Par Marine Lemay - Trouver & décrocher des missions

Coronavirus, confinement, économie en berne, entreprises en difficulté… Difficile de garder le sourire dans les circonstances actuelles et de prospecter l’esprit véritablement serein. Pourquoi ne pas profiter de cette période coincée entre l’agitation et la torpeur pour prendre du recul et remettre les choses en perspectives ? Voici quelques pistes pour rester positif !

 

Des clés pour garder le moral

La première chose à intégrer est qu’il est tout à fait normal de ne pas se sentir au mieux dans cette période trouble. En d’autres termes : inutile de vous culpabiliser si vous ressentez du découragement, de la colère ou de l’anxiété. C’est le lot de millions d’autres personnes, dont des milliers de consultants. Acceptez simplement ces émotions et ces pensées négatives (ce sont juste des émotions et des pensées), observez-les, mais ne vous y accrochez pas pour ne pas les nourrir. Notez que la pratique de la méditation peut grandement vous aider à prendre de la distance.

En revanche, générer des pensées positives et les entretenir pour qu’elles finissent par s’installer durablement dans votre esprit, jour après jour. Vous éprouvez des difficultés à adopter ce genre de pensées ? Dans ce cas, créez-vous des phrases positives toutes faites, ou des mantras, à vous répéter régulièrement et mécaniquement, surtout si vous sentez que vous êtes à chaque instant sur le point de vous faire happer par la négativité.

Dans le même ordre d’idée, faites le tri dans vos sources de divertissement pour mettre de côté ce qui peut générer un stress inutile. Comprenez que consommer régulièrement des contenus violents et anxiogènes, qu’il s’agisse d’émissions de télévision, de films, de séries, de livres, de journaux ou de jeux vidéo, ne va pas forcément vous aider à vous sentir mieux, surtout dans un contexte déjà propice à la peur. Évidemment, la pratique d’une activité physique régulière et un bon sommeil ne sont pas des options à côté desquelles vous pouvez vous permettre de passer.

L’attitude à adopter pour mieux prospecter

Coronavirus ou pas, vous ne pouvez pas forcément vous permettre de faire une croix sur votre prospection commerciale. Il serait certes plus confortable d’attendre patiemment que les entreprises en quête d’expertise viennent taper à votre porte, mais dans le contexte actuel, il va sans dire qu’il est essentiel de rester proactif dans vos recherches d’opportunités.

Même si vous devez essuyer des refus successifs, rappelez-vous que cela ne vous remet en aucun cas en question, ni sur le plan personnel ni sur le plan professionnel. Certaines des entreprises que vous serez amené à démarcher se trouvent peut-être dans une situation compliquée et peuvent avoir d’autres priorités en tête. C’est aussi le moment de tirer votre épingle du jeu : écoutez-les, conseillez-les, identifiez leurs besoins. Si ce n’est pas vous qui profitez d’une nouvelle mission, parce que vous manquez des compétences nécessaires par exemple, ce peut être l’occasion de faire une heureuse ou un heureux parmi vos contacts. Soyez sûr que, tôt ou tard, vous pourrez ainsi à votre tour récolter les fruits de votre implication et votre investissement !

Une perte de motivation pointe le bout de son nez à l’horizon ? C’est le moment de vous rappeler de vos réalisations passées, même des plus modestes. Si vous êtes ce que vous êtes aujourd’hui, ce n’est en rien dû au fruit du hasard ; c’est avant tout la somme d’une longue liste d’expériences qui, si elles n’ont pas toujours été couronnées de succès, vous ont au moins permis d’apprendre de nombreuses choses et d’avancer. Listez aussi les compétences et les aptitudes sur lesquelles vous pouvez vous appuyer dans le cadre de votre prospection commerciale.

En revanche, ne soyez pas obsédé par votre recherche de missions. Impliquez-vous, mais profitez aussi de ce moment pour vous former, pour acquérir de nouvelles compétences, qu’elles soient en lien direct avec votre activité ou non.

Remettre en question votre stratégie commerciale ?

Et si les circonstances actuelles étaient l’occasion de remettre complètement à plat votre stratégie commerciale ? Peut-être que votre manière d’envisager les choses n’est plus opérante dans un monde rythmé par le confinement, la distanciation sociale et les gestes barrières ? Peut-être que votre cible n’a plus les mêmes attentes ni les mêmes problématiques ? Si vous devez renoncer à l’idée d’être en capacité de tout contrôler, vous pouvez au moins agir sur votre stratégie commerciale. 

Par conséquent, profitez-en pour passer au peigne fin chacun de ses aspects :

  • État de votre marché
  • Objectifs et priorités
  • Pertinence des outils utilisés dans le cadre de votre stratégie
  • Modes de communication privilégiés
  • Cohérence de l’offre de services…

Après avoir défini une nouvelle stratégie commerciale, il ne vous reste plus qu’à la mettre à l’épreuve et à l’affiner au fil du temps !

➡️ Voici quelques pistes pour élaborer une stratégie commerciale en 5 étapes.

Le portage salarial : un atout majeur pour votre prospection

Conçu pour faciliter le quotidien des consultants indépendants, le portage salarial peut se révéler une aide précieuse face à une prospection qui s’essouffle. Dans le cadre de son accompagnement, Cadres en Mission propose par exemple des offres de mission disponibles en ligne, dont des offres exclusives issues d’entreprises partenaires.

Le portage salarial, c’est aussi un réseau d’experts au sein duquel il est possible de puiser des forces, mais aussi des compétences. Ces mêmes compétences dont vous ne disposez pas forcément vous-mêmes en cet instant. Certains consultants sont ainsi passés maîtres dans l’art de dénicher des opportunités pour leurs contacts. En d’autres termes, si vous ne parvenez pas à trouver de mission et que cela vous mine le moral, demandez de l’aide auprès des membres de votre réseau. Après tout, pourquoi disposer d’un réseau professionnel reconnu pour son expertise si c’est pour ne pas en profiter quand vous en avez le plus besoin ?

Article rédigé le 26 Nov 2020

Les commentaires sont fermés.