Par Johan Sellitto - Me changer les idées

Il y a des phrases que tout travailleur indépendant rêverait de s’entendre prononcer au quotidien, ou ne serait-ce qu’une seule fois dans sa vie. Complètement utopiques ou pas si inaccessibles, en voici un petit florilège !

#1 « Vendredi soir, j’ai réussi à boucler ma semaine. »

La vie d’un indépendant n’est pas de tout repos. Chez ces professionnels généralement très occupés, il est en effet bien rare que le vendredi soir sonne la fin de la semaine de travail. Pour parvenir à ce qui s’apparente à un véritable exploit pour beaucoup (profiter à 100 % de son week-end !), vous allez devoir opter pour une organisation sans faille, lutter contre votre tendance à la procrastination et oser refuser des contrats pour ne pas vous retrouver à travailler 80 heures par semaine !

#2 « Toutes mes factures ont été réglées en temps et en heure ! »

C’est sans doute l’une des plus grandes hantises des indépendants : ne pas être payé à temps ! Malheureusement, il est assez rare que les clients montrent beaucoup de ponctualité dès lors qu’il s’agit de régler des factures. Le professionnel, qui ne peut souvent compter que sur cette source de revenus pour assurer sa subsistance, peut donc se montrer particulièrement étonné lorsque ses versements arrivent en temps voulu !

factures

#3 « Hop ! Zéro mail non lu ! »

Aussi pratique soit-elle, la boite mail est une véritable problématique chez les professionnels qui perdent beaucoup de temps à la consulter chaque jour. Certains arrivent à un tel niveau de saturation qu’ils en viennent même à ne plus oser l’ouvrir. Il existe toutefois et bien heureusement des astuces pour gérer plus intelligemment ses mails au quotidien.

mails

#4 « Je croule sous les demandes ! »

Pouvoir se permettre de refuser des contrats en raison d’un planning déjà complet, c’est un peu la situation dont rêvent la plupart des personnes qui exercent à leur compte. Avant d’en arriver là, il va néanmoins falloir travailler d’arrache-pied pour vous constituer une réputation assez solide pour que vous n’ayez plus qu’à assurer un démarchage minimal.

telephone

#5 « Entre moi et l’administration, c’est l’amour fou ! »

Certes, tous les entrepreneurs ne sont pas en froid avec l’administration, mais force est de constater que cette dernière est parfois loin de leur faciliter la tâche. Si vous souhaitez vous retirer ce boulet du pied, sachez qu’il existe des sociétés spécialisées dans la prise en charge des tâches administratives des indépendants. Autre possibilité : optez pour le portage salarial !

administratif

#6 « Ce mois-ci, j’hésite entre une Lamborghini et une Ferrari… »

Soyons honnêtes, il risque de passer beaucoup d’eau sous les ponts avant que vous soyez en mesure de vous poser ce genre de questions existentielles. Faire fortune en entreprenant, c’est évidemment possible (la preuve : certains y sont parvenus !), mais cela nécessite beaucoup de travail, une certaine prise de risque et parfois, il faut l’admettre, un peu de chance.

voiture

#7 « Et 10 minutes plus tard, je levais 5 millions d’euros ! »

Pratique relativement commune, notamment dans les start-up, la levée de fonds n’aboutit pas toujours au résultat escompté. Certains entrepreneurs peinent en effet à convaincre des investisseurs souvent très exigeants, à la recherche de projets à la fois innovants et rentables. Si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté, soignez votre business plan et votre pitch !

argent

#8 « Un café ? Non merci, je vais plutôt prendre un grand verre d’eau. »

C’est bien connu, les entrepreneurs sont de grands consommateurs de caféine. C’est qu’il en faut de l’énergie pour parvenir à garder l’esprit alerte, après 10 heures de labeur. En dormant un peu plus et en optimisant votre organisation au quotidien, peut-être parviendrez-vous toutefois à vous passer définitivement de ce doux breuvage qui a aussi ses inconvénients !

café

#9 « Je ne changerai de boulot pour rien au monde ! »

Tout freelance doté d’un minimum d’expérience a déjà connu au moins une période de profonde remise en question. Ai-je fait le bon choix ? N’aurait-il pas mieux valu rester salarié ? Suis-je vraiment fait pour ce mode de vie ?

Si ces questions ne doivent pas être ignorées, il est toutefois important de les relativiser. Une accumulation de fatigue, une succession d’impayés, un contrat important qui prend fin prématurément… tous ces petits tracas liés à l’indépendance peuvent vous amener à douter. En pareille circonstance, nous vous conseillons de vous remémorer en premier lieu les raisons pour lesquelles vous avez choisi de prendre votre indépendance !

gatsby

Article rédigé le 06 Fév 2018

Les commentaires sont fermés.