Par Johan Sellitto - Me changer les idées

 

Depuis plusieurs années, le monde du travail connaît une mutation sans précédent. Galvanisés par la révolution numérique, le télétravail, le coworking et les nouvelles formes du travail viennent chambouler les entreprises et les indépendants jusque dans leurs fondamentaux.

Un monde du travail en pleine mutation

Il n’aura échappé à personne que le monde du travail est en train de changer de visage. Contraintes à faire face à toujours plus de flexibilité, les entreprises hésitent désormais à recruter en CDI, privilégiant les contrats de travail à durée déterminée et le recours à des freelances pour les missions ponctuelles nécessitant une expertise précise et une intervention rapide.

De leur côté, les salariés affirment de plus en plus leur soif d’indépendance. Si l’autonomie est encore source d’appréhension pour certains, elle apparaît également comme une véritable source d’épanouissement pour des professionnels qui ne veulent plus sacrifier leurs rêves et leur vie de famille sur l’autel de la nécessité.

De leur côté, les jeunes travailleurs qui commencent à faire leur entrée dans le monde du travail, notamment la génération Z, bouleversent la conception du travail, s’affranchissant des conventions, imposant leurs propres règles et bousculant une hiérarchie qui peine encore à gérer cette situation inédite.

Un ardent désir d’indépendance

Le contexte actuel où les désirs d’indépendance des uns se mêlent aux besoins de flexibilité d’un marché de plus en plus concurrentiel forme un cocktail des plus détonants, propice à l’émergence de nouvelles formes de travail.

Né il y a une dizaine d’années, le régime auto-entrepreneur (renommé récemment « micro-entrepreneur ») illustre parfaitement cette tendance. Porte d’entrée n°1 vers l’entrepreneuriat, ce régime réputé pour sa simplicité a permis à des milliers de personnes de lancer une activité principale ou complémentaire en totale autonomie. Une grande accessibilité qui s’est aussi accompagnée de quelques abus, notamment d’une vague de salariat déguisé qui a considérablement terni la réputation du régime.

Apparu dans les années 1980 comme une réponse à une situation très spécifique (en l’occurrence, le chômage des cadres séniors), le portage salarial est quant à lui passé d’un statut relativement confidentiel à une forme de travail adopté par quelque 50 000 consultants, formateurs et managers de transition.

Un engouement qui n’a finalement rien de véritablement surprenant. En y regardant de plus près, on constate en effet que cette forme de travail atypique, qui associe l’indépendance et la sécurité, répond à la fois aux aspirations des travailleurs en recherche d’indépendance et aux besoins des entreprises en quête d’expertise externe.

L’émergence des tiers-lieux

Dans quels lieux exercent les travailleurs d’aujourd’hui ? Si les bureaux d’entreprises sont bien sûr toujours d’actualité, la révolution numérique a néanmoins accouché de nouveaux lieux dédiés au travail.

Depuis plusieurs années, les salariés équipés d’un ordinateur, un smartphone ou une tablette et d’une connexion internet peuvent ainsi travailler directement depuis leur domicile, accéder à leurs fichiers stockés dans le cloud et collaborer avec leurs collègues grâce au télétravail. Selon une étude publiée en 2017 par le cabinet de conseil RH Kronos, 16,7 % des Français travailleraient au moins une fois par semaine en dehors du bureau, avec la bénédiction des entreprises, désormais convaincues de l’aspect bénéfique de cette « bulle d’air » sur la productivité de leurs collaborateurs.

Si la plupart des travailleurs mobiles (64 %) pratiquent le télétravail à leur domicile, 21 % d’entre eux auraient jeté leur dévolu sur les espaces de coworking, l’autre phénomène incontournable de cette transformation du monde du travail !

Avec plus de 177 espaces en France en 2017, le coworking fait partie des lieux alternatifs les plus appréciés par les professionnels attachés à leur autonomie. Conçus autour des notions de collaboration, de partage et de mutualisation des frais, ces environnements accueillants et inspirants séduisent de plus en plus de travailleurs indépendants et de salariés à la recherche d’un lieu où faire grandir leurs projets.

Article rédigé le 12 Jan 2016

Les commentaires sont fermés.