Quel est le salaire d’un négociateur immobilier ? Quels sont les facteurs qui peuvent faire la différence entre les négociateurs qui gagnent très bien leur vie et les autres ? Nous vous proposons de répondre à ces questions fondamentales !

Combien gagne un négociateur immobilier ?

Le salaire touché par un négociateur immobilier est assez variable, dans le sens où il dépend de nombreux paramètres, sur lesquels nous reviendrons par la suite.

En règle générale, un négociateur débutant peut réaliser un chiffre d’affaires annuel d’environ 30 000 € pendant qu’un négociateur plus expérimenté peut espérer toucher 60 000 €, voire bien plus ! Les chiffres d’affaires qui avoisinent les 80 000 € sont loin d’être impossible, à condition bien évidemment de se donner les moyens d’atteindre de tels paliers.

Enfin, sur le plan financier, il est à noter que les négociateurs spécialisés dans l’immobilier d’entreprise sont généralement un peu moins bien lotis que les négociateurs immobiliers spécialisés dans le secteur BTP.

Les paramètres qui font toute la différence

Comme dit plus haut, le chiffre d’affaires que le négociateur est en mesure de réaliser dans le cadre de son activité dépend de multiples facteurs. Voici les plus importants :

  • Son ancienneté dans le secteur : un professionnel expérimenté sera plus à même de négocier des honoraires intéressants qu’un débutant qui doit encore se faire un nom et surtout faire ses preuves.
  • Sa localisation géographique : les prix de l’immobilier varient d’une ville à l’autre. Il en va naturellement de même pour la rémunération moyenne des professionnels du secteur, d’autant que le prix de vente des biens influe mécaniquement sur le chiffre d’affaires du négociateur.
  • Ses compétences commerciales : trouver des biens immobiliers ou des acquéreurs est une chose, parvenir à bien négocier le prix des biens en question est une tâche autrement plus complexe !
  • La qualité de son réseau : un négociateur immobilier n’est rien sans son réseau. Plus ce dernier est vaste et qualifié, plus les biens dénichés peuvent potentiellement correspondre aux exigences des acquéreurs.
  • Son implication personnelle : pour bien gagner sa vie, un négociateur immobilier ne doit pas avoir peur de compter ses heures, tout en faisant en sorte de ne pas trop se fatiguer pour conserver son efficacité et sa vivacité d’esprit.

La spécificité du portage salarial immobilier

Le portage salarial est une solution bien adaptée aux attentes du négociateur immobilier à la recherche de liberté et de protection. Celui-ci doit néanmoins prendre conscience que les nombreux avantages de ce statut ont une contrepartie : les frais de gestion.

De 7 % à 10 %, les frais de gestion sont une commission prélevée sur le chiffre d’affaires réalisé par le négociateur dans le cadre de son activité. Ils lui permettent de profiter d’un accompagnement digne de ce nom et de services dont la nature dépend des offres proposées par chaque société de portage salarial : offres de missions en exclusivité, mise en réseau, formations professionnelles, assistance juridique, gestion des obligations administratives…

Après prélèvement des cotisations salariales et des frais de gestion, le négociateur immobilier perçoit un salaire net correspondant à environ 50 % de sa facturation HT. Un montant qui n’est finalement pas si éloigné de ce que touche un professionnel en SASU ou en entreprise individuelle, une fois ses diverses charges, cotisations et dépenses professionnelles soustraites de son chiffre d’affaires !

participation reunion information