Par Arthur Avranches - Bien gérer mon activité

Loin d’être réservé aux seuls créateurs d’entreprises, le business plan peut également s’avérer d’une grande utilité pour un consultant indépendant. Vous pensiez esquiver cette étape ? Découvrez 6 bonnes raisons de vous y intéresser avant de démarrer votre activité de conseil aux entreprises !

#1 Vérifier la viabilité de votre projet

Le premier objectif d’un business plan est de vérifier que votre projet est assez rentable pour que cela vaille le coup que vous vous y engagiez corps et âme. Plus prosaïquement, il doit répondre à la question suivante : avez-vous la possibilité de vivre correctement de votre projet professionnel et envisager de vous développer sur le moyen et long terme en tant que consultant ?

Pour vérifier cela, il vous faut d’abord prendre le pouls de la demande. Existe-t-il une cible potentiellement intéressée par vos services ? Si oui, quel est son profil (ou ses différents profils) et quelles sont ses attentes ? Il est essentiel de prendre le temps de bien définir ces différents éléments avant de construire votre offre.

Bien sûr, s’il vous permet de vous projeter et de vous lancer plus sereinement, le business plan ne saurait suffire à garantir la réussite de votre activité. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il va surtout falloir vous investir !

#2 Analyser votre concurrence

À moins d’avoir l’ambition de créer une activité totalement inédite, il y a peu de chance pour que vous soyez le seul sur votre marché. La concurrence est en effet la règle et non l’exception. Au lieu de considérer vos rivaux comme un obstacle à franchir, envisagez-les plutôt comme un référentiel sur lequel vous appuyer pour construire votre offre et votre communication.

Aller plus loin : Comment construire une offre de services ?

En effet, gardez à l’esprit que ce n’est pas parce que plusieurs concurrents répondent déjà aux besoins de votre cible que cette dernière est pleinement satisfaite de ce qu’on lui propose. C’est donc l’occasion pour vous de vous démarquer en proposant un service qui répond plus efficacement à un besoin déjà potentiellement comblé par une offre concurrente ou, mieux encore, de répondre à une demande encore non satisfaite.

Aller plus loin : 5 conseils pour se démarquer des concurrents

#3 Cadrez votre activité

Lorsque l’on se lance dans une nouvelle activité, la tentation est grande de vouloir courir deux lièvres à la fois, au risque parfois de perdre en efficience et en pertinence. Résultat : il n’est pas rare de voir des travailleurs indépendants se lancer dans leur secteur en proposant ce qui tient davantage du panier garni aux mets disparates que de l’offre pleinement cohérente.

Le business plan vous permet justement de délimiter précisément votre offre en vous concentrant sur le coeur de votre métier et sur les différentes activités qui constituent votre valeur ajoutée.

#4 Définir votre stratégique commerciale

Autre avantage du business plan : en mettant en lumière les attentes de votre cible, l’offre déjà existante et vos compétences, il vous sera possible de construire plus aisément une stratégie commerciale et une offre de services capable de répondre à la demande.

Voici quelques exemples de questions fondamentales auxquelles votre business plan doit répondre : combien de clients devez-vous conquérir pour atteindre vos objectifs ? Quels sont les moyens (financiers et matériels) dont vous disposez pour y parvenir ? À quel prix devez-vous vendre vos prestations de consulting pour atteindre votre seuil de rentabilité ? Quels sont les prospects que vous devez viser en priorité lors de votre première année d’activité ?

En savoir plus : 5 étapes pour définir une stratégie commerciale efficace

#5 Mettre en valeur votre projet

Même si vous n’avez pas nécessairement besoin de solliciter des investisseurs pour votre projet de consulting, il peut néanmoins être très utile de vous appuyer sur votre business plan afin de valoriser votre projet.

Par exemple, si vous envisagez de collaborer avec une société de portage salarial, ce document peut devenir un précieux allié. En effet, rappelons que pour bénéficier du portage salarial, un consultant doit être en mesure de générer une rémunération minimale dont le montant est défini par la loi. En mettant en avant la cohérence de votre offre et les perspectives économiques liées à votre projet, vous serez ainsi plus à même de convaincre la société de portage salarial d’héberger votre activité.

Aller plus loin : Rémunération en portage salarial

#6 Garder en vue vos objectifs

Une fois son projet lancé, le consultant peut être amené à s’éloigner grandement de sa stratégie initiale. Il faut dire que la vie réserve des surprises qui peuvent parfois avoir pour effet de le désorienter et le faire s’engager dans une voie sans issue.

Conçu avant le démarrage de votre projet, le business plan contient les objectifs et le plan d’action auxquels vous pouvez régulièrement vous référer afin d’être certain d’avancer dans la bonne direction !

faire un business plan

Article rédigé le 22 Mai 2018

Les commentaires sont fermés.