À l’image de nombreux autres experts appartenant au vaste domaine de l’informatique, vous avez comme idée de devenir consultant informatique freelance pour profiter d’un contexte économique très favorable à votre développement ? Découvrez comment y parvenir en profitant des nombreux atouts du portage salarial !

Pourquoi devenir consultant informatique indépendant ?

L’informatique est l’un des secteurs qui à le plus le vent en poupe. Face aux enjeux posés par la transformation numérique qui traverse actuellement l’ensemble de la société, un nombre toujours plus important d’entreprises et d’organismes publics ont recours aux lumières de spécialistes. C’est dans ce contexte particulièrement favorable au développement de leur activité que les consultants en informatique indépendants font face à des sollicitations de toutes parts, s’offrant même parfois le luxe suprême de refuser des offres, par simple manque de temps.

Le domaine informatique brille évidemment par la multitude de ses profils de consultants qui y exercent. Analyse fonctionnelle, édition de logiciels ou d’applications mobiles, sécurité des données, développement d’architecture SI, consulting en transformation digitale… Les spécialités ne manquent pas dans ce secteur en perpétuelle évolution.

Dans un contexte économique où la flexibilité est devenue un levier stratégie très important, le consultant informatique freelance peut s’apparenter à une carte maîtresse que les organisations n’hésitent plus à jouer pour remporter la partie. En faisant appel à un indépendant, les entreprises peuvent en effet trouver plus facilement des profils expérimentés disposés à leur fournir rapidement les compétences dont elles ont besoin pour répondre à leurs problématiques spécifiques et parfois très complexes.

devenir independant

➡ Aller plus loin : Salaire du consultant IT

Quel statut choisir pour devenir consultant informatique freelance ?

Pour devenir consultant indépendant, il est possible d’emprunter plusieurs voies : l’entreprise individuelle ou la création d’une société unipersonnelle.

Créer une entreprise individuelle

La première possibilité consiste à créer une entreprise individuelle. Pouvant adopter plusieurs formes, ce statut aux formalités simplifiées pose le principe d’une absence de distinction juridique entre l’entrepreneur et son entreprise, cette dernière étant dépourvue de personnalité morale. Une caractéristique qui peut s’avérer problématique dans le cas où le consultant viendrait à contracter des dettes dans le cadre de son activité.

Pour mettre ses biens personnels à l’abri des créanciers, le consultant peut toutefois recourir à l’option EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée). En réalisant une déclaration d’affectation, il peut ainsi lister les biens professionnels qui seront saisis en cas d’éventuelle faillite ou difficulté financière majeure.

Autre variante de l’entreprise individuelle, le régime micro-entrepreneur allège encore davantage les formalités liées à la création et la gestion d’entreprise. Une grande simplicité néanmoins contrebalancée par le plafonnement du chiffre d’affaires, une protection sociale minime et l’impossibilité de déduire ses frais professionnels.

Créer une société unipersonnelle

La SASU et l’EURL permettent à un travailleur indépendant de créer une société sans avoir besoin de s’associer. Dérivés respectivement de la SAS et de la SARL, ces deux statuts juridiques héritent de la plupart des caractéristiques de leurs ainés, qu’ils adaptent à une activité en solitaire. En résultent des formalités à la fois lourdes, complexes et couteuses, qui peuvent nécessiter le recours à un expert-comptable ou un avocat.

Pourquoi opter pour le portage salarial IT ?

À la fin des années 1980 naissait le portage salarial. Pensée en premier lieu pour les cadres séniors en recherche de missions, cette forme d’emploi mêlant entrepreneuriat et salariat a fini par s’imposer comme l’une des solutions les plus adaptées au consultant en quête de liberté et de sécurité.

Concrètement, en choisissant le portage salarial, le consultant informatique peut profiter des avantages suivants :

  • Une gestion des obligations comptables et administratives.
  • Une couverture sociale identique à celle d’un salarié classique : remboursement des soins de santé, congés payés, mutuelle d’entreprise, assurance chômage en cas de baisse ou perte d’activité.
  • Une assurance RC professionnelle pour être couvert en cas de préjudice causé pendant une mission.
  • Une autonomie totale : choix des missions, des clients, des honoraires…
  • Une prise en charge d’une partie des frais professionnels (hors frais de mission).

Avec Cadres en Mission, le consultant IT indépendant bénéficie par ailleurs de multiples services complémentaires :

  • Une assistance juridique pour éviter toute mauvaise surprise.
  • Une mise en réseau au sein d’un pôle d’expertise informatique composé de plusieurs centaines d’experts.
  • Un accès à des événements networking et des offres de missions en exclusivité.
  • Un parcours de formations pour combler ses lacunes et développer ses compétences.

participation reunion information

5 conseils pour réussir son activité de consulting IT

Il n’est pas forcément évident de se lancer dans une activité de consultant, d’autant plus lorsque l’on a été habitué à mener un quotidien de salarié où l’autonomie est rarement de mise. Voici quelques conseils qui vous permettront d’aborder ce changement de cap avec plus de facilité.

① Choisissez votre statut en toute connaissance de cause

Le consultant informatique a la chance de pouvoir profiter de plusieurs statuts différents pour développer son projet. Tous sont néanmoins loin de se valoir ! Avant de faire un choix, que vous pourriez peut-être regretter, assurez-vous d’avoir compris ce qu’implique la forme juridique vers laquelle vous vous apprêtez à jeter votre dévolu.

② Ne restez pas sur vos acquis

En informatique, de nouvelles technologies font leur apparition chaque mois, rendant parfois rapidement obsolète l’utilisation de langages ou programmes jusqu’alors très populaires. Par conséquent, veillez à réaliser une veille rigoureuse pour être sûr de proposer une expertise toujours à jour, tenant compte des problématiques actuelles des entreprises.

③ Construisez un réseau professionnel

Lorsque l’on travaille à son compte, il est important de prendre le temps de bâtir un réseau professionnel vraiment solide. Pour ce faire, efforcez-vous de participer régulièrement à des salons, ateliers et autres conférences pour rencontrer des professionnels avec lesquels échanger. C’est ainsi que vous pourrez trouver des missions intéressantes et faire parler de votre savoir-faire.

④ Mettez en valeur votre expertise

En tant que consultant informatique, vous ne pouvez résolument pas faire l’impasse sur les atouts que peuvent vous offrir les nouvelles technologies et notamment internet. Créez-vous des comptes sur les réseaux sociaux qui vous paraissent les mieux adaptés à votre activité, si ce n’est déjà fait, et renseignez-les de manière à bien mettre en avant votre expertise. N’oubliez pas non plus les plateformes de freelances qui peuvent également vous permettre de décrocher rapidement des missions.

⑤ Améliorez vos compétences commerciales

Ce n’est pas parce que vous êtes très doué dans votre domaine que vous êtes pour autant capable de vendre votre offre de services. La bonne nouvelle, c’est que les compétences commerciales peuvent se travailler avec de la théorie, mais surtout beaucoup de pratique.