Par Arthur Avranches - Bien gérer mon activité

Après avoir passé quelques semaines à savourer des cocktails sur les plages de Copacabana ou à traverser la forêt amazonienne à sac à dos, vous avez quitté le short ou les chaussures de randonnée pour le costume. Un retour à la réalité des plus rudes qu’il est heureusement possible d’aborder avec le sourire !

Des mails à n’en plus finir

Symbole par excellence du douloureux retour de vacances, l’avalanche de mails (parfois plusieurs centaines) est un phénomène redouté par de nombreux professionnels, au point que certains en arrivent même à retarder l’inexorable ouverture de leur messagerie, souvent bien plus que de raison.

Évidemment, tout cela serait encore trop simple si quelques urgences ne venaient pas se glisser de manière impromptue dans le joli cadeau constitué de newsletters et de mails plus ou moins importants qui attend le consultant à son retour. Des messages enfiévrés ou alarmistes dont l’ouverture s’accompagne d’une inexorable montée de stress. Le genre de sensation déplaisante dont on aurait presque oublié l’existence après ces quelques semaines de détente !

 

traiter ses mails

 

Une énergie et une motivation au rabais

Passer d’une période d’oisiveté à une période d’effervescence n’est pas forcément facile à gérer pour le corps, encore habitué à ses grasses matinées et ses longueurs dans la piscine du gîte de vacances.

Difficile notamment de se réhabituer à la mélodie criarde d’un réveil n’ayant aucun semblant de considération pour votre manque de sommeil et aux diverses contraintes qui émaillent la journée d’un professionnel, qu’il soit indépendant ou non.

Et enfin, que dire de ces collaborateurs qui font le choix de partir durant l’arrière-saison et dont le ton narquois des messages d’absence ne cesse de vous enfoncer toujours plus profondément dans un abime d’amertume.

Comment éviter le blues du retour au travail ?

Qu’on se le dise, reprendre le chemin du bureau n’est agréable pour personne. Pourtant certains professionnels semblent aborder cette transition avec bien plus d’entrain que d’autres. Que cachent ces êtres hors du commun ? Seulement quelques astuces que tout le monde peut appliquer !

Reprenez le travail un Mardi

Si vous voulez éviter d’être gagné par une irrépressible mélancolie à l’idée de retourner à la « vraie vie », il est vivement déconseillé de reprendre le lundi.

Déjà assez peu apprécié en temps normal, le premier jour de la semaine devient le départ d’un véritable chemin de croix dans un contexte de reprise. Si vous en avez la possibilité, misez donc plutôt sur un retour en fin de semaine. De quoi reprendre sur un rythme un peu plus tranquille et vous préparer sereinement… à affronter votre premier vrai lundi !

Evitez les rendez-vous à votre retour

Dans le même ordre d’idée, il s’avère plutôt contreproductif de prévoir une réunion ou un rendez-vous avec un client dès la rentrée.

L’esprit encore ailleurs, il peut en effet être difficile de se reconnecter aux diverses problématiques abordées et de se montrer pertinent quant aux réponses apportées à ses interlocuteurs. Par conséquent : attendez plutôt quelques jours afin de vous assurer d’être pleinement opérationnel.

Priorisez vos mails à traiter

Revenons à présent à l’épineuse question des mails qui hantent les nuits des vacanciers sur le retour. L’une des astuces les plus efficaces pour ne pas se retrouver noyé sous les sollicitations de toutes sortes dès l’ouverture des vannes consiste tout simplement à trier les mails en fonction de leur importance. L’application d’un filtre vous permettra de sélectionner uniquement les mails émanant de vos contacts les plus importants. De quoi passer de quelques centaines de mails à une petite dizaine en un tour de main.

Il s’agit ensuite de hiérarchiser ce qu’il reste de mails et de les traiter en fonction des priorités, sans se mettre de pression. En effet, il ne faut pas oublier que la plupart de vos contacts rentrent également de vacances ou y sont encore. Même si leur demande semble urgente, ils prendront donc généralement plusieurs jours avant de consulter votre réponse. Donc pas de panique !

Enfin, gardez à l’esprit que cette période de blues post-vacances, aussi désagréable soit-elle, est tout à fait normale et surtout passagère. Il suffira généralement de quelques jours pour retrouver toute votre énergie et votre motivation ! Si vous êtes vraiment en haut de l’échelle en termes de stress, soufflez un bon coup et téléchargez une des applis anti-stress que nous avons listé dans un précédent article

Article rédigé le 08 août 2017

Les commentaires sont fermés.