Par Arthur Avranches - Bien gérer mon activité

Difficile d’ignorer la dimension atypique du portage salarial. En effet, aucune autre forme de travail ne propose un tel niveau de protection couplé à une réelle liberté d’entreprendre. Mais savez-vous comment le salarié porté gère concrètement son activité au quotidien ? Quel est par exemple le degré de liberté dont il dispose et comment se caractérise l’encadrement dont il bénéficie dans le cadre de son contrat de portage ?

Une activité maitrisée de bout en bout

On le sait, le portage salarial est un dispositif qui s’adresse exclusivement aux professionnels capables de faire preuve d’autonomie dans le cadre de leur activité. Une indépendance qui se caractérise de plusieurs manières.

Tout d’abord, le salarié porté ne se voit attribuer aucune mission par la société de portage. S’il a évidemment la possibilité de répondre aux offres qui l’intéressent, il est cependant chargé de prospecter sa propre clientèle, sans intermédiaire. Cela le conduit donc à entrer régulièrement en contact avec des prospects, en appliquant la stratégie commerciale et marketing de son choix ; une tâche qui fait partie intégrante du métier de consultant en portage.

Puis, une fois sa mission trouvée et les modalités de son intervention négociées, le contrat de prestation est examiné par la société de portage. L’objectif est de s’assurer que la nature de la mission et la rémunération négociée sont bien en conformité avec le dispositif. Toutefois, il est bien rare qu’un contrat de prestation soit rejeté.

Libre ensuite au consultant de s’organiser comme il le souhaite, en accord avec l’entreprise cliente, en fonction de ses disponibilités et du rythme qu’il veut adopter ! Le portage salarial est donc une forme de travail qui répond directement au besoin d’émancipation des professionnels qualifiés, asphyxiés par les contraintes du salariat traditionnel. 

gérer son activité en portage salarial

Un encadrement complet et un accompagnement de proximité

Si l’on se fie uniquement à ce qui se passe du côté des autres statuts généralement adoptés par les freelances (micro-entreprise, SASU, EIRL…), cette liberté quasi totale devrait logiquement s’accompagner d’une charge administrative des plus pesantes. En portage salarial, il n’en est pourtant rien !

En effet, si vous êtes allergique aux formalités, sachez que les obligations administratives et comptables sont gérées par la société de portage salarial avec laquelle vous avez signé. Pour les questions d’ordre juridique, il en est de même ; nul besoin de faire appel à un avocat, la société de portage s’occupe de tout !

Par ailleurs, si le consultant en portage se retrouve face à une situation complexe avec laquelle il a du mal à composer, ce qui n’est pas rare durant les premiers mois de l’activité, il peut à tout moment contacter et même rencontrer le Chargé des Ressources Humaines que la société de portage lui a attribué au moment de son adhésion. Un service de proximité dont ne peut bénéficier un chef d’entreprise !

Enfin, le quotidien du salarié porté est émaillé d’événements professionnels en tous genres. Des ateliers, déjeuners, rencontres et conférences durant lesquels celui-ci a la possibilité d’échanger avec d’autres consultants ; une bonne occasion de parfaire ses connaissances, parfaitement complémentaire à la formation continue, également proposée par la société de portage à tous ses salariés.

Découvrez l’accompagnement unique et avantageux de Cadres en Mission pour votre activité !

 

Vous souhaitez lancer votre activité en portage salarial ? Découvrez les différentes démarches pour devenir consultant porté ! Vous pouvez aussi vous inscrire à l’une de nos réunions d’information pour en savoir plus sur l’intérêt de ce statut pour votre activité d’indépendant.

Article rédigé le 01 mai 2017

Les commentaires sont fermés.