Chargé d’orchestrer la réalisation de nouveaux services ou produits à forte teneur technologique, le chef de projet IT ou informatique est une ressource indispensable pour les entreprises et les organisations publiques, notamment celles qui se trouvent en phase de mutation numérique. Et si le chef de projet pouvait exercer son activité en toute liberté sans faire l’impasse sur une bonne sécurité ? C’est ce que propose Cadres en Mission à travers le portage salarial informatique !

La mission du chef de projet IT

Comme son titre l’indique, le chef de projet IT a pour mission de manager divers projets en lien avec le domaine informatique. Ce maillon indispensable joue un rôle central dans la réalisation du projet, de l’étape de sa conception à sa livraison au client.

Le chef de projet informatique donne les instructions nécessaires et s’assure de la bonne exécution des tâches confiées aux personnes placées sous ses ordres. Comme on peut s’en douter, l’une des principales difficultés de ce métier réside dans le fait de devoir faire travailler en bonne intelligence des profils parfois très différents et pas toujours forcément disposés à collaborer…

Voici les principales tâches que le chef de projet est amené à prendre en charge dans le cadre de ses missions :

  • analyse des besoins et élaboration du cahier des charges avec le commanditaire
  • définition et gestion du budget alloué au projet
  • constitution et management de l’équipe en charge du projet
  • planification et distribution des tâches
  • suivi du déroulement du projet et coordination de l’équipe
  • vérification du produit/service avant sa mise en service

devenir independant

Les qualités attendues du chef de projet IT

Au-delà des compétences purement techniques, le chef de projet IT est aussi et surtout un manager. Constamment en lien avec la direction de l’entreprise, les développeurs, les graphistes autres experts en informatique qui collaborent avec lui, il doit être capable de communiquer clairement ses intentions et faire preuve d’écoute pour être en mesure de déceler les besoins et anticiper les problèmes.

Un rôle qui nécessite non seulement une connaissance approfondie des spécialités requises pour le projet, une bonne gestion du stress au quotidien (il est rare que les choses se déroulent exactement comme prévu), mais aussi une rigueur et une méthodologie à toute épreuve. Il en va tout simplement de la réussite du projet !

Quel salaire envisager ?

De 3 000 € à 4 000 € brut mensuels, pouvant parfois même allègrement dépasser les 5 000 €, le salaire du chef de projet informatique peut grandement varier en fonction de l’enjeu de la mission, les compétences requises pour la mener à bien et bien sûr le niveau d’expérience du professionnel.

Le choix du statut juridique joue également un rôle capital dans la rémunération nette touchée par le chef de projet IT, une fois ses cotisations sociales et dépenses professionnelles soustraites de son chiffre d’affaires.

Quelle formation pour devenir chef de projet IT ?

Exerçant un poste à forte responsabilité, le chef de projet est en règle générale doté d’un niveau d’étude équivalent à un Bac +5, même s’il n’est pas rare de croiser des professionnels qui compensent leur niveau d’étude plus faible avec une expérience plus importante. D’une manière générale, une expérience significative dans le conseil aux entreprises ou le développement est souvent demandée aux candidats à la gestion de projet informatique.

Plusieurs formations peuvent mener vers ce type de carrière :

  • BTS ou DUT en informatique (Bac +2)
  • Licence d’informatique (Bac +3)
  • Master en informatique, en gestion de projet ou diplôme d’ingénieur (Bac +5)

Devenir chef de projet informatique : quel statut choisir ?

La gestion de projet informatique est une compétence très recherchée par les entreprises qui doivent se mettre au diapason d’un marché en pleine transition numérique. Même si elle ne manque pas d’intérêt, la perspective de devenir salarié dans le service informatique d’une entreprise ou dans une ESN ne séduit pas tout le monde. Certains chefs de projet informatique préfèrent ainsi se tourner vers l’entrepreneuriat pour gagner en autonomie et accroître leur rémunération. Voici les principales options qui s’offrent à eux :

  • Particulièrement populaire, le régime micro-entrepreneur est une forme d’entreprise individuelle dont le fonctionnement s’illustre par sa grande simplicité. Une véritable aubaine pour le professionnel souhaitant tester son projet en limitant la prise de risque. Le revers de la médaille, c’est une limitation du chiffre d’affaires, l’impossibilité de déduire ses dépenses professionnelles, une faible protection sociale et une absence de séparation entre patrimoines professionnel et personnel.
  • Autre forme d’entreprise individuelle, l’EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée) permet à l’entrepreneur de mettre ses biens personnels à l’abri des créanciers en réalisant une déclaration d’affectation de patrimoine.
  • Qu’elle prenne la forme de la SASU ou de l’EURL, la société personnelle permet à l’expert en informatique de créer son activité sans avoir besoin de s’associer. Bien qu’ils permettent de peaufiner son projet dans les moindres détails, ces deux statuts juridiques ne sont pas exempts de lourdeurs administratives et de formalités en tous genres. De quoi démotiver bien des entrepreneurs en herbe attirés par la réalisation de missions, bien plus que par la paperasse !

Les avantages du portage salarial

Les différentes formes d’entreprise individuelle et de sociétés unipersonnelles possèdent leurs spécificités, leurs forces et… leurs faiblesses. Des limitations qui peuvent trouver une réponse dans le portage salarial, une forme d’emploi en plein essor depuis plusieurs années !

À mi-chemin entre l’entrepreneuriat et le salariat, le portage salarial puise le meilleur de ces deux univers pourtant généralement considérés comme antinomiques. Pour le dire autrement, le chef de projet informatique qui choisit le portage salarial pour exercer son activité profite à la fois de la liberté propre à l’entrepreneuriat sans les inconvénients relatifs à la création de société. Cerise sur le gâteau : il bénéficie même du statut de salarié et des nombreux avantages que cela comporte en matière de couverture sociale et d’accompagnement.

En résumé, le portage salarial c’est :

  • La liberté de prospecter les entreprises et organismes de son choix et de négocier ses honoraires avec ses clients selon ses propres modalités.
  • Une protection sociale complète (remboursement des soins de santé, arrêts maladie, prévoyance), à laquelle il faut ajouter une mutuelle complémentaire et une assurance Pro RC.
  • La prise en charge des formalités administratives pour se concentrer sur son activité.
  • La possibilité de demander l’ouverture de ses droits au chômage en cas de perte ou de baisse d’activité.
  • L’intégration au sein d’un pôle d’expertise informatique (exclusivité Cadres en Mission) pour rencontrer, échanger et collaborer avec d’autres professionnels du secteur.
  • Des opportunités de missions et de rémunération complémentaire : sélection d’offres de missions, appels d’offres publics, apports d’affaires, remboursement des frais professionnels.

Vous êtes intéressé par cette forme d’emploi ? Cadres en Mission, référence dans le domaine du portage salarial depuis 1999, vous propose de découvrir son offre à l’occasion d’une réunion d’information !

participation reunion information

Nos autres métiers en informatique :