Par Ariane Faure - Devenir consultant indépendant

Votre expertise est solide. Vous avez le potentiel d’un orateur. Vous savez très clairement pourquoi vous avez choisi d’être formateur. Transmettre son savoir est tout un art. 
Nous faisons le point sur les qualités essentielles pour devenir un formateur indépendant performant. A vous, après la lecture de cet article, de déterminer votre valeur ajoutée, celle qui fera la différence par rapport à vos concurrents.

 

 

Devenir un bon formateur

 

Etre un formateur andragogue : qualité N°1

Détenir une expertise technique est indispensable. Cependant, en tant que formateur en portage salarial, vous devez être en mesure de transmettre vos connaissances tout en vous assurant de leur acquisition. Face à un public adulte, nous vous parlons de faire preuve d’andragogie (la pédagogie adaptée aux adultes) et ce, dès la conception de votre formation afin d’optimiser les apprentissages tout en offrant à vos participants une expérience enrichissante et plaisante.

Etre un formateur bienveillant : qualité N°2

Une chose est certaine : vos stagiaires ont du potentiel ! Mettez-le en exergue.

Commencez par analyser les besoins des participants et par définir précisément les compétences qu’ils souhaitent acquérir.

Énoncer les objectifs de la formation dès le début permet aux participants de comprendre à quoi leur servira concrètement cet apprentissage.

Adaptez votre discours et le rythme de votre formation en fonction des réactions de chaque participant. Veillez à instaurer une relation de service et non d’autorité… tout en trouvant le juste équilibre entre théorie et pratique. Mises en situation, jeux de rôle, reformulation, provoquent souvent l’émulation et stimulent la créativité. 
Plus un adulte agit, plus il apprend facilement. Intéressez-vous aux progrès réalisés par vos stagiaires au cours de la session. Et soyez attentifs, ils ont aussi beaucoup à vous apprendre, vous allez vous « nourrir » de leur feedback.

Etre un formateur positif : qualité N° 3

Animer un groupe ou assurer un tutorat individuel demande un bon niveau d’énergie, beaucoup d’enthousiasme, de la patience, de l’empathie, de la générosité, un peu d’humour… des qualités relationnelles particulièrement utiles pour capter ou relancer l’attention de votre public et favoriser les interactions.

Etre un formateur en phase : qualité N° 4

Vous êtes un formateur indépendant, toujours à la pointe de votre thématique.
Les nouvelles technologies, vous les avez expérimentées et intégrées à vos sessions. Vos supports et vos méthodes évoluent en fonction. Toutes les données chiffrées, les textes de lois, la réglementation, les références sont à jour. Maîtriser son sujet ne signifie pas tout savoir sur tout, soyez honnête et faites preuve d’humilité.

Etre un formateur disponible : qualité N° 5


Pendant la formation, cela va de soi, mais après ? 
Assurer un service-conseil après la session sous forme de coaching par exemple, est toujours très apprécié par les participants. Trouvez la « bonne formule », celle qui va vous assurer un « bouche-à-oreille » bénéfique. Voilà peut-être un axe de différenciation ? A vous de voir.

Pour finir, nous avons une bonne nouvelle pour vous. Vous allez pouvoir développer toutes les qualités requises pour devenir un bon formateur. Vous concentrer sur la conception, la vente de vos projets de formation et l’animation de vos sessions, l’esprit libre. Sans oublier de vous constituer un réseau qui va renforcer votre crédibilité. En effet, dans le cadre du portage salarial, Cadres en Mission s’occupe de toutes les tâches administratives.

Vous êtes donc en capacité d’assurer à 100% le succès de votre activité.

Article rédigé le 04 nov 2016

Les commentaires sont fermés.