisé. Si l’entrepreneur désire s’associer après quelques années d’exercice passées en EURL, il lui suffit d’effectuer une modification des statuts.

Ce basculement est plus complexe dans le contexte du portage salarial puisque le consultant en portage est un salarié et non pas à la tête de sa propre entreprise.

Une rémunération potentiellement plus intéressante

Le salaire perçu par le salarié porté dépend du chiffre d’affaires réalisé, mais également des frais de gestion prélevés par la société de portage et des charges obligatoires. Si l’EURL doit elle aussi payer des cotisations sociales et fiscales, elles sont moins élevées avec en contrepartie une moins bonne couverture des risques maladie, invalidité et assurance chômage. Le dirigeant de l’EURL peut donc envisager une rémunération un peu plus importante que celle perçue par le salarié porté.

Une indépendance absolue

Le dirigeant d’EURL a une maitrise totale de son activité. Il n’a ainsi de compte à rendre à personne, si ce n’est à sa clientèle. La situation est quelque peu différente avec le salarié porté qui, malgré sa grande autonomie, doit toutefois faire parvenir un compte-rendu d’activité tous les mois à la société de portage afin de faire état de l’avancée de ses missions.

Portage salarial ou EURL : pour quel statut opter ?

Après avoir dressé la liste de vos attentes et des compromis que vous être prêt à consentir pour mener votre projet professionnel, vous devriez logiquement être en mesure de vous orienter vers le portage salarial ou l’EURL.

Si vous vous sentez l’âme d’un créateur d’entreprise, que vous voulez percevoir une rémunération potentiellement plus conséquente et que vous envisagez de vous associer à l’avenir pour créer une SARL ou une SAS, c’est le statut EURL qu’il faut choisir en priorité !

Par contre, si vous préférez être entouré d’une équipe d’experts dès le début de votre activité afin de vous concentrer exclusivement sur l’exercice de votre métier, c’est le portage salarial qui est la forme de travail la plus disposée à répondre à vos aspirations !

Nos autres comparatifs des statuts de l’indépendant avec le portage salarial :