La transformation qu’est actuellement en train de vivre le secteur des ressources humaines est sans précédent. En l’espace de quelques années, la fonction RH, autrefois cantonnée à des missions purement administratives et sociales, est devenue un véritable levier stratégique pour les entreprises. Cependant, beaucoup de services RH ne sont pas encore prêts à assumer les nouvelles attentes que leur direction générale porte en eux. Cette situation pousse les organisations à se tourner vers l’expertise de consultants RH à même de les aider à répondre à ces nouveaux enjeux ou appuyer leur personnel dans ses tâches quotidiennes.

Profil et missions du consultant RH

Issu d’un cursus en comptabilité, en gestion et administration des entreprises, d’une école de commerce ou d’une formation en sciences humaines, le consultant en ressources humaines met son savoir-faire au service des entreprises et organisations publiques. Il intervient ponctuellement pour venir en aide aux directions RH dépassées par la somme de travail à accomplir ou pour amener plus d’efficacité dans les services, en leur transmettant de nouvelles méthodes et outils spécifiques.

Concrètement, le consultant en ressources humaines peut être amené à intervenir dans les contextes suivants :

  • définition des besoins de l’entreprise en matière de management, d’organisation et de ressources ;
  • organisation du recrutement de nouvelles ressources en fonction des besoins de l’entreprise ;
  • élaboration et mise en place des méthodes dédiées au management ;
  • entretiens, bilans individuels et accompagnement au développement des compétences des collaborateurs ;
  • démarche de gestion prévisionnelle des emplois et compétences…

devenir independant

Pourquoi devenir consultant RH ?

Poussé par une inexorable transformation digitale qui touche de nombreux métiers, dont certains sont encore à inventer, le secteur des ressources humaines est en train de connaître une véritable mutation.

En recherche constante de flexibilité, les entreprises préfèrent par ailleurs se tourner vers les prestataires extérieurs plutôt que de passer par une fastidieuse phase de recrutement, d’autant plus quand il s’agit de réaliser des tâches nécessitant un haut niveau de qualification et une vraie expérience du terrain.

Dans ce contexte singulier, choisir la voie de l’indépendance et notamment le domaine du conseil aux entreprises, c’est se donner toutes les chances d’accéder à des missions à la fois variées, motivantes et très avantageuses sur le plan financier.

Les compétences du consultant en ressources humaines

Comment devenir consultant RH ? Quels sont les prérequis nécessaires pour mener ce type de carrière ? Même si une formation ou une expérience significative dans le domaine semble incontournable, l’expertise du consultant va bien au-delà d’un diplôme ou d’un certificat.

Pour devenir consultant en relations humaines, ou tout du moins parvenir à développer son activité en faisant face à une forte concurrence, il faut par exemple être doté d’une grande rigueur, mais aussi d’une bonne dose de flexibilité afin d’être en mesure de faire face à des missions qui mobilisent des compétences très diverses. Un bon consultant est également dynamique, réactif et ne recule jamais devant le challenge. En d’autres termes, si vous êtes attaché à votre confort et à vos habitudes, passez votre chemin !

Évidemment, la pratique d’un métier dans les ressources humaines doit nécessairement s’accompagner d’une certaine appétence pour le contact humain. Si le consultant RH doit parfois faire preuve de fermeté pour convaincre ses interlocuteurs ou prendre des décisions difficiles, cette détermination est toujours empreinte d’une authentique empathie.

Comme tout travailleur indépendant qui se respecte, le conseiller RH doit également mener une veille exigeante, ne serait-ce que pour suivre de près l’évolution de la législation et les nouvelles pratiques liées à son domaine. De solides connaissances des outils informatiques et la maîtrise d’une seconde langue constituent aussi un atout majeur.

Le statut du consultant RH indépendant

Beaucoup de consultants RH commencent leur carrière en passant par la case « salarié en entreprise ». C’est l’occasion pour eux de mettre en pratique les compétences acquises pendant leur formation et se perfectionner dans certains domaines en particulier. Lorsque la tentation de se mettre à son compte devient trop grande, l’expert RH peut alors tirer avantage de l’expérience qu’il a pu accumuler pour donner jour à une activité indépendante.

En matière de statuts juridiques, le consultant RH en devenir peut tout d’abord s’orienter vers la SASU ou l’EURL. Ces deux formes de société unipersonnelles exigent néanmoins beaucoup de rigueur, notamment la SASU qui offre un niveau de liberté aussi important que risqué s’il n’est pas bien appréhendé.

L’entreprise individuelle, l’EIRL et la micro-entreprise se distinguent quant à elles par une grande accessibilité. Une simplicité qui permet de lancer son activité de consultant rapidement, mais qui n’a malheureusement pas que des avantages. Par exemple, le régime micro-entrepreneur, parmi les plus populaires, contrebalance ses atouts par un principe de plafonnement du chiffre d’affaires et une image pas toujours des plus reluisantes auprès des entreprises.

Opter pour le portage salarial RH : les avantages

Dans les années 1980 naissait le portage salarial ; une forme d’emploi atypique qui se destinait alors aux cadres séniors en recherche de missions. Depuis, le dispositif a bien évolué, s’ouvrant à d’autres profils de travailleurs et se dotant d’un cadre juridique très solide. Sa particularité : offrir aux travailleurs en quête d’indépendance les mêmes avantages que les salariés.

Ainsi, le portage salarial RH, c’est :

  • Développer et gérer son portefeuille client en toute liberté ;
  • Négocier ses contrats et ses honoraires directement avec ses clients ;
  • Bénéficier d’une couverture sociale complète très avantageuse ;
  • Organiser ses journées de travail sans contraintes ;
  • Profiter de multiples services pour se concentrer sur son coeur de métier et le développement de son business ;
  • Pouvoir demander le versement de ses allocations chômage en cas d’inactivité ;
  • Exercer son activité à mi-temps, si nécessaire.

Salaire du consultant RH en portage salarial

Avec l’évolution de la fonction RH, le rôle du consultant a considérablement gagné en importance sur le plan stratégique. On ne fait désormais plus seulement appel à cet expert pour répondre aux pics d’activité ou pour assurer un passage de relais, mais aussi pour gagner en efficacité et en performance. Un changement de perspective qui a forcément un impact bénéfique sur le plan financier. En fonction de son niveau d’expertise et de l’enjeu des missions réalisées, la rémunération annuelle du consultant RH peut ainsi aisément atteindre les 60 000 €.

En portage salarial, l’activité du consultant est toutefois soumise aux prélèvements sociaux et aux frais de gestion (7% à 10% du chiffre d’affaires), en contrepartie des différents avantages et services dont il peut bénéficier au quotidien.

participation reunion information

5 conseils avant de lancer votre activité de consultant RH

#1 Prenez le temps de réfléchir à votre statut juridique

Attirés par les perspectives de liberté qui leur tendent les bras, certains consultants se précipitent parfois un peu trop hâtivement vers le premier statut juridique venu, sans prendre en considération tous ses inconvénients.

Cette étape est pourtant trop importante pour que vous ne preniez pas le temps nécessaire pour étudier les spécificités des différents statuts qui se présentent à vous, notamment en réfléchissant aux aspects sur lesquels vous êtes disposés à faire ou non des concessions.

#2 Peaufinez votre offre de services

En tant que consultant, vous êtes totalement responsable de la réussite de votre projet. Sans une offre de services forte et cohérente, vous aurez des difficultés à toucher votre cible et à sortir du lot. Par conséquent, avant de vous lancer dans le grand bain, prenez le temps qu’il faut pour identifier les besoins de votre marché afin de construire votre offre en conséquence.

#3 Travaillez vos aptitudes commerciales

Il n’est pas toujours facile de vendre ses compétences aux entreprises ; certains consultants RH étant naturellement plus doués que d’autres dans cet exercice de haute voltige. Heureusement, une telle aptitude s’acquiert avec de la théorie et surtout beaucoup de pratique.

À ce propos, Cadres en Mission propose un parcours de formation complet destiné aux consultants qui souhaitent se doter, entre autres, de compétences commerciales pointues.

#4 Ne vous reposez pas sur vos acquis

Comme vous le savez très certainement, le secteur des relations humaines est l’un de ceux qui évoluent le plus rapidement, notamment en raison de son environnement juridique et réglementaire.

Si vous voulez conserver votre compétitivité et votre pertinence au sein de votre marché, il va donc falloir veiller à ne pas vous laisser dépasser par des concurrents mieux informés que vous.

#5 Bâtissez un réseau professionnel solide

N’espérez pas réussir votre carrière d’indépendant sans nouer un minimum de contacts professionnels. Heureusement, les réseaux sociaux et les événements networking sont là pour vous aider à rencontrer de nouvelles personnes, partenaires et prospects, et ainsi entretenir votre réseau professionnel.