Par Arthur Avranches - Tout savoir sur le portage salarial

Nouvellement arrivé dans le petit monde du portage salarial, vous vous demandez s’il vous est possible de créer votre propre marque commerciale. C’est effectivement le cas… à condition de respecter certaines règles !

Pourquoi créer sa marque commerciale ?

Bien qu’il ne s’agit en rien d’une obligation, le fait de disposer de son propre nom commercial possède bien des avantages. En plus de permettre à vos clients de vous identifier plus aisément, cette marque peut refléter vos valeurs, votre personnalité et votre valeur ajoutée. Dans un secteur qui tend à standardiser les offres, cette distinction peut vous être d’une grande aide pour marquer votre différence !

Malgré son caractère atypique, le portage salarial vous donne également la possibilité de créer et développer votre nom de marque. Si vous souhaitez disposer de votre propre marque, il ne vous est donc nullement nécessaire de vous lancer dans une onéreuse création de société !

Quelles sont conditions d’utilisation de votre marque ?

Votre nom commercial peut être utilisé dans le cadre de :

  • Votre communication (cartes de visite, flyers, campagnes d’e-mailing, réseaux sociaux, site internet, plaquette)
  • Votre prospection commerciale

Seule restriction en portage salarial : vous devez obligatoirement utiliser votre vrai nom sur les documents juridiques et administratifs qui entrent dans le cadre de votre activité : devis, factures, propositions commerciales, cahiers des charges, etc.

Il en va de même pour votre contrat de travail et vos contrats de prestation, sur lesquels doit également figurer votre vrai nom.

Bien choisir son nom de marque

Pour qu’un nom de marque soit réellement efficace, il est indispensable de bien le choisir. Un choix qui dépend également de vos projets.

Deux possibilités s’offrent à vous :

  • Choisir un nom classique, qui a une vocation purement informative. Par exemple : « Xavier Martin Consulting » ou « Dupont Conseil Grand Ouest« . Si vous n’avez aucunement l’intention de créer une société par la suite, un nom classique suffit. Grâce à lui, vos collaborateurs peuvent comprendre exactement la nature de votre activité. À noter que les clients ont tendance à être moins exigeants sur l’identité visuelle des entreprises qui utilisent un nom classique.
  • En revanche, si vous comptez profiter du portage salarial pour créer une société à l’avenir, il est plus judicieux d’opter pour un nom original, qui pourra être réutilisé par la suite. Par exemple, les marques commerciales Xerox, Microsoft ou Apple sont dotées d’une vraie identité. Si vous choisissez cette option, assurez-vous d’avoir un logo et un site internet à la hauteur de votre ambition. En effet, les prospects s’attendent naturellement à ce que derrière un tel nom se cachent plusieurs personnes. Leurs exigences en matière d' »image de marque » sont donc bien plus élevées.

Dans un cas comme dans l’autre, veillez à choisir un nom cohérent qui reflète votre activité et/ou votre savoir-faire !

Nos conseils pour créer votre marque

Pour créer un nom commercial qui valorise votre activité, n’hésitez pas à suivre nos conseils :

  • Commencez par vous assurer que le nom est bien disponible à l’INPI et sur internet (attention aux « marques notoires », connues par tous, mais qui ne sont pas déposées)
  • Listez les noms commerciaux de vos concurrents et tentez de vous démarquer
  • Évitez les acronymes, très présents sur le marché et souvent difficiles à mémoriser
  • Choisissez un nom facile à prononcer et relativement court
  • Si vous optez pour un nom patronyme, pensez aux conséquences potentielles que peut impliquer un tel choix, notamment sur vos proches
  • Assurez-vous que votre nom de marque ne vous desserve pas (mauvais positionnement sur votre secteur) ou qu’il ne possède pas de double sens (y compris à l’étranger !)
  • Évitez les jeux de mots humoristiques pour conserver votre crédibilité, à moins que cela ait un sens par rapport à votre activité

Une fois votre nom de marque trouvé, déposez-le sans attendre auprès de l’INPI et achetez les noms de domaine qui correspondent (au moins le .fr et le .com), même si vous n’avez pas l’intention de créer un site internet dans l’immédiat !

Article rédigé le 12 Mar 2015

Les commentaires sont fermés.