Par Pauline Baron - Actualités du portage

p32812970f-72dpi

Le ministre du Travail, de l’emploi et du Dialogue social a revendiqué le lundi 23 juin des dispositions pour améliorer les carrières professionnelle des séniors et leur permettre de continuer leur activité jusqu’à la retraite.

Depuis 2008, la crise a touché de nombreux séniors et le chômage ne cesse d’augmenter chez les plus de 50 ans. Les chances de retour à l’emploi sont quant à elles deux fois plus faibles que pour les autres catégories d’individus. L’accès à la formation se révèle également plus difficile pour les séniors. 

Le premier objectif est de faire évoluer les mentalités en luttant contre la discrimination des séniors au travail. En effet, le regard des entreprises  influencé par les clichés constitue le premier frein à l’embauche des plus de 50 ans. Pour cela, l’une des mesures envisagée par  François Rebsamen est de sensibiliser les employeurs, les salariés et les prescripteurs d’emploi. 

Le gouvernement souhaite également donner les moyens aux séniors de poursuivre leur activité jusqu’à leur retraite notamment en facilitant l’accès à la formation et en négociant des accords de contrat de génération pour faire suite à la loi du 5 mars 2014 sur les obligations au titre du contrat de génération.

Un autre objectif est de renforcer les moyens de retour à l’emploi notamment en augmentant l’accompagnement des demandeurs d’emploi, en mettant en place un contrat de professionnalisation « Nouvelle carrière » et en soutenant la création d’entreprises et les nouvelles formes d’emploi comme le portage salarial. Le ministre souhaite également soutenir les démarches innovantes et les initiatives locales.

Le plan en faveur de l’emploi des séniors  devrait être précisé lors de la conférence sociale des 7 et 8 juillet.

Source http://www.gouvernement.fr

Une partie des seniors les plus actifs n’attendent toutefois rien des mesures gouvernementales et organisent eux-mêmes le développement de leur activité. Le développement important du management de transition est une des solutions trouvées à la fois par les entreprises pour faire face à des besoins ponctuels de compétences de haut niveau, maintenant qu’elles n’ont plus les cadres en interne, et par les cadres seniors pour développer une activité. De même, le portage salarial permet aux cadres seniors qui s’orientent sur des missions de rester sous un statut de salarié et d’intégrer des réseaux forts d’opportunités pour le développement de l’activité.

Quelles que soient les solutions adoptées, le cadre senior, à partir de 45-50 ans, doit transformer son expérience en expertise et prendre en main la recherche d’emplois ou de missions. Du fait de ces nombreux départs de cadres compétents, les besoins des entreprises n’ont jamais été aussi élevés.

Article rédigé le 07 juil 2014

Les commentaires sont fermés.