Par Cadres en Mission - Tout savoir sur le portage salarial

Assez peu connu du grand public et de certaines entreprises, le portage salarial souffre de quelques idées reçues  et de questionnements ! Pourtant, c’est un statut qui correspond à bon nombre d’actifs. Les Français sont en effet de plus en plus nombreux à vouloir se lancer dans l’entrepreneuriat pour donner un nouveau souffle à leur carrière. L’indépendance professionnelle vous attire, mais la crainte de perdre votre sécurité financière vous refrène ? Mettez vos préjugés de côtés pour découvrir vraiment le portage salarial.

« Le portage salarial, un statut fragile ? « 

Devenir indépendant, oui, mais pas à n’importe quel prix ! Justement, le portage salarial est un statut à part entière qui vous garantit une protection sociale. 

  • Un cadre juridique
    Le portage salarial est reconnu et inscrit dans le Code du travail français. Une convention collective de branche des salariés en portage salarial signée en 2017 définit précisément les conditions d’emploi en portage salarial.
  • Un statut de salarié
    Le portage salarial permet au freelance de conserver son indépendance tout en bénéficiant du statut de salarié et de ses avantages. Il dispose d’une protection sociale complète : assurance maladie, complémentaire santé, prévoyance, assurance chômage, cotisation retraite, etc.
  • Une activité sécurisée
    Le portage salarial constitue bel et bien un filet de sécurité pour le salarié porté. Ce dernier n’aura pas besoin de créer une structure juridique, ni d’en porter la responsabilité. La société de portage salarial se charge de la gestion administrative et comptable de son activité. Facturation, déclarations des charges… elle s’occupe de tout !

➡️ La société de portage Cadres en mission existe depuis 1999 et est adhérente au PEPS, premier syndicat de portage salarial en France. Elle est également certifiée par le label PEPS, qui valorise et reconnaît les sociétés de portage les plus vertueuses du secteur. 

« Le portage salarial, compliqué à mettre en place ? »

Vous avez trouvé un client avant même d’avoir créé votre entreprise ? Votre futur client est très pressé de commencer la mission avec vous ? Pas de panique ! Si le consultant et le client se sont accordés sur les modalités de la prestation, Cadres en mission garantit un démarrage très rapide de la collaboration : en 24h seulement, le contrat de travail entre le consultant et la société de portage salarial pourra être rédigé, ainsi que le contrat de prestation qui lie l’entreprise cliente et la société de portage. Vous n’avez pas besoin de créer une structure juridique ni d’entamer des démarches administratives.

« Le portage salarial va-t-il m’apporter de la souplesse et de la liberté ? »

Le portage salarial est l’un des rares statuts qui parvient à faire rimer salarié et liberté ! En effet, le contrat de travail du salarié porté est spécifique. Il permet au consultant de conserver son indépendance et son autonomie vis-à-vis de l’entreprise pour laquelle il effectue sa mission et de la société de portage qui l’emploie. Il est libre :

  • de choisir ses clients ;
  • de fixer ses honoraires ;
  • d’organiser son emploi du temps ;
  • de décider de son lieu de travail.

Quant au contrat de travail, là aussi, le consultant bénéficie d’une grande flexibilité. Chaque freelance pourra décider s’il souhaite être à temps partiel ou à temps complet, en CDD ou en CDI. Le revenu du salarié porté pourra, sous certaines conditions, être cumulé avec un salaire ou une pension de retraite.

« Le portage salarial, réservé aux consultants et aux cadres expérimentés ? »

Depuis 2015, il n’y a plus aucune obligation d’être cadre pour accéder au portage salarial. Vous pouvez exercer sous le statut de salarié porté quel que soit votre âge ou votre profil, à condition de respecter les conditions suivantes :

✔️ exercer une activité de prestation intellectuelle ;

✔️ percevoir une rémunération brute qui ne peut être inférieure à 77 % du plafond mensuel de la sécurité sociale en équivalent temps plein (soit 2 639,56 € en 2022) ;

✔️ pouvoir justifier d’un bac +2 ou d’une expérience significative d’au moins trois ans qui confère une expertise dans le secteur d’activité dans lequel le salarié porté exerce son activité.

« En portage salarial, difficile de trouver des clients ? « 

La crainte de nombreux freelances est de ne pas trouver de client. C’est sans compter sur le portage salarial qui constitue un véritable avantage pour les indépendants en recherche de mission. Certaines sociétés de portage mettent en place un éventail de services pour les aider dans cette démarche. Focus sur l’accompagnement de proximité proposé par Cadres en mission :

  • Vous intégrez un pôle d’expertise correspondant à votre secteur d’activité (mise en commun des ressources, discussion autour des pratiques du domaine, mise en place de plans d’actions commerciales en commun, etc.). 
  • Vous intégrez un réseau et participez à des événements organisés pour vous aider à développer votre activité et à multiplier les opportunités de missions (ateliers business, petits déjeuners, conférences, salons professionnels, etc.).
  • Vous disposez d’un service d’offres de missions provenant de notre réseau et d’offres réservées en exclusivité aux adhérents de Cadres en Mission
  • Vous bénéficiez d’un service dédié aux appels d’offres (création d’équipe pluridisciplinaire, accompagnement sur le chiffrage et l’élaboration de la réponse, etc.).

« Le portage salarial, compatible avec des missions à l’étranger ? »

Le portage salarial dépasse nos frontières ! Il peut tout à fait servir à héberger des missions à l’étranger. C’est même un statut particulièrement avantageux pour le consultant indépendant prêt à s’ouvrir à l’international. En effet, pendant toute la durée de sa mission, il pourra conserver la protection sociale française que beaucoup nous envient : assurance maladie, complémentaire santé, prévoyance, cotisations retraite, indemnités chômage, assurance responsabilité civile professionnelle, etc.

« Le portage salarial, un statut coûteux ? »

En optant pour le portage salarial, vous devenez salarié. Malgré les charges sociales et patronales liées au statut de salarié, il ne faut pas oublier ce qu’elles impliquent : une protection sociale complète, des congés payés… autrement dit, une activité sécurisée. Pour arriver au même niveau de protection, un entrepreneur en micro-entreprise, par exemple, devra souscrire à des assurances privées coûteuses. 

Outre la protection sociale, le microentrepreneur ne bénéficie pas non plus de la prise en charge des frais professionnels liés à l’exercice de son activité (frais de déplacement, forfait téléphonique, abonnement à un espace de coworking, formations, achat de logiciels ou de matériel informatique, etc.). À l’inverse, le salarié porté peut déduire ces frais professionnels de son chiffre d’affaires et ainsi augmenter sa rémunération nette. Il peut également optimiser ses revenus grâce aux dispositifs d’épargne dont il pourra bénéficier via sa société de portage salarial : le PEE et le PERCO.

Enfin, la société de portage prélève des frais de gestion allant de 7 à 10 % sur le chiffre d’affaires du salarié porté. En contrepartie, il bénéficie de nombreux services, tels que la prise en charge de la gestion administrative et comptable de son activité et un accompagnement personnalisé. Finies, les journées dédiées à la comptabilité, à la facturation, aux relances et à la gestion des impayés. La société de portage s’en occupe ! Un gain de temps et d’énergie considérable qui préserve le consultant et lui permet de se consacrer à son cœur de métier.

Avant de vous lancer, vous aimeriez vous assurer que le portage salarial est fait pour vous ? Réservez dès maintenant votre entretien individuel pour échanger au sujet de votre activité avec l’un de nos directeurs régionaux.

Article rédigé le 20 Oct 2022

Les commentaires sont fermés.