Par Priscillia Cheval - Actualités du portage

En tant qu’indépendant, être connecté est une source de business non négligeable : relances, formations, missions, réseau… L’envie de suivre les dernières nouvelles et le besoin d’être informé prend rapidement le pas sur ce qui est censé être source de repos et de bien-être. Alors comment concilier les deux pour ne pas crouler sous les urgences à la rentrée et profiter pleinement de son été ?

Consulter, ce n’est pas travailler !

Vous abstenir de consulter vos e-mails professionnels pendant les vacances est inimaginable ? Après tout, ce n’est qu’un e-mail alors pourquoi vous priver ! Accordez une dizaine de minutes par jour à vos e-mails pour vous tenir informé, et surtout pour garder l’esprit tranquille en vérifiant qu’il n’y a aucune urgence, peut-être un réel bénéfice. Il faut juste savoir équilibrer le temps à y consacrer.

En contrepartie de votre investissement journalier, vous réduisez le stress à la reprise en gérant les possibles urgences, et vous profitez de vos vacances !

Adoptez la bonne philosophie !

En congés, il faut savoir faire la part des choses et réduire au maximum le stress accumulé durant l’année pour repartir sur de bonnes bases à la rentrée. Le travail vous attend certes, mais il sera toujours présent à votre retour. Pour envisager sereinement ces vacances, vous pouvez commencer par mettre en ordre vos dossiers et prioriser vos actions pour la rentrée afin de réduire les surprises et faciliter la reprise.

Enfin, les maître-mot, une fois parti, doivent être Détente et Découverte. Changement de philosophie pour vos vacances, et surtout changement de priorités : farniente, ballades, paysages et voyage (et un e-mail ? un tout petit e-mail !).

Débrancher ou rester connecté ?

Vous avez le sentiment que vous ne pourrez pas vous passer de tous ces objets qui nous connectent au monde du travail, smartphone, tablette, ordinateur … Alors vous avez peut-être vraiment besoin de déconnecter !

Il vous faut juste être en accord avec votre choix afin de ne pas vous laisser envahir par la culpabilité.Vous ne pouvez pas vous empêcher de lire vos e-mails ? Assumez votre choix et tenez-vous à une dizaine de minutes par jour pour vous tenir alerte. Si au contraire, vous souhaitez vous déconnecter complètement, ne vous laissez pas tenter et délaissez tout objet de tentation vous rappelant le bureau

Article rédigé le 24 juil 2015

Les commentaires sont fermés.