Par Charlène MARCONE - Devenir consultant indépendant

Fruit de nombreuses années d’expérience et d’une implication quotidienne, l’expertise est un bien rare très convoité par les entreprises à la recherche de ressources externes en mesure de leur apporter bien plus que de « simples » compétences. Voilà quelques pistes pour devenir expert dans votre domaine de prédilection !    

Qu’entend-on par “expert” ?

Plus qu’une simple compétence, l’expertise implique une connaissance approfondie d’un domaine et une expérience souvent longue de plusieurs années. Certains parlent de 7 ans, d’autres de 10 000 heures de pratique. Ce qu’il faut surtout retenir, c’est qu’on ne devient donc pas expert du jour au lendemain, même lorsque l’on vient d’acquérir une compétence que l’on est tout à fait capable de mettre en pratique.

Différent de « l’expert », la « référence » est une personne qui fait autorité dans son domaine. Une personne reconnue par ses pairs à qui l’on fait justement référence pour appuyer un propos ou prendre une décision importante. Si tant d’entrepreneurs citent Steve Jobs, Henry Ford ou Seth Godin, c’est moins pour la teneur de leurs propos à proprement parler que pour ce qu’ils représentent dans l’esprit de chacun. Évidemment, rien ne vous empêche d’être un expert doublé d’une référence dans votre domaine, même s’il vous faudra un peu plus que des années d’expertise.

De même, il est tout à fait possible de devenir expert dans plusieurs domaines, même si cela implique forcément de nombreuses années de pratique derrière soi. Pour le dire autrement, un jeune consultant qui se présenterait comme un expert aux multiples facettes dans des domaines relativement complexes aurait bien du mal à faire illusion face à un prospect doté d’un minimum de perspicacité.

Pourquoi devenir un expert reconnu de son activité de consultant ?

Pourquoi devenir expert dans un domaine alors que vous pourriez vous contenter d’être « seulement » compétent, c’est-à-dire en savoir juste assez sur le sujet pour pouvoir l’ajouter à votre champ de compétences et le proposer à vos clients ? Après tout, c’est le lot commun de la majorité des professionnels… En vérité, être un expert offre bien d’autres avantages :

  • Une connaissance plus pointue de votre marché, et plus spécifiquement des besoins de votre cible.
  • Une meilleure capacité à anticiper les changements liés à votre secteur.
  • Une plus grande crédibilité et plus de facilité à vendre vos services.
  • Une meilleure efficacité dans le cadre de vos missions.
  • Des sollicitations plus nombreuses et moins de démarchage à effectuer.
  • Un argument de poids au moment de négocier vos honoraires.

Choisir son domaine d’expertise

En tant que professionnel en quête d’opportunités destinées à faire croître votre business, il est évidemment plus judicieux pour vous de choisir un domaine qui contribue à atteindre votre ambitieux objectif. L’idéal étant que ce domaine soit également en phase avec vos aspirations, car, est-il bien utile de le préciser, il est bien plus facile de devenir expert sur un sujet qui nous attire naturellement. Étant donné l’engagement que requiert l’acquisition d’une solide expertise, certains professionnels considèrent même qu’une telle quête menée sans passion est totalement illusoire.

Passer de rang de professionnel compétent au rang d’expert nécessite donc à la fois de l’implication, du temps, mais aussi l’adoption d’une méthodologie qui puisse vous permettre d’atteindre vos objectifs.

Apprendre à définir vos objectifs et suivre un plan d’action

Devenir expert, d’accord, mais n’est-ce pas là un objectif un peu trop vague ? Si vous voulez parvenir à vos fins, le plus sage reste encore de procéder étape par étape, en fractionnant votre projet en plusieurs objectifs plus facilement quantifiables et atteignables. Par ailleurs, en mettant en place un plan d’action très précis, vous éviterez de vous disperser et il vous sera aussi bien plus aisé de développer votre expertise dans plusieurs domaines connexes en parallèle, si cela est votre intention.

Dans tous les cas, quelle que soit votre manière d’aborder les choses, vous devez mener une veille rigoureuse sur les sujets en lien avec votre domaine pour pouvoir faire évoluer votre expertise au fil de l’évolution de votre domaine. En effet, qui aurait envie de confier une mission de webmarketing à un professionnel dont les connaissances remontent à un temps révolu où il était encore inconcevable de passer des commandes à l’aide de son téléphone ?

Comment savoir que vous avez atteint vos objectifs ?

Le fait de procéder par étape en dissociant chaque objectif devrait vous aider à savoir où vous situez dans le processus de développement de votre expertise. Par exemple, si votre intention est de développer votre expertise dans un langage de programmation très en vogue parmi les donneurs d’ordres qui constituent votre cible, vous pouvez envisager de fractionner vos objectifs de cette manière : 

  • Acquisition des fondamentaux du langage de programmation, par le biais d’une formation accessible.
  • Mise en pratique des connaissances acquises dans le cadre d’une prestation plus globale.
  • Approfondissement des connaissances dans la cadre d’une formation plus avancée, avec un expert reconnu du domaine.
  • Développement d’une offre organisée spécifiquement autour du langage.
  • Réalisation de plusieurs missions où la connaissance du langage en question est centrale.
  • Animation d’une conférence portant sur votre sujet de prédilection.
  • Création d’un blog sur lequel vous partagez chaque semaine votre point de vue et des astuces en rapport avec votre spécialité.
  • Publication d’un ouvrage portant sur le langage dont vous maîtrisez à présent tous les rouages.

Parvenu à ce stade ultime où vous êtes capable de mettre en pratique vos compétences, mais aussi de partager vos connaissances, vous devriez logiquement pouvoir vous considérer comme un authentique expert dans votre domaine !

Article rédigé le 16 Fév 2021

Les commentaires sont fermés.