Par Eloise Bitaille - Témoignages

François Ribaud fait partie, depuis ses 15 ans, du monde associatif au sein duquel il a été dirigeant de plusieurs associations de solidarité internationale, de coopération, de lutte contre les exclusions et de développement local. Il a également assumé des mandats d’élus dans des réseaux de l’économie sociale et solidaire (ESS) : en particulier celui de président de chambre régionale de l’ESS (CRESS AUVERGNE). Très actif dans le réseau Cadres en Mission à Paris et en région Auvergne Rhône Alpes, François Ribaud intervient en tant que consultant et consultant formateur au sein de Cadres en Mission dans des problématiques d’organisation générale, de transition économique et de gouvernance. C’est également un expert en dispositif DLA (Dispositif Local d’Accompagnement). Il dispose également d’une seconde casquette de Manager de Transition et intervient depuis 2018 auprès des associations et entreprises de l’ESS pour des problématiques de direction, de gouvernance et de recrutement. Tout cela avec une proximité des équipes.

📢 QU’EST-CE QUI VOUS FAIT VIBRER DANS VOTRE MÉTIER DE MANAGER DE TRANSITION ?

  • L’élément qui me fait vibrer par-dessus tout c’est bien évidemment le secteur économique dans lequel j’évolue. Dans mon métier, j’accorde une grande importance à la notion d’utilité sociale. C’est-à-dire : être utile socialement et sociétalement parlant.
    L’urgence et le partage d’expérience sont également des éléments qui me font vibrer dans ma vie professionnelle. Il est important pour moi de pouvoir aider des structures à avancer, de les aider à sortir de difficultés mais aussi et surtout de redonner du pouvoir d’agir aux dirigeants (élus et salariés) et à leurs équipes.

📢 DEPUIS VOS DÉBUTS, COMMENT VOUS ÊTES-VOUS RENOUVELÉ DANS VOTRE ACTIVITÉ ?

  • Je dirais que pour se renouveler il faut toujours rester dans une position d’apprenant. Je suis encore assez « jeune » dans ce métier puisque cela fait un peu moins de 3 ans que je suis Manager de Transition et il est important pour moi de rester vigilent sur de nombreux aspects. Dans un premier temps, il est pour moi nécessaire de rester agile pour assurer aujourd’hui une double présence : en présentiel et en distanciel (nécessaire avec le contexte sanitaire que nous vivons aujourd’hui). Ensuite, j’accorde une grande importance au collectif ainsi qu’au réseau. En ce sens, les Pôles d’Expertises de Cadres en Mission sont de très bons espaces de coopération. J’anime d’ailleurs le Pôle ESS et participe au Pôle Télétravail.

📢 AVEZ-VOUS TROUVÉ VOTRE ÉQUILIBRE EN EXERCANT EN PORTAGE SALARIAL ?    

  • Dans ce « nouveau métier » comme j’’aime l’appeler, oui bien sûr, j’ai parfaitement trouvé mon équilibre. En effet, je suis à un stade de ma vie où j’ai acquis une certaine stabilité, souplesse et mobilité et je n’ai pas de contraintes particulières. Je me retrouve complètement dans ce métier de Manager de Transition et même si la question du partage de mes valeurs (ESS) est une « mission » de plus, je trouve que Cadres en Mission est un Groupe très ouvert : ce qui est une belle surprise. De plus, c’est un réseau très stimulant !

📢 QUELS TIPS DONNERIEZ-VOUS À UN NÉO-CONSULTANT ? 

  • Pour un néo-consultant je donnerais 3 conseils :

▶ Ne jamais désespérer 💪🏻

Même si les missions ne pleuvent pas au départ, elles arriveront tôt ou tard.

▶ Jouer collectif 🤝🏻

Que ce soit en binôme, en groupe de travail, en groupe projet… il ne faut pas négliger la force du collectif.

▶ Être à l’écoute, cultiver ses réseaux 👂🏻

Dans la continuité du deuxième conseil, il est important d’être à l’écoute de l’environnement qui nous entoure mais aussi de nos confrères et consœurs.

📢 QUELLE EST VOTRE PLUS BELLE RENCONTRE DANS LE RÉSEAU CADRES EN MISSION ?

  • Ma première belle rencontre ce fut celle avec l’équipe de Lyon constituée de Marine Libourel, Directrice Régionale PACA et Elodie Faure, Directrice Régionale Auvergne Rhône Alpes et Occitanie. Le contact a été facile et ne sachant pas vraiment en quoi consistait le portage salarial, j’ai été accompagné avec compétence. Les mots que je retiendrais pour cette rencontre seraient d’ailleurs : bienveillance, soutien, valorisation. Les binômes avec qui j’ai pu travailler font également partie de mes plus belles rencontres. Notamment Stéphanie Le Blanc qui se trouve à Paris. C’est une belle rencontre puisque nous avons collaboré pour participer ensemble à un projet. Nous avons pu nous challenger, nous encourager, passer les écueils, capitaliser sur nos expériences, nos missions et lancer des initiatives.

📢 QUELS SONT LES TROIS HASHTAGS QUI VOUS CARACTÉRISENT ?  

#EMPOWERMENT #SOLIDAIRE #ACTEUR

Article rédigé le 01 Sep 2021

Les commentaires sont fermés.