Par Arthur Avranches - Tout savoir sur le portage salarial

Comme vous le savez sans doute, parmi les nombreux avantages dont ils bénéficient dans le cadre de leur statut, les consultants et formateurs en portage salarial ont accès à des congés payés. Comment sont-ils calculés ? Existe-t-il des règles spécifiques au portage salarial ? Faisons le point sur ce sujet qui intéressa tous les professionnels qui envisagent un jour de faire porter leur activité.

Portage salarial et congés payés : comment ça marche ?

À l’image des salariés « traditionnels », les consultants en portage salarial bénéficient de congés payés qu’ils peuvent poser au moment de leur choix afin de passer quelques jours de repos, loin des nombreuses obligations liées à leur activité.

Le salarié porté cumule 2,08 jours de congés par mois, soit 25 jours par an. La règle est identique pour les titulaires de CDD ou de CDI. À noter que le nombre de congés disponibles peut être consulté à tout moment sur le compte d’activité.

Que se passe-t-il lorsqu’un consultant ne prend pas l’intégralité de ses congés payés en cours de mission ? Ceux-ci ne sont pas perdus pour autant ! Il les perçoit sous forme d’indemnités compensatrices à la fin de son contrat de travail.

Le calcul des congés payés en portage

Sur le plan du calcul des indemnités de congés payés, le portage salarial ne diffère pas non plus du salariat classique. La société de portage a en effet le choix entre le maintien de salaire ou la règle du dixième qui consiste à retenir 1/10e de la rémunération brute du salarié calculée sur la période contenue entre le 1er juin de l’année précédente et le 31 mai de l’année en cours.

En règle générale, c’est cette seconde méthode qui est retenue par l’employeur, car elle est bien plus avantageuse pour le salarié, étant donné les grandes variations de salaires perçus au cours de l’année.

Chez Cadres en Mission, si le consultant exerce son activité à temps partiel ou s’il est titulaire d’un CDD de moins de trois mois, le montant correspondant à ses jours de congés est directement intégré au revenu mensuel qu’il perçoit. Ses congés s’apparentent donc en quelque sorte à des congés sans solde.

 

portage salarial vacances

 

L’anticipation des congés payés, clé de la réussite

Bien que le consultant en portage salarial soit libre de poser ses congés comme il l’entend, il ne peut toutefois pas se permettre de faire n’importe quoi. Rappelons que dans ce métier, une excellente organisation est indispensable.

Par souci de professionnalisme, mais aussi par simple respect, le consultant a donc tout intérêt à anticiper ses absences en prévenant son client bien en amont, afin de ne pas le mettre dans l’embarras quelques jours avant son départ. Il en va de sa crédibilité et de la réussite de ses missions !

Article rédigé le 26 oct 2017

Les commentaires sont fermés.