Par Johan Sellitto - Me changer les idées

La ville de Lyon vient d’accueillir un tout nouvel espace de coworking : le Mama Works. Un tiers-lieu cosy et inspirant qui ambitionne, comme des centaines d’autres avant lui, de répondre aux attentes des professionnels, de plus en plus intransigeants quant à leurs conditions de travail. Zoom sur une tendance désormais incontournable !

Un changement de perspectives

Ils sont salariés, dirigeants de startup ou travailleurs indépendants. Leur point commun : un ras-le-bol général face aux environnements de travail classiques et aseptisés, qui n’incitent pas au bonheur et au dépassement de soi.

Nombreux en effet sont ceux qui relègueraient bien leur open space bruyant, leur bureau étroit et leurs couloirs gris contre un lieu de travail confortable comme la maison et inspirant comme un atelier d’artistes.

En mars 2016, un rapport mondial de Steelcase – Ipsos portant sur l’engament et l’environnement de travail, dévoilait que seulement 5 % des travailleurs français se disaient à la fois engagés dans leur travail et satisfaits de leur environnement de travail. La cause d’un tel niveau de désengagement : une diversité d’espaces de travail trop réduite, doublée d’un manque de liberté de choix et de contrôle sur ces mêmes espaces.

En comparaison, 88 % des collaborateurs fortement engagés dans le monde ont la possibilité de choisir leur lieu de travail en fonction de la tâche à accomplir. Si le lieu de travail ne fait évidemment pas tout, il semblerait bien qu’il joue toutefois un rôle des plus déterminants dans la motivation des professionnels. Chez Cadres en Mission, nous proposons aux consultants de tester l’espace de Coworking de leur choix partout en France, au travers de 4 demi-journées offertes grâce à notre partenaire Néo-Nomade. Les consultants peuvent ainsi réserver une salle de réunion pour un rendez-vous avec leur client, ou tout simplement pour travailler hors de leur domicile. 

 

mama works lyon

Mama Works à Lyon

 

Une tendance amorcée par les espaces de coworking

Mais, de quel cadre de travail rêvent les salariés et les indépendants exactement ? Un lieu accueillant et chaleureux qui disposerait de plusieurs types d’espace (bureaux fermés, open space, cafétéria, salles de réunion) et de tout l’équipement nécessairement au quotidien d’un professionnel. En somme, l’idée prédominante est finalement de pouvoir se sentir comme à la maison, les collègues en plus !

Ayant parfaitement compris les attentes des professionnels, notamment des indépendants, les créateurs proposent depuis plusieurs années des espaces de coworking qui rompent parfois complètement avec l’image que l’on peut se faire du lieu de travail traditionnel.

Des espaces de coworking, la France en compte actuellement plus de 360. Certains tirent leur épingle du jeu en misant sur l’originalité ou sur des prestations de grande qualité.

Mama Shelter, qui a déjà réinventé le concept de l’hôtel, vient par exemple de lancer Mama Works à Lyon ; un espace de travail partagé de 1600 m², proposant 260 postes de travail, qui met en avant son côté « all inclusive » avec service de restauration, salle de sport et douche.

À Nantes, le 144 est une autre valeur sure du petit monde en pleine effervescence du coworking. L’endroit, étalé sur plus de 1500 m2 et constitué de plusieurs salles et bureaux modulables, accueille aussi bien des freelances de passage que de petites sociétés à la recherche d’un cocon pour développer leur activité dans les meilleures conditions. 

 

espace coworking nantes

Le 144 Coworking à Nantes

 

Du côté de Paris, où les offres en manière de coworking abondent, Mozaik propose plusieurs espaces aux ambiances hétéroclites, dont un local atypique presque exclusivement constitué de parois transparentes.

Dans la métropole lilloise enfin, la Maison du Coworking joue également la carte de la diversité. Les différentes « maisons » proposent location de bureaux, de salles de réunion et même d’espaces de stockage.

Les mentalités changent aussi du côté des grandes entreprises

Signe évident que le phénomène est loin d’être un simple effet de mode, les grandes entreprises s’engagent les unes après les autres sur la voie pour faire vivre à leurs salariés une nouvelle expérience du lieu de travail, leur permettant au passage de gagner en motivation et en efficacité.

L’exemple le plus emblématique est sans doute Orange avec sa Villa Bonne Nouvelle. Implantée au coeur de Paris, cette structure atypique, inaugurée en 2014, est tournée vers la collaboration entre professionnels. On y retrouve aussi bien des salariés d’Orange que des travailleurs indépendants et des startups.

Le phénomène, qui fait tache d’huile, s’inscrit assez naturellement dans la vague « bien-être » qui déferle sur le monde de l’entreprise depuis déjà quelques années et dont les désormais célèbres managers du bonheur sont les plus fameux émissaires.

Et de la liberté, des espaces innovants et des actions en faveur du bien-être des salariés, il en faudra, notamment pour réussir à « dompter » la tant redoutée génération Z qui éprouve, comme on peut s’en douter, des difficultés à trouver sa place dans des environnements qui ne sont plus adaptés aux problématiques actuelles.

Article rédigé le 18 août 2017

Les commentaires sont fermés.