Il n’est pas toujours facile de trouver entière satisfaction dans un secteur de la formation à la fois avare en CDI et très concurrentiel. Comme beaucoup d’autres professionnels, vous avez ainsi décidé de devenir formateur en communication indépendant afin de profiter pleinement d’un marché florissant tout en conservant votre liberté. Découvrez en quoi le portage salarial peut être bénéfique au développement de votre activité !

Formation du formateur en communication

Bien que la plupart des formateurs en communication soient passés par une école de communication ou aient suivi une formation certifiante, ils sont parfois issus d’un cursus plus original.

Par exemple, un nombre non négligeable de comédiens, metteurs en scène ou professeurs d’art dramatique profitent des compétences qu’ils ont pu développer dans le cadre de leur carrière artistique pour apprendre à d’autres professionnels à gagner en aisance au quotidien, à vaincre leur timidité et devenir plus convaincants.

Dans tous les cas, quel que soit son parcours, le formateur en communication doit posséder une solide expertise dans son domaine, une ouverture d’esprit, de la rigueur, et bien sûr, de vraies qualités pédagogiques.

devenir independant

Les missions du formateur en communication

Pour certains professionnels, la prise de parole en public ou la gestion des conflits peut générer un stress difficile à surmonter. Un blocage qui se relève d’autant plus handicapant lorsque le professionnel en question occupe une position clé au sein de l’entreprise et qu’il est quotidiennement au contact de collaborateurs. Heureusement, bien communiquer, cela s’apprend !

Les notions enseignées par le formateur en communication brillent par leur grande variété :

  • Apprendre à développer une authentique écoute de l’autre et développer son empathie
  • Maîtriser son débit de parole et ses émotions, même en situation de stress
  • Décoder la signification des comportements de ses interlocuteurs
  • Improviser, clarifier ses propos et trouver des arguments percutants pour convaincre son auditoire
  • Bien synchroniser sa communication verbale et non verbale
  • Faire face et répondre de manière constructive aux antagonismes, aux objectifs et aux manipulateurs
  • S’intégrer facilement à un groupe

Évidemment, chaque mission étant un cas particulier, l’une des particularités du métier de formateur en communication consiste à adapter les moyens pédagogiques utilisés à la problématique rencontrée par chaque client.

Envie de devenir formateur en communication ?

Malgré son caractère particulièrement porteur, renforcé par une réforme ayant eu pour effet d’accroître la qualité des formations proposées, le marché de la formation professionnelle ne fait pas que des heureux, d’autant qu’il est difficile d’y décrocher un contrat de travail.

À l’instar de nombreux autres formateurs, vous envisagez peut-être de vous mettre à votre compte afin de profiter d’une plus grande autonomie et ainsi avoir l’opportunité de sélectionner vos clients, organiser vos semaines comme vous le souhaitez et négocier vos honoraires directement avec les entreprises et les centres de formation. Reste à déterminer vers quel statut juridique vous tourner pour devenir formateur indépendant et réaliser votre projet !

Quel statut juridique choisir pour se mettre à son compte ?

Plusieurs formes juridiques vous permettent de vous lancer dans l’entrepreneuriat sans avoir besoin de vous associer : la SASU, l’EURL et les différentes déclinaisons d’entreprise individuelle (EI). Voyons en détail ce que ces différents statuts peuvent apporter à votre activité de formateur en communication.

La SASU et l’EURL

Le professionnel qui choisit de créer seul une société se retrouve inexorablement confronté à un choix : opter pour la SASU ou pour l’EURL. Bien que ces statuts juridiques, respectivement dérivés de la SAS et de la SARL, puissent tous deux convenir à une activité de formateur en communication, ils ne présentent pas les mêmes avantages et inconvénients.

Parmi les grands points de divergences que l’on peut relever, citons un degré de liberté plus important en SASU où il est possible de déterminer le fonctionnement de sa société dans les moindres détails. Le revers de la médaille, c’est une rédaction des statuts bien plus complexe qui nécessite le recours à un avocat ou un expert-comptable.

Par ailleurs, en tant que travailleur assimilé-salarié, le directeur associé unique de la SASU est affilié au régime général de la Sécurité sociale, ce qui lui permet de profiter de prestations un peu plus intéressantes que le gérant associé unique de l’EURL, travailleur non salarié. Un petit avantage qui s’accompagne néanmoins de cotisations sociales plus importantes.

L’EIRL et la micro-entreprise

Pour créer son activité, il y a toutefois plus simple : l’entreprise individuelle ! Avec ce dispositif dépourvu de formalités complexes, le formateur et son entreprise ne font qu’un, à l’inverse de l’EURL ou de la SASU où la société possède sa propre personnalité morale.

Pour éviter de mettre en danger son patrimoine personnel (celui-ci étant confondu avec son patrimoine professionnel), le formateur en communication indépendant peut par ailleurs opter pour l’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL). Comme son intitulé le laisse entendre, cette forme d’entreprise individuelle limite la responsabilité de l’entrepreneur afin que ses biens personnels ne puissent servir de gages à d’éventuelles créances professionnelles.

Autre variante de l’entreprise individuelle : le régime micro-entrepreneur, qui rend la création d’entreprise encore plus accessible. Avec cette solution, le formateur en communication commence à payer des cotisations sociales lorsqu’il génère du chiffre d’affaires. En contrepartie, ce dernier est plafonné à hauteur de 70 000 € par an !

Le portage salarial

Bien qu’avantageux sur de nombreux aspects, le portage salarial est une forme d’emploi encore relativement méconnue. Né dans les années 1980, ce dispositif se présente comme un croisement entre le salariat et de l’entrepreneuriat.

Grâce à son statut de salarié, le formateur en communication qui choisit le portage salarial peut profiter d’une couverture sociale complète, lui permettant de mener son activité en toute sérénité. Un véritable luxe auquel bien peu de travailleurs indépendants peuvent profiter… à moins d’y mettre le prix !

Le portage salarial lui permet également de développer son activité en parfaite autonomie (choix des clients et des missions, négociation des modalités d’intervention), tout en profitant d’un accompagnement personnalisé : gestion des tâches administrative, assistance juridique…

Pour pouvoir profiter de ces avantages, le formateur en portage salarial reverse toutefois une partie de son chiffre d’affaires à sa société, sous forme de frais de gestion. Ceux-ci se situent généralement aux alentours de 10%.

participation reunion information

Faire héberger son activité de formateur chez Cadres en Mission

Cela fait 20 ans que la société Cadres en Mission fait rayonner le portage salarial sur le territoire français. Elle accueille des milliers de consultants, formateurs et managers de transition. Pourquoi un tel engouement ?

Rejoindre Cadres en Mission, c’est tout simplement :

  • Intégrer une société bénéficiant de son propre numéro d’agrément de formation professionnelle continue, certifiée ISQ-OPQF et référencée au sein de la plateforme Datadock
  • Bénéficier d’un parcours de formation destiné à accroître ses aptitudes commerciales ou marketing
  • Être intégré au sein d’un pôle d’expertise formation pour échanger avec ses pairs et améliorer ses pratiques
  • Profiter d’offres de mission issues d’un vaste réseau d’organismes de formation, et être assisté dans la construction de ses réponses aux appels d’offres publics
  • Pouvoir facturer ses missions en franchise de TVA, afin d’accéder à de nouvelles opportunités

FAQ – Formateur en communication en portage salarial

#1 Quel est le salaire d’un formateur en communication exerçant en portage salarial ?

Le portage salarial vous laisse libre de négocier vos honoraires avec votre clientèle. Il vous est donc théoriquement possible de générer un chiffre d’affaires assez important en fonction de votre niveau d’expérience et vos aptitudes commerciales.

Rappelons toutefois qu’en portage salarial, vous ne percevez pas l’intégralité du montant de votre facturation HT. Un pourcentage est notamment reversé à votre employeur, sous forme de frais de gestion, vous permettant ainsi d’accéder à ses différents services.

#2 Le formateur en communication peut-il bénéficier de ses ARE en portage salarial ?

Le secteur de la formation étant parfois imprévisible, vous pouvez potentiellement vous retrouver sans activité pendant une période plus ou moins longue, faute de trouve des missions. Heureusement, en portage salarial, la Loi vous autorise à réclamer le versement de vos allocations chômage, jusqu’à épuisement de vos droits.

#3 Les frais professionnels du formateur en communication sont-ils pris en charge ?

En tant que travailleur autonome, c’est à vous de négocier vos modalités d’intervention avec vos clients, y compris la prise en charge de vos frais de mission (déplacements,  hébergement, restauration, achat de matériel informatique ou de logiciels spécifiques…).

Vous pouvez par ailleurs demander à votre société de portage salarial de prendre en charge les dépenses professionnelles qui n’entrent pas dans le cadre de votre mission ou que votre client refuse de rembourser. Cadres en Mission vous rembourse vos frais professionnels, à hauteur de 30% de votre chiffre d’affaires.

#4 Comment sont gérés les versements des salaires ?

En portage salarial, vous choisissez à quel moment vous souhaitez vous verser votre salaire et décidez de son montant. Il vous est ainsi possible de conserver une partie de votre disponible pour anticiper vos périodes de congés ou pour lisser vos revenus sur l’année dans une perspective d’optimisation fiscale.

Pour encore plus de simplicité, Cadres en Mission vous donne accès à votre « compte consultant » à tout moment, directement en ligne.

#5 À qui appartient le portefeuille client du formateur en communication ?

En portage salarial, vous êtes normalement responsable et propriétaire de votre clientèle, ce qui vous permet par exemple de créer une entreprise en profitant des fruits de votre travail. Prenez donc garde aux sociétés de portage salarial qui ne peuvent pas vous garantir la paternité de votre portefeuille client !

#6 Le versement du salaire est-il garanti en portage salarial ?

Selon la Loi, toute société de portage salarial doit garantir le versement des salaires à ses formateurs et consultants, même en cas d’impayé. Par conséquent, c’est votre employeur qui se charge d’effectuer les relances et engage les éventuelles actions en justice à l’encontre des mauvais payeurs.


Les autres métiers de la formation :