Par Priscillia Cheval - Actualités du portage

Lors de ses vœux aux français, le 31 décembre dernier, le président de la République François HOLLANDE avait rappelé son engagement pour lutter contre le chômage. Il avait par ailleurs promis un nouveau plan pour l’emploi dès le début 2016 qu’il a détaillé le 18 janvier dernier.

Le portage salarial : un accès supplémentaire à l’emploi

Parmi les mesures détaillées par le chef de l’état, le portage salarial est intégré pleinement dans la dynamique à déployer pour faciliter et accélérer le retour à l’emploi. Par conséquent, l’accès au portage salarial sera « assoupli pour permettre à chacun de proposer ses services aux entreprises ou aux particuliers sans avoir à créer une entreprise ».

En assouplissant l’accès à ce statut alliant à la fois liberté d’entreprendre et sécurité du salariat, il permettra à des centaines de milliers de demandeurs d’emploi d’accéder à la vie active et de concilier indépendance et protection sociale.

Les mesures envisagées par le gouvernement sont une baisse des seuils d’accès à cette nouvelle forme d’emploi. Fixés à 75% du montant du plafond mensuel de la Sécurité Sociale, soit 2413,50€ en 2016, le salaire minimum des consultants, formateurs et managers en portage salarial pourrait être abaissé à 50% de ce seuil.

 

Retrouvez le communiqué du PEPS ici : PEPS-Communiqué de Presse – 20 janvier 2016

À lire aussi :

Décret du 30 décembre 2015

Article rédigé le 25 jan 2016

Les commentaires sont fermés.