Par Pauline Baron - Actualités du portage

Quel consultant n’a jamais été confronté aux objections clients ? Par peur de s’engager trop rapidement, le prospect formule des objections en rapport avec ses préoccupations et la manière dont vous pouvez y répondre. Il peut aussi vérifier la fiabilité de votre offre. Grâce à ces questionnements ou refus, le prospect vous permet de rétorquer et d’apporter une réponse claire. C’est donc l’occasion de le rassurer et de donner envie de collaborer.

Les différents types de répliques

Plusieurs types d’objections existent. Parmi elles, les objections réelles sont de vraies objections, elles sont basées sur une vraie incompréhension du client, elles permettent une discussion intéressante et une argumentation riche. Le client est sincère dans la formulation de ces interrogations et l’énonciation de ces doutes. A l’inverse, les objections de fuites sont des prétextes pour écourter l’entretien, elles peuvent marquer un désintérêt de la part de l’interlocuteur qui cherche à fuir le dialogue et faire cesser la discussion.

Traitez toutes les objections

Dans ce sens, il faut toujours traiter les objections au cas par cas sans en oublier, car c’est une bonne occasion de prouver que vous croyez en votre offre et de démontrer quelle valeur ajoutée le client pourrait bénéficier de votre service. N’oubliez pas qu’une objection mal traitée ou à laquelle on ne répond pas peut vous porter préjudice.

Prouvez que vous êtes un expert

Ces objections peuvent être une chance pour montrer que vous maîtrisez parfaitement votre sujet, cela peut vous crédibilisez auprès de votre prospect. Par le traitement de ces oppositions, vous passez les barrières pas à pas et prouvez que vous êtes un expert dans votre domaine.

Répondre à ces contestations peut se révéler être un exercice difficile, c’est pourquoi s’y préparer est indispensable. Afin de vous aider dans cette tâche, Cadres en Mission vous propose de vous aiguiller grâce à cette infographie. Vous y trouverez des pistes de réflexions afin de mieux gérer les critiques et mener une négociation plus sereine !

Objections-client---4

Sources :

www.apce.com

blog.businesstoolbox.fr

Article rédigé le 13 jan 2015

Les commentaires sont fermés.