Par Johan Sellitto - Me changer les idées

Démarche de plus en plus mise en pratique par les consultants au sein de leurs pôles d’expertise respectifs, l’atelier de codéveloppement professionnel est une parenthèse propice à la réflexion, durant laquelle l’écoute, la bienveillance et le partage sont les maîtres-mots.

Le co-développement, c’est quoi ?

Mise au point au Canada dans les années 1980 par le professeur de management Adrien Payette, la méthode du codéveloppement professionnel est définit par son créateur de la manière suivante : « Le groupe de codéveloppement professionnel est une approche de formation pour des personnes qui croient pouvoir apprendre les unes des autres afin d’améliorer, de consolider leur pratique.« 

Intimement liée à la notion d’intelligence collective, la démarche de co-développement repose donc sur la croyance que les membres d’un même groupe peuvent s’améliorer collectivement en ayant recours à l’écoute, au partage et à l’entraide.

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. »

Proverbe africain

Au sein de leur groupe (composé de 5 à 8 personnes), les participants exposent ainsi un projet, une problématique ou une préoccupation qui leur tient à coeur, comme un patient le ferait en présence de son praticien, ou plutôt de « ses » praticiens. Ces moments prennent d’ailleurs la forme de consultations où le « client » vient exposer son problème à des « consultants« . De plus, le groupe est complété par un coach, formé à la méthode, qui s’assure du bon déroulement du processus.

En plus d’apporter des pistes de réflexion et des suggestions au client pour lui permettre de répondre à sa problématique personnelle, une séance de codéveloppement est également l’occasion de faire émerger des approches innovantes, dont tous les participants peuvent ensuite tirer parti.

Le co-développement en 6 étapes

Très formalisée, la consultation de codéveloppement s’articule autour de 6 grandes étapes. Rappelons qu’un seul membre joue le rôle de client pour permettre à ses compères, les consultants, de rester concentrés sur l’objectif de la session.

  1. Exposé : Durant la première étape, le client expose sa situation à ses pairs. Il peut s’agir d’un projet, d’une problématique ou d’une préoccupation. On parle des « 3 P ».
  2. Clarification : Après avoir attentivement écouté leur camarade, les consultants lui posent des questions afin de lui permettre de préciser ses propos. L’objectif est que chacun ait une idée claire, précise et exhaustive de la situation à laquelle le « client » est confronté.
  3. Contrat de consultation : Une fois la problématique clairement exposée et comprise par chacun, le client reformule alors son attente sous la forme d’une question. L’objectif est de s’assurer que les consultants seront bien en mesure de mener la consultation.
  4. Consultation : Les consultants échangent leurs impressions, leurs expériences, leurs commentaires, leurs idées… Pendant ce temps, le client se contente d’écouter en prenant des notes.
  5. Synthèse des apprentissages et plan d’action : En se basant sur les informations qu’il a pu relever, le client réalise une synthèse qui va l’amener à élaborer un premier plan d’action qui doit pouvoir être déployé à court terme.
  6. Partage des apprentissages : Cette dernière phase est l’occasion pour l’ensemble des participants de réfléchir à leur propre pratique.

pole expertise et codeveloppement

Le co-développement au coeur des pôles d’expertise

Chez Cadres en Mission, chaque nouvel adhérent intègre un pôle d’expertise qui correspond à son secteur d’activité :

  • Industrie
  • Agroalimentaire
  • Communication
  • RH
  • Recherche et innovation
  • Formation
  • Etc.

L’un des nombreux rôles de ce pôle d’expertise est de permettre aux consultants de :

  • Résoudre leurs problématiques
  • Renforcer leur complicité
  • Partager leurs doutes
  • Réfléchir à leurs pratiques quotidiennes en échangeant avec leurs pairs

La méthode du codéveloppement professionnel, dont nous venons d’évoquer le fonctionnement, s’inscrit dans la liste des outils utilisés par les adhérents au sein de leur pôle. Grâce à ces séances, qui vont bien au-delà de la formation professionnelle, ils ont l’opportunité de prendre du recul par rapport à leur métier et développer de nouvelles approches concrètes qui leur seront utiles au cours de leurs missions.

Article rédigé le 18 déc 2017

Les commentaires sont fermés.