Par Johan Sellitto - Informations sur le portage

À en croire certains, l’indépendance serait la voie royale menant à la réussite, à la réalisation de soi… bref, au bonheur ! En réalité, il semblerait que les choses soient un peu plus complexes que cela. Particulièrement exigeant, le choix de l’indépendance est en effet loin d’être adapté à tous les types de profil ! Nous vous proposons de découvrir les qualités que partagent les indépendants ayant réussi dans cette voie !

Le travailleur indépendant est… autonome !

consultant independant

Ce qui peut paraître comme une évidence au premier abord mérite toutefois quelques précisions.

Les salariés et les personnes entrant dans la vie active qui choisissent de se tourner vers l’entrepreneuriat sont généralement animés par une réelle envie d’émancipation, un authentique besoin de liberté. Encore faut-il pleinement prendre la mesure de ce que signifie cette fameuse liberté, si grisante soit-elle. En effet, être seul aux commandes de son entreprise s’accompagne inévitablement de nombreuses responsabilités et parfois d’une certaine instabilité, notamment en début d’activité.

Il vaut donc mieux ne pas avoir peur de se débrouiller par soi-même, bien que des organismes et des dispositifs, à l’image du portage salarial, peuvent accompagner le travailleur indépendant durant le déploiement de son projet.

… Audacieux !

La situation du travailleur autonome n’est pas la plus confortable qui soit. Seul à la barre, il doit en effet convaincre les prospects qu’il rencontre d’embarquer sur son embarcation plutôt que sur les clinquants navires de croisière menés par certains de ses concurrents. Des concurrents qui profitent parfois d’une force commerciale bien supérieure à la sienne.

D’où l’absolue nécessité pour lui de faire preuve d’un minimum d’audace et de se montrer créatif pour se démarquer de ses compétiteurs. Miser sur l’audace, c’est aussi accepter de prendre des risques. Toutefois, le freelance sait parfaitement jauger cette prise de risque afin qu’elle ne porte pas préjudice à son image ou à la crédibilité de son offre.

… Prévoyant !

Absorbé par la frénésie d’un quotidien bien chargé, le travailleur solitaire n’en oublie pas moins de regarder vers l’horizon. Lui qui ne peut compter que sur lui-même pour faire fructifier son affaire, sait combien se préparer en amont pour faire face aux hypothétiques périodes creuses est d’une importance capitale. La prospection n’est ainsi jamais complètement mise de côté, même si le contexte ne semble pas directement justifier que l’on s’y attarde.

De plus, dans cette optique de prévoyance, l’indépendant pratique naturellement une veille minutieuse de son domaine d’activité pour ne jamais se laisser distancer.

 

… Rigoureux !

L’entrepreneur qui souhaite réussir dans cette voie doit, plus que n’importe quel autre travailleur, faire preuve d’une rigueur sans faille. Concrètement, cela signifie de mettre sur pied une organisation parfaitement huilée, dans laquelle rien n’est laissé au hasard.

Puisqu’il ne peut se permettre de prendre trop de retard, l’indépendant doit se conformer au respect strict des deadlines. En l’absence de délai précis, il doit lui-même s’en imposer pour ne pas laisser les tâches s’amonceler. Il s’agit aussi pour lui de ne pas se disperser et rester focalisé sur son travail en cours.

Par ailleurs, un entrepreneur dans l’âme ne doit pas avoir peur de voir ses journées s’étirer en longueur et doit être capable de gérer le stress, même lorsque le rythme s’accélère.

… Talentueux !

Il n’y a pas de secret ; les indépendants qui réussissent sont souvent ceux qui se montrent les plus habiles et les plus compétents dans leur domaine. Ils ont ainsi une connaissance pointue de leur secteur, sont polyvalents et maitrisent leurs outils sur le bout des doigts.

Et si une compétence leur fait défaut, ils n’hésitent pas à suivre des formations ou apprennent par leurs propres moyens dans le but de se remettre en selle rapidement. Et ils auraient bien tort de s’en priver puisqu’il en va tout simplement de la santé de leur activité !

Par ailleurs, il arrive qu’un freelance se trouve dans l’obligation de faire appel à d’autres talents pour sortir d’une difficulté ou collaborer l’espace d’une mission nécessitant la réunion de multiples compétences. Ses connaissances doivent donc dépasser le simple cadre de son métier afin qu’il soit en mesure de dénicher les bonnes personnes, au bon moment.

Vous vous reconnaissez dans ce profil type ? Dans ce cas, il se pourrait bien que le travail en indépendant soit fait pour vous !

Article rédigé le 12 mai 2017

Les commentaires sont fermés.