Par Arthur Avranches - Devenir consultant indépendant

Le consultant ou conseiller met son savoir-faire, son dynamisme et sa flexibilité au service des entreprises pour les assister au quotidien dans leur développement. Quel est le profil type et quelles sont les qualités attendues d’un consultant ? Dans quel genre de situation fait-on appel à son expertise ? Quel statut juridique choisir pour faire carrière dans le consulting ? Voici nos éléments de réponse !

Qu’est-ce qu’un consultant ?

Le consultant est un expert auquel font appel les entreprises lorsqu’elles souhaitent améliorer leur fonctionnement dans un domaine spécifique.

Il réalise des missions de conseil ponctuelles dont la durée peut considérablement varier (de quelques semaines à 18 mois) en fonction de la complexité de la tâche que lui est confiée.

Formation pour devenir consultant

Qui est le consultant ? Un ancien salarié expérimenté doté d’un profil de cadre qui souhaite mettre ses connaissances au service des entreprises, un jeune diplômé qui décide de s’orienter directement vers la création de sa propre activité... Le monde du consulting regroupe en réalité un grand nombre de profils différents.

Certains consultants actuellement en poste sont passés par une école de commerce ou une école d’ingénieur, d’autres ont suivi un cursus universitaire ou sont issus de formations bien plus atypiques.

Si la plupart des consultants qui intègrent un cabinet de conseil ou une société de portage salarial sont dotés d’un niveau d’étude Bac +5, une solide expérience professionnelle peut également suffire à accéder au métier de consultant.

Quelles sont les missions remplies par le consultant ?

Les missions du consultant, qui sont toujours limitées dans le temps, se caractérisent par leur diversité. Elles peuvent ainsi concerner les secteurs de la finance, des ressources humaines, de l‘industrie, de la qualité, des BTP, de l’énergie, de l’environnement, des nouvelles technologies ou encore des services publics.

Voici quelques exemples de missions que peuvent être amenés à gérer les consultants :

  • Aide au choix d’un nouvel ERP
  • Aide à la restructuration d’une organisation
  • Conseil en stratégie financière
  • Remplacement temporaire du responsable des ressources humaines
  • Réalisation d’audits et proposition d’un plan d’action
  • Assistance technique et gestion de chantier
  • Assistance à maitrise d’ouvrage dans le développement d’un site e-commerce

Bien sûr, chaque consultant possède un ou plusieurs domaines de prédilection. Pour l’entreprise qui doit régler un problème en urgence ou mettre en place une solution spécifique, la force d’une société de portage ou d’un cabinet de consulting réside dans la variété de profils de consultants qu’elle peut mettre à disposition. Des professionnels qui sont par ailleurs parfois amenés à travailler en équipe afin de répondre à des problématiques nécessitant une pluridisciplinarité.

devenir consultant

Les qualités pour être un bon consultant

Que vous souhaitiez devenir travailleur indépendant ou exercer dans le cadre d’une société de portage salarial ou d’une société de conseil, sachez que le métier de consultant nécessite quelques prérequis indispensables. Outre ses connaissances techniques et son savoir-faire pratique, le consultant est doté d’une grande curiosité, de créativité, d’une organisation sans faille, ainsi qu’une capacité d’analyse, d’autonomie et de synthèse qu’il sait mobiliser dans le cadre de ses interventions.

Amené à collaborer avec de nombreuses personnes au cours de ses missions, le consultant doit par ailleurs faire preuve d’ouverture d’esprit, être sociable, dynamique et montrer une certaine aisance à l’oral.

Enfin, pour construire une offre de service pertinente, qui puisse s’inscrire dans les attentes des entreprises, le consultant doit veiller à rester attentif à l’évolution du marché.

En savoir plus : Les 5 qualités du consultant

Quel statut choisir pour devenir consultant ?

Il est possible d’exercer le métier de consultant en tant que salarié, en intégrant un cabinet de conseil ou une société de portage salarial. Ces deux types de structures, dont le fonctionnement diffère sur plusieurs points, n’offrent pas tout à fait le même espace de liberté au consultant. En portage salarial, ce dernier profite en effet d’une vraie autonomie lui permettant de se constituer une clientèle basée sur sa propre prospection.

Le consultant qui souhaite se mettre à son compte, et ainsi devenir travailleur indépendant, doit quant à lui choisir un statut juridique adapté à son projet : micro-entreprise (anciennement régime auto-entrepreneur), EIRL, SASU ou encore EURL. Chaque statut comporte des spécifiques en matière de protection sociale, d’imposition personnelle et d’imposition sur les bénéfices, de coûts de constitution, d’obligations administratives… D’où l’intérêt de bien se renseigner en amont avant de choisir.

En savoir plus : Guide complet pour devenir consultant indépendant

Devenir consultant en portage salarial

Envie de lancer votre activité de consultant en profitant des multiples avantages du portage salarial (autonomie, sécurité, rémunération, accompagnement) ? Prenez les rênes de votre destin et focalisez-vous sur votre valeur ajoutée en rejoignant Cadres en Mission, acteur reconnu du domaine depuis 1999. 1ère étape ? Inscrivez-vous à une réunion d’information !

Aller plus loin : 8 conseils pour adopter la posture du consultant

participation reunion information

Article rédigé le 25 Mar 2016

Les commentaires sont fermés.