Caractérisé par un cadre en perpétuelle évolution, le secteur de l’immobilier est le terrain de jeu rêvé de celles et ceux qui ont horreur de la routine et du travail de bureau. Comme d’autres professionnels attirés par le contact humain et le challenge, vous souhaitez peut-être devenir négociateur immobilier indépendant. Découvrez ce qu’implique cette profession et quels sont les chemins qui peuvent vous y mener !

Pourquoi devenir négociateur immobilier indépendant ?

On ne devient pas négociateur immobilier par hasard. La majorité des professionnels qui choisissent ce type de carrière, parfois après avoir exercé un métier totalement différent, sont en effet animés par la même envie : celle de permettre à leurs clients de trouver des maisons, appartements et terrains répondant à leurs désirs !

Le quotidien d’un négociateur immobilier est constellé de tâches aussi variées que motivantes : passer au peigne fin des secteurs géographiques à la recherche de biens en vente sur le marché, estimer leur valeur en fonction de leurs caractéristiques, publier des annonces immobilières, prospecter de potentiels acheteurs, organiser des visites…

En raison de la rareté des postes de salariés dans un secteur qui mise avant tout sur la flexibilité des profils, de nombreux professionnels intéressés par la négociation immobilière n’hésitent plus à se tourner vers le statut d’indépendant. Une manière pour eux d’exercer un métier qui les passionne, mais aussi de gagner en autonomie. Pour multiplier les opportunités et accroître leur rémunération, la plupart de ces négociateurs indépendants partagent leur temps entre plusieurs agences.

Du côté des agences immobilières, rechercher des biens, les estimer et réaliser des visites sont des activités particulièrement chronophages ; d’où l’intérêt de mandater des professionnels dont c’est justement la spécialité !

devenir independant

Quelle solution choisir pour devenir négociateur immobilier ?

Vous aurez sans doute déjà remarqué qu’il existait plusieurs solutions vous permettant de donner corps à votre projet, sans avoir à faire l’impasse sur votre indépendance. C’est notamment le cas du statut d’agent commercial, du régime micro-entrepreneur et des sociétés unipersonnelles : la SASU et l’EURL. Chacun de ces statuts possède évidemment des avantages et des inconvénients dont il est essentiel de prendre connaissance afin de faire un choix éclairé.

Historiquement lié à la profession de mandataire ou négociateur immobilier indépendant, le statut d’agent commercial ne permet pas forcément au travailleur d’avoir toute la liberté dont il aurait besoin pour s’émanciper. En effet, bien qu’autonome, l’agent commercial doit parfois obtenir l’autorisation de son agence immobilière principale pour travailler avec d’autres agences, ce qui limite nécessairement le développement de son activité.

Depuis sa création il y a environ 10 ans, le régime auto-entrepreneur (désormais nommé régime micro-entrepreneur) a permis à des milliers de négociateurs de créer leur activité, en profitant de démarches grandement simplifiées. Une accessibilité dont la contrepartie principale est un plafonnement du chiffre d’affaires et une couverture sociale assez faible qui permet assez difficilement de se projeter sur plusieurs années.

Alternatives unipersonnelles à la SAS et la SARL, la SASU et l’EURL héritent des spécificités de leurs ainées, et donc d’une gestion administrative et comptable potentiellement aussi complexe que fastidieuse. Au regard de leur emploi du temps très chargé, bien peu de négociateurs immobiliers se montrent généralement enthousiastes à l’idée de perdre leur temps sur ce genre de tâches.

Pourquoi choisir le portage salarial immobilier ?

Trop complexes, relativement limités ou pas assez protecteurs, les statuts juridiques habituellement envisagés par les négociateurs en devenir sont loin d’être totalement satisfaisants, au point que certains en viennent à faire une croix sur leur projet. Et si c’était l’occasion de s’intéresser au portage salarial ?

Né à la fin des années 1980, le portage salarial est une forme d’emploi plutôt singulière, dont la grande particularité tient au fait qu’elle mêle les attributs du statut de salarié à ceux du statut indépendant. Concrètement, en choisissant le portage salarial pour mener son activité, le négociateur immobilier peut bénéficier des avantages suivants :

  • La liberté de choisir ses clients, ainsi que ses missions, en fixant lui-même ses honoraires
  • Une couverture sociale complète avec remboursement des soins, congés payés, assurance chômage et mutuelle d’entreprise complémentaire
  • La prise en charge des obligations administratives par la société de portage salarial
  • La possibilité de s’organiser sans aucune contrainte, et même de travailler à mi-temps
  • Une assurance RCP pour être protégé en cas de préjudice causé dans le cadre d’une mission
  • Le remboursement d’une partie des frais professionnels non pris en charge par le client
  • Des services à foison, conçus pour favoriser la réussite du négociateur : parcours de formation, offres de missions, accompagnement juridique, mise en réseau, événements de networking…

participation reunion information

5 conseils pour bien démarrer votre carrière de négociateur immobilier

Le chemin du négociateur immobilier en devenir est parsemé d’embuches. Voici quelques principes de base qui vous permettront de démarrer votre activité dans les meilleures conditions !

① Renseignez-vous sur les statuts juridiques

Même s’il est possible de changer de statut en cours de route, une telle modification implique nécessairement des formalités plus ou moins lourdes et coûteuses. Pour éviter cette situation, le plus simple reste encore de se tourner vers un statut adapté dès le lancement de votre projet. Pour être certain de ne commettre aucune erreur, assurez-vous de bien prendre le temps d’analyser les forces et les faiblesses de chaque solution.

② Bâtissez un réseau professionnel solide

Tout travailleur indépendant a besoin d’un réseau professionnel sur lequel s’appuyer pour développer son activité. Ce principe fondamental est encore plus important dans le cas du négociateur immobilier qui doit être en mesure de dénicher rapidement des biens adaptés aux besoins de ses clients pour pouvoir les satisfaire. Comment construire son réseau ? En allant taper à la porte des agences immobilières et en participant à des événements de networking !

③ Boostez vos compétences commerciales !

L’aptitude à vendre et à négocier devrait normalement faire partie intégrante du panel des compétences de tout bon négociateur immobilier. Malgré leurs forces, certains négociateurs éprouvent toutefois de vraies difficultés à convaincre leurs interlocuteurs, notamment lorsqu’il s’agit de proposer leurs propres prestations ! Heureusement, un tel savoir-faire s’apprend et s’améliore avec un peu de pratique !

④ Mettez régulièrement à jour vos connaissances

C’est un fait, le monde de l’immobilier évolue très vite : prix du marché, types de biens et secteurs convoités, cadre réglementaire… Au point où les professionnels les moins prévoyants peuvent rapidement se retrouver dépassés et passer à côté des meilleures opportunités. En somme, si vous souhaitez perdurer dans ce secteur, restez constamment à l’affut et incluez un moment dédié à votre veille dans votre planning.

⑤ Faites parler de vos services autour de vous

En tant que travailleur indépendant, vous ne pouvez pas vous permettre d’attendre passivement que vos clients viennent vous solliciter. De nombreux dispositifs vous permettent de faire la promotion de votre expertise : réseaux sociaux, sites internet, plateforme de freelances, événements networking, prospection traditionnelle… Sachez en tirer avantage !