Malgré la qualité de leurs produits et services, les entreprises peuvent parfois éprouver des difficultés à saisir pleinement les besoins de leurs cibles et s’y adapter en proposant une offre adaptée et séduisante. Vous êtes passionné par le marketing et tout ce qui s’y rapporte de près ou de loin ? Vous souhaitez aider les entreprises à se distinguer de leurs concurrents en leur faisant profiter de votre expertise ? Dans ce cas, il est peut-être grand temps de devenir consultant marketing à votre compte en profitant des multiples atouts du portage salarial !

Consultant marketing : un rôle crucial pour l’entreprise

Le monde du marketing a considérablement évolué depuis plusieurs années, poussé par le développement du web et sa cohorte de nouveaux supports de communication et de nouvelles habitudes de consommation. Une transformation digitale qui oblige les entreprises à se réinventer constamment et aux professionnels du marketing à mettre régulièrement à jour leurs compétences. On parle désormais d’inbound marketing, d’attribution marketing, de réseaux sociaux, de growth hacking, de référencement naturel ou payant ou encore d’influenceurs.

Beaucoup d’entreprises ne sont pas encore prêtes à répondre aux nouveaux enjeux auxquelles elles doivent désormais faire face, par manque de temps ou de compétences. C’est dans ce contexte singulier que le consultant marketing intervient : expert dans son domaine, il apporte une expertise, un savoir-faire et des méthodes qu’il met au service de la stratégie marketing des entreprises, de la conception jusqu’au lancement de leurs produits et services… Quelle tactique adopter face à des concurrents solidement établis ? Quelles actions marketing mener en priorité en fonction du budget alloué ? Quels KPI suivre de près pour évaluer l’efficacité du plan d’action mis en place ? Autant de questions auxquelles est amené à répondre le consultant marketing !

Pour mener à bien ses interventions, le consultant marketing va généralement s’entourer de collaborateurs aux profils experts et complémentaires, puisés en interne ou dans son vaste réseau professionnel : webmasters, graphistes, développeurs, commerciaux, traffic managers, responsables SEM, data scientists… Il peut toutefois lui arriver de mettre de côté sa casquette de « chef de projet » pour traiter directement avec son client de la meilleure stratégie à adopter pour l’entreprise.

devenir independant

La formation du consultant marketing

De nombreuses formations permettent à un étudiant d’acquérir les fondamentaux et la méthodologie propres au domaine du marketing : BTS, Licence, Master, MBA Marketing/Webmarketing ; en Université, en école de commerce ou en école de communication. Ce n’est qu’après quelques années d’expérience en agence de communication ou au sein d’une entreprise que celui-ci peut alors envisager d’entamer une carrière de consultant.

Dans le milieu du marketing et plus spécifiquement celui du webmarketing, la veille stratégique occupe par ailleurs une place considérable. Face à une transformation quasi constante des pratiques et à l’émergence quotidienne de nouvelles technologies, le conseiller en marketing doit en effet toujours garder un oeil sur l’évolution de son secteur.

Les missions du consultant marketing

Dans le domaine du marketing, il y a peu de place pour la routine. Voici quelques exemples de missions, parmi bien d’autres, qu’est amené à gérer le consultant marketing dans le cadre de ses missions :

  • Identifier précisément les attentes de la cible de l’entreprise
  • Concevoir une étude de marché
  • Élaborer une stratégie marketing omnicanale
  • Définir des KPIs, mettre en place un outil de suivi et mener des actions correctives
  • Générer du trafic en déterminant les leviers marketing les plus efficaces
  • Renforcer la présence en ligne de l’entreprise ou de ses produits
  • Mettre en place et gérer une campagne de liens sponsorisés
  • Gérer le contenu d’un site internet en étroite collaboration avec une équipe de développeurs, de rédacteurs et de graphistes
  • Mener une veille quotidienne destinée à analyser la stratégie des concurrents

Pourquoi devenir consultant marketing ?

Quitter le service marketing de votre entreprise pour voler de vos propres ailes, voilà une idée qui vous a peut-être déjà traversé l’esprit, même furtivement, à l’instar de nombreux autres professionnels salariés, frustrés par le manque de liberté et de perspectives lié à leur activité salariale.

Après une période plus ou moins longue d’hésitation, vous vous sentez désormais prêt à franchir le pas, en prenant appui sur votre savoir-faire et l’expérience que vous avez accumulée depuis plusieurs années d’exercice. Et vous auriez tort de vous en priver : ayant à faire face à un environnement toujours plus concurrentiel, les entreprises ont besoin à la fois de flexibilité et d’expertise pour tirer leur épingle du jeu !

Quel statut juridique adopter pour réaliser son projet ?

Choisir son statut juridique n’est jamais chose facile, même pour un expert en marketing fermement décidé à mettre ses talents au service des entreprises. Chaque statut possède évidemment des avantages et des inconvénients qui lui sont propres. Il convient de bien les connaître avant de faire un choix.

Première possibilité : créer une société unipersonnelle, en s’appuyant sur la SASU ou l’EURL. S’ils sont particulièrement intéressants pour le consultant marketing en quête de liberté, ces deux statuts s’accompagnent de formalités lourdes et parfois coûteuses.

Autre possibilité : lancer son activité en profitant de l’accessibilité de l’entreprise individuelle, de la micro-entreprise ou de l’EIRL. Malgré leur simplicité, ces statuts juridiques ne manquent pas de défauts, notamment la micro-entreprise qui repose sur un principe de plafonnement du chiffre d’affaires pouvant s’avérer préjudiciable au développement de l’activité.

Portage salarial : quels avantages pour le consultant marketing ?

Le portage salarial est un dispositif particulier qui permet à un professionnel autonome de développer une activité de manière indépendante tout en bénéficiant des avantages du statut de salarié. En d’autres termes, c’est en quelque sorte le mélange parfait entre l’entrepreneuriat et le salariat.

En optant pour cette solution atypique, le consultant marketing profite :

  • D’une couverture sociale complète avec affiliation au régime général de la Sécurité sociale
  • D’une mutuelle d’entreprise et d’une assurance RCP
  • D’une prise en charge de la partie administrative de son activité
  • D’un parcours de formation professionnelle destiné à améliorer son efficacité commerciale et la gestion de son activité dans sa globalité
  • Du versement d’indemnités chômage en cas d’inactivité
  • D’une intégration au sein d’un pôle d’expertise réunissant des dizaines d’autres experts en marketing
  • D’une liberté d’organisation totale

Quel est le salaire du consultant marketing ?

Le niveau de rémunération que peut toucher un consultant marketing dépend grandement de son niveau d’expérience, de ses compétences et de la nature de la mission. Par ailleurs, plus l’enjeu de la mission est élevé, plus le professionnel peut faire valoir le retour sur investissement représenté par son intervention afin de négocier des honoraires plus élevés. Les consultants les plus expérimentés et les plus habiles en matière de négociation peuvent toucher de 30 000 € à plus de 100 000 € par an.

En optant pour le portage salarial, le consultant marketing doit reverser un pourcentage de son chiffre d’affaires sous forme de frais de gestion. De 10 % à 7 %, en fonction du chiffre d’affaires cumulé depuis la première mission, cette commission lui permet de bénéficier des avantages de son statut : une gestion de ses formalités administratives, l’accès à des offres de missions et à un parcours de formation, des événements networking exclusifs…

Une fois les frais de gestion et les cotisations sociales prélevés, le consultant perçoit alors un salaire équivalent à environ la moitié de sa facturation HT. Il lui est également possible de récupérer une partie de ses frais de fonctionnement professionnels, à raison de 30 % de son chiffre d’affaires, sous réserve de présenter les pièces justificatives.

participation reunion information

Comment réussir votre activité de consultant en marketing ?

La formation est la clé du succès

Même doté de compétences très pointues, le consultant en marketing doit apprendre durant toute sa carrière. Si vous ne voulez pas vous laisser dépasser par vos concurrents dans ce domaine en constante évolution, il va falloir vous former par vos propres moyens ou en suivant une formation professionnelle, à l’image de ce que propose Cadres en Mission à ses consultants.

Entretenez votre réseau professionnel

Sans contacts professionnels pour vous prêter main-forte et vous aider à trouver des missions, vous n’irez certainement pas très loin. Réseaux sociaux, événements professionnels, rencontres informelles… ne ratez aucune occasion de développer et entretenir votre réseau professionnel !

Soyez prévoyant

En tant que consultant, vous serez peut-être soumis à des revenus irréguliers, notamment au lancement de votre activité. Faites preuve de prévoyance en vous assurant que vous possédez des finances assez solides pour démarrer en limitant les risques au maximum.

Soignez votre offre de services

Le succès de votre projet entrepreneurial repose en grande partie sur la pertinence et l’efficacité de votre offre de services. En d’autres termes, si vous pensez que vos seules compétences vous permettront de décrocher des contrats, vous vous trompez. Notre conseil : tentez de cerner précisément les besoins des entreprises afin de leur proposer des prestations véritablement sur mesure !

Apprenez à bien négocier vos contrats

Pour imposer votre tarif journalier moyen (TJM), vous allez parfois devoir vous lancer dans de difficiles négociations. Mettez en avant vos compétences, vos références (avec les résultats obtenus), l’urgence ou l’enjeu de la mission ou encore le retour sur investissement attendu par votre intervention. Si vous devez accepter un compromis pour décrocher une mission intéressante, exigez une contrepartie (conditions de paiement plus avantageuses, prime au résultat, remboursement des frais de mission…). Au final, le plus important est que chaque partie y gagne quelque chose !