Par Marie-Laure Sainte Croix - Tout savoir sur le portage salarial

Derrière les sentiments de liberté et d’indépendance du freelance, se cache aussi le poids des responsabilités administratives et comptables ! Des tâches chronophages et rarement réjouissantes, mais néanmoins indispensables au développement de votre entreprise. La compta, un deuxième métier ? Presque ! Découvrez à quel point le portage salarial simplifie la gestion de votre comptabilité et peut vous faire gagner en sérénité. 

Fonctionnement de la comptabilité en freelance

La gestion de votre comptabilité dépend du statut juridique que vous avez choisi pour exercer votre activité. Avant d’opter pour l’un ou l’autre de ces statuts, voici ce qu’il faut savoir.

La comptabilité du freelance en micro-entreprise

La micro-entreprise est un régime simplifié qui, comme son nom l’indique, a été créé pour faciliter les formalités administratives des travailleurs non-salariés. Néanmoins, il en reste quelques-unes ! Les obligations légales auxquelles doivent répondre les micro-entrepreneurs sont les suivantes :

  • éditer des documents conformes à la législation en vigueur (devis, facture, acompte, etc.) ;
  • tenir un livre de recettes et, en fonction de la nature de l’activité, un registre des achats ;
  • déclarer son chiffre d’affaires auprès de l’Urssaf chaque mois ou trimestre ;
  • s’acquitter de la CFE (cotisation foncière des entreprises) auprès de son centre d’impôts.

Ce régime simplifié comporte des limites dont il faut tenir compte. Votre chiffre d’affaires annuel ne doit pas dépasser 72 500 € pour des prestations de services relevant de la catégorie BIC (bénéfices industriels et commerciaux) ou BNC (bénéfices non commerciaux).

La comptabilité du freelance en société

Lorsque le freelance est à la tête d’une entreprise autre que la micro-entreprise (EI, EURL, SASU, etc.), il n’a pas les mêmes contraintes comptables. Soyons clairs : ça se complique, surtout si vous n’appréciez pas particulièrement la paperasse ! Toutes les entreprises commerciales sont dans l’obligation de : 

  • tenir un livre des comptes et enregistrer tous les mouvements (achats et ventes) ;
  • établir des comptes annuels après la clôture de l’exercice : un bilan comptable, un compte de résultat et des annexes comptables ;
  • déposer tous les ans les comptes annuels au greffe du Tribunal de commerce ;
  • déclarer la TVA ;
  • procéder aux déclarations sociales et fiscales tout au long de l’année.

Face à la complexité de ces démarches et au temps qu’elles supposent, la plupart des entreprises choisissent de confier la gestion de leur comptabilité à un expert-comptable. Les honoraires d’un comptable sont variables : entre 900 et 2000 € par an en moyenne, selon que l’on fait appel à une société de comptabilité en ligne ou à un expert-comptable de proximité.

Fonctionnement de la comptabilité en portage salarial

En adhérant à une société de portage salarial, vous optez pour un statut hybride : vous êtes à la fois indépendant et salarié ! Vous êtes libre de choisir vos clients, de fixer vos tarifs et de vous organiser comme bon vous semble. Vous êtes pourtant salarié et, à ce titre, vous bénéficiez des avantages liés à ce statut. Vous êtes couverts par une protection sociale complète : congés payés, assurance chômage, mutuelle, cotisation retraite, assurance responsabilité civile… En sa qualité d’employeur, c’est la société de portage qui prend en charge la gestion administrative et comptable de votre activité. Elle s’occupe de la facturation de vos prestations auprès de vos clients, du paiement des factures, des relances éventuelles… De votre côté, la comptabilité est facilitée : chaque mois, vous percevez un salaire et recevez votre bulletin de paie ! Seules deux tâches vous incombent :

  • déclarer vos frais professionnels
  • déclarer le nombre d’heures travaillées 

Comptabilité et portage salarial font bon ménage et c’est vous, consultant indépendant, qui en profitez ! Déchargé de presque toutes les formalités administratives, vous gagnez du temps. Vous pouvez alors vous concentrer sur vos missions et le développement de votre activité. 

Lorsque l’on n’aime pas la paperasse, que l’on ne souhaite pas avoir à gérer la trésorerie de son entreprise ni le recouvrement des créances, faire appel à une société de portage salarial est un choix avisé.

Article rédigé le 29 Juil 2021

Les commentaires sont fermés.