Par Marine Lemay - Tout savoir sur le portage salarial

Vous souhaitez profiter de la sécurité financière que vous procure votre emploi actuel pour confronter vos idées à la réalité du marché ? Et si vous preniez appui sur le portage salarial ? Garantissant liberté et protection, cette solution en vogue est sans doute le meilleur allié de votre side project !

Portage salarial : la liberté d’entreprendre sans prendre de risques

Même avec la plus grande des déterminations et la meilleure des préparations, lancer un projet entrepreneurial comporte, par définition, toujours certains risques. C’est d’ailleurs en partie pour cette raison que tant de porteurs de projet préfèrent se contenter d’un poste qui ne leur apporte aucune satisfaction personnelle, mais qui leur permet néanmoins de payer leur loyer et de partir de temps en temps en vacances.

Chaînon manquant entre le salariat et l’entrepreneuriat, le portage salarial permet aux entrepreneurs en herbe de tester leurs idées en profitant d’une vraie liberté d’organisation, sans faire l’impasse sur une bonne sécurité. En effet, considéré comme un salarié à part entière, le consultant ou le formateur en portage salarial n’a pas besoin de créer sa structure et n’engage pas son patrimoine personnel face aux créanciers professionnels.

Le portage salarial est ainsi une option de plus en plus privilégiée chez les entrepreneurs qui souhaitent se concentrer uniquement sur le développement de leur projet, en confiant la dimension administrative de leur activité et les problématiques juridiques à une société qui leur verse une rémunération chaque mois.

Comment le portage salarial peut vous aider à lancer un side project ?

Comme évoqué précédemment, le portage salarial est une solution relativement atypique dans le paysage professionnel. En alliant les atouts du salariat aux avantages de l’entrepreneuriat, elle donne en effet la possibilité à n’importe quel professionnel de lancer son side project rapidement, d’en tester la viabilité et de le développer en bénéficiant d’un cadre d’intervention sécurisé.

Si vous avez une idée en tête que vous souhaitez concrétiser, le portage salarial vous permet de :

  🗓 Démarrer votre activité en quelques jours, notamment grâce à l’absence de formalités liées à la création de votre structure (vous êtes lié à la société de portage salarial par un CDD ou CDI).

  🛒 Choisir vos missions et vous organiser comme bon vous semble, tout en bénéficiant des nombreux avantages du statut de salarié : assurance chômage, cotisations retraite, congés payés, prévoyance, assurance responsabilité civile professionnelle…

  📝 Vous consacrer uniquement à la construction de votre side project, en confiant les obligations administratives sans réelle valeur ajoutée à votre société de portage salarial.

  📣 Faire mûrir vos idées en profitant de l’expérience et des retours constructifs du réseau de consultants, formateurs et managers Cadres en Mission.

  💰 Récupérer vos frais de fonctionnement, ainsi que la TVA en lien avec vos frais d’investissement, notamment vos dépenses de matériel informatique et bureautique, ce qui n’est pas possible avec le régime de la micro-entreprise, par exemple.

  👩‍🎓 Profiter du parcours de formation élaboré par Cadres en Mission pour apprendre à construire votre offre de services, à prospecter plus efficacement, à gérer votre présence sur internet, à répondre à des appels d’offres…

Cumuler son activité principale et le portage salarial : les règles à respecter

Rappelons qu’il est possible de mener un side project en portage salarial, en complément d’une autre activité salariée, c’est-à-dire de cumuler deux emplois. Autorisée par le Code du travail, cette situation est toutefois soumise à certaines limitations :

  •   Si vous exercez une activité salariée à temps complet, les moments consacrés à votre activité complémentaire peuvent avoir lieu durant votre repos hebdomadaire et vos congés payés, uniquement si la durée maximale cumulée n’outrepasse pas le maximum légal de temps de travail réglementaire. L’objectif étant que votre employeur ne puisse pas vous reprocher un état de fatigue intellectuelle ou physique causé par le cumul de ces deux activités.
  •   Vous devez continuer à faire preuve de disponibilité auprès de votre employeur, ne serait-ce que pour respecter le lien de subordination qui vous lie à ce dernier. De plus, vous devez respecter votre devoir de loyauté, en évitant de réaliser des missions qui entrent directement en concurrence avec la société principale qui vous emploie, à moins que cette situation ne soit prévue dans votre contrat de travail. Ce devoir de loyauté ne s’applique pas si vous êtes employé à mi-temps.
  •   Dans tous les cas, vous faites face à un devoir de discrétion et vous n’avez pas le droit d’utiliser les savoirs et méthodes propres à votre employeur à votre propre compte.

Passer du side project au projet à temps plein

Si le portage salarial est la rampe de lancement idéale pour tester la viabilité de vos idées, parallèlement à une activité salariée plus classique, ce dispositif peut également vous donner l’opportunité de développer votre side project pour le transformer petit à petit en activité assez rémunératrice pour être exercée à temps plein.

En effet, avant d’être un laboratoire à idées pour entrepreneurs en herbe, le portage salarial est surtout une solution complète qui permet à des milliers de professionnels évoluant dans différents secteurs de proposer leurs services de consulting aux entreprises de leur choix, en profitant de la protection du statut de salarié et de l’accompagnement administratif et juridique d’une structure dotée d’une assise financière très solide. Seule limite : ne pas dépasser des missions d’une durée de trois ans !

Article rédigé le 01 Juin 2021

Les commentaires sont fermés.