Par Cadres en Mission - Tout savoir sur le portage salarial

S’il existe depuis les années 1980, le portage salarial a bénéficié d’une reconnaissance tardive. Ce n’est qu’en 2017 qu’il a été officiellement considéré comme une branche d’activité à part entière. Après une première édition publiée en 2019, le rapport de branche du portage salarial 2022 vient de paraître et nous l’avons décrypté pour vous. Focus sur les chiffres clés du secteur, son évolution, le profil des salariés portés, leur temps de travail et leur rémunération.

Qu’est-ce que le rapport de branche du portage salarial 2022 ?

Le rapport de branche du portage salarial 2022 réalisé par La Faabrick Cherdet, cabinet spécialisé sur les formes alternatives d’activités, dresse un panorama du portage salarial en France. Les données chiffrées obtenues dans le premier rapport de branche en 2019 et les données récentes permettent de mieux appréhender le secteur et son évolution.

Conçu avec les partenaires sociaux, le rapport a été construit à partir de 2 sources de données : des données provenant de l’Insee et des données issues des réponses à un questionnaire adressé à 140 entreprises de portage salarial. Ces entreprises de portage couvrent un effectif de 10 493 salariés portés, soit environ un tiers du secteur.

Le portage salarial en 2022

Premier constat : le portage salarial résiste à la crise ! Près de 80 % des répondants pensent même que le secteur sera amené à se développer davantage à moyen terme. Si l’activité a, elle aussi, été impactée par la crise du Covid, les consultants en portage ont pu disposer des aides mises en place par le gouvernement. Contrairement à de nombreux indépendants, les salariés portés ont bénéficié du chômage partiel et d’arrêts maladie liés au Covid.

Autre constat : l’évolution actuelle de l’organisation du travail profite au secteur. On a vu le télétravail se développer à grande vitesse ces deux dernières années. Le travail en mode collaboratif et en mode projet est, lui aussi, passé à la vitesse supérieure. Cette flexibilité dans les façons de travailler intéresse particulièrement les entreprises qui ont, plus que jamais, besoin de souplesse actuellement. Le recours à l’externalisation des ressources est une solution envisagée par bon nombre d’entreprises et devrait profiter au portage salarial. Depuis le premier rapport de branche, on note une évolution constante du chiffre d’affaires du portage salarial. Estimé à 1,19 milliard d’euros en 2019, il était de 697 millions en 2016.

Le profil des salariés portés

Les dernières données du rapport de branche du portage salarial 2022 permettent d’établir un profil détaillé des salariés portés :

  • Depuis 2015, la répartition hommes/femmes est restée la même : 62 % d’hommes et 38 % de femmes.
  • L’âge moyen des salariés portés est de 46 ans.
  • 73 % ont le statut cadre.
  • 55 % des salariés portés sont en CDI et 45 % en CDD.
  • Près de 40 % des salariés portés par des entreprises de portage salarial résident en Île-de-France et près de 60 % sont répartis sur tout le reste du territoire.
  • Près de 20 % des salariés portés ont plus de cinq ans d’ancienneté au sein de la même société de portage salarial. Moins de 30 % ont moins d’un an d’ancienneté.
  • Le 1er domaine d’activité représenté en portage salarial est la prestation informatique (à 70 %). Viennent ensuite la gestion de projet (50 %), le management de transition (45 %), l’expertise technique (38 %), les RH (21 %), la formation (19 %) et la finance (10 %).

Rémunération et temps de travail en portage salarial

➡️ Le temps de travail des salariés portés

Les consultants en portage salarial bénéficient du statut de salarié. Néanmoins, à l’image des travailleurs indépendants, leur temps de travail se répartit entre les missions effectuées pour leurs clients, les périodes d’intermission et le temps consacré au démarchage de nouveaux clients, à la gestion de leur communication ou à la formation.

Selon le rapport de branche du portage salarial, en 2019, les salariés portés ont, en moyenne, travaillé 619 heures en équivalent temps plein (EQTP). Une hausse de 11 % par rapport à 2018. 

À noter que la moyenne est plus élevée chez les hommes que chez les femmes. La différence est encore plus marquée pour les salariés portés en CDD, qui travaillaient en moyenne 430 heures en 2019, et les salariés en CDI pour qui l’EQTP était de 771 heures.

➡️ La rémunération des indépendants en portage salarial

Côté salaire, rappelons que la rémunération brute mensuelle d’un salarié porté ne peut pas être inférieure à 77 % du plafond mensuel de la sécurité sociale en EQTP, soit 2 639,56 € en 2022. Il est important de tenir compte du fait qu’un salarié porté travaille rarement à temps plein sur une année entière. Certains sont à temps partiel, d’autres cumulent plusieurs activités… les situations sont très variables. 

  • 48 % des salariés portés ont gagné moins de 10 000 € brut en 2019 ;
  • 34 % des salariés portés ont gagné entre 10 000 € et 40 000 € brut en 2019 ;
  • 17 % des salariés portés ont gagné plus de 40 000 € brut en 2019.

À noter que, depuis 2016, la part des salariés portés gagnant moins de 10 000 € brut annuel a diminué (-10 points en 4 ans), tandis que celle de ceux qui gagnent plus de 40 000 € brut annuel a nettement augmenté.

Si l’on remet ces chiffres en perspective avec un équivalent temps plein, la rémunération moyenne d’un salarié porté en 2019 était de près de 60 000 € brut annuel.

>> Calculez votre rémunération mensuelle en portage salarial grâce à notre simulateur.

Les services proposés par les entreprises de portage salarial

Le rapport de branche du portage salarial dresse également un panorama des services proposés par les sociétés de portage salarial à leurs salariés. En voici les 4 principaux :

✔️ La gestion administrative

✔️ La gestion des frais professionnels

✔️ L’accompagnement personnalisé

✔️ Le recouvrement des factures

Le rapport note que les groupes de portage salarial offrent souvent plus de services que les entreprises de portage indépendantes. Elles cherchent notamment à soutenir leurs salariés portés dans le développement de leur activité à travers la mise en réseau, une aide à la recherche de missions et un parcours de formation.

>> Découvrez tous les services et l’accompagnement personnalisé proposés par Cadres en mission.

Pourquoi choisir le portage salarial en 2023 ?

De plus en plus d’actifs sont attirés par le travail indépendant, mais beaucoup hésitent à se lancer par crainte de perdre une certaine sécurité. Si le portage salarial est un secteur en croissance, c’est parce qu’il conjugue l’autonomie et la souplesse du travail indépendant avec la sécurité financière et sociale du salariat.

Rappelons les principaux avantages du portage salarial :

  • Un statut de salarié qui vous permet de bénéficier d’une protection sociale complète : assurance maladie, mutuelle, assurance chômage, cotisations retraite, prévoyance, assurance responsabilité civile professionnelle, congés payés, etc.
  • Une gestion, en toute autonomie, de votre clientèle, de vos tarifs et de votre emploi du temps.
  • Une gestion administrative simplifiée (prise en charge de vos factures et de vos déclarations sociales) et la possibilité de déduire vos frais professionnels.

Vous aimeriez savoir si le portage salarial est une solution adaptée à votre situation ? Nous vous invitons à participer à une réunion d’information près de chez vous !

Article rédigé le 03 Nov 2022

Les commentaires sont fermés.