Par Johan Sellitto - Bien gérer mon activité

En tant que travailleur indépendant, vous devez séduire vos prospects tout en gardant en vue vos impératifs de rentabilité. Parfois, au-delà même du montant de vos honoraires, c’est le mode de facturation qui va s’avérer le plus déterminant lors de la phase de négociation précédant la signature d’un nouveau contrat. Quels sont les différents modes de facturation possibles et comment en tirer avantage ? C’est tout l’objet de cet article !

✅ La régie : une facturation au temps passé

Très populaire dans le monde de l’intérim (mais pas uniquement !), la régie repose sur une facturation au temps passé, s’étalant sur une période donnée. Chaque journée de travail est généralement facturée sur la base d’un tarif journalier moyen (TJM) ou sur un taux horaire convenu en amont avec le client.

En fonction de la nature de la mission, notamment si celle-ci implique l’existence d’un livrable, le contrat en régie peut éventuellement prévoir une date butoir, visant à motiver le prestataire à faire de son mieux. Même s’il bénéficie d’une certaine souplesse, le consultant indépendant qui choisit de travailler en régie s’engage en effet sur les moyens qui seront mis en œuvre pour mener à bien sa mission.

✅ Le forfait : une facturation à la mission

Le forfait s’oppose diamétralement à la prestation en régie, car il repose ici sur la négociation d’un budget bien précis. Cette approche implique la livraison, à une date arrêtée, d’un résultat basé sur un cahier des charges préalablement défini par les deux parties. En d’autres termes, si le prestataire fait une mauvaise estimation du temps que lui prendra la réalisation d’un projet, il court le risque de perdre du temps et donc de l’argent.

Alors que la rémunération forfaitaire engage fortement la responsabilité du prestataire, avec obligation de résultat, ce mode de facturation est d’un autre côté plus confortable pour le client, à condition que celui-ci soit capable de précisément formuler ce qu’il attend de la prestation.

✅ La facturation au résultat

Risqué, mais très efficace sur le plan commercial, la facturation au résultat repose sur la négociation d’une rémunération, le plus souvent élevée, dont l’attribution est directement liée au résultat obtenu. Évidemment, ce type de facturation implique que vous ayez totalement confiance en vos compétences et aux résultats de vos actions.

Généralement, la facturation au résultat s’articule autour d’une part fixe (régie ou forfait). De cette manière, le freelance est certain de toucher une rémunération, quelle que soit l’issue de la prestation et le client maîtrise mieux son enveloppe budgétaire en ayant la possibilité de négocier des honoraires à la baisse.

✅ L’acompte pour démarrer l’esprit tranquille

L’acompte, c’est LA technique pour éviter les impayés. Le principe : le client s’engage à verser une somme, correspondant à un pourcentage du prix de la prestation globale, dès le début de l’intervention.

Pour le freelance, l’intérêt est double :

  • Vérifier la fiabilité et le sérieux de l’entreprise avec laquelle il s’apprête à collaborer
  • Percevoir une rémunération sans avoir à attendre la première échéance ou la livraison

L’acompte n’est pas non plus dénué d’intérêt pour l’entreprise : en demandant une somme d’argent au démarrage du projet, le prestataire engage aussi sa responsabilité. S’il ne réalise pas la mission, il devra ainsi verser des dommages et intérêts à son client lésé, en plus du remboursement de l’acompte.

En portage salarial, c’est à vous de négocier le versement et le montant de votre acompte, notamment dans le cadre des missions les plus longues. Cadres en Mission peut éventuellement appuyer votre demande si vous faites face à un prospect particulièrement récalcitrant.

facture freelance

✅ La prise en charge des frais de mission

Vous prévoyez d’effectuer plusieurs aller-retour en voiture ou en train dans le cadre de votre mission ? Des repas au restaurant ou des frais d’hôtel ? La prise en charge des frais de mission est alors un bon levier de négociation, surtout face à un prospect qui souhaite revoir le tarif de la prestation à la baisse.

En outre, sachez qu’en portage salarial, vous avez également la possibilité de vous faire rembourser une partie des frais professionnels qui n’entrent pas dans le cadre de votre mission et ne sont donc pas pris en charge par votre client.

💡 En savoir plus : Frais professionnels en portage salarial

✅ L’avance sur salaire

Cette modalité de rémunération ne concerne évidemment pas les professionnels qui travaillent à leur compte et qui, par définition, ne touchent pas de salaire (autre que celui qu’ils peuvent éventuellement se verser selon la forme juridique de leur entreprise).

Si vous êtes salarié porté, les choses sont différentes. Vous avez en effet la possibilité de toucher une partie de votre salaire en avance, en fonction de votre situation et de la nature de la mission. Vous pouvez par exemple accéder à cette possibilité si vous ne parvenez pas à négocier d’acompte avec votre client.

💡 En savoir plus : Rémunération en portage salarial

✅ La régie plafonnée et autres modes de facturation mixtes

Il est évidemment possible de mélanger différents modes de facturation afin de coller au mieux aux exigences de votre client tout en vous assurant de conserver votre seuil de rentabilité, point essentiel si vous souhaitez développer votre activité dans les meilleures conditions.

À titre d’exemple, la régie plafonnée repose principalement sur un mode de facturation au temps passé. Cependant, si un certain plafond est atteint, le mode de facturation devient forfaitaire ou, autre possibilité, les deux parties entrent dans une nouvelle phase de négociation afin de convenir d’un avenant au contrat, fixant par exemple une extension de budget.

✅ Quel mode de facturation adopter en portage salarial ?

En portage salarial, vous avez la possibilité de négocier selon le mode de facturation qui vous convient ou qui est tout simplement le mieux adapté à la nature de la mission. En revanche, c’est votre société de portage salarial qui s’occupe de facturer vos clients et de les relancer en cas de retard de paiement. Un véritable gain de temps qui vous permet en outre de vous concentrer plus sereinement sur votre intervention !

💡 En savoir plus : Calculer son tarif en portage salarial

➡ Vous voulez profiter des avantages du portage salarial ou découvrir l’ensemble de ses spécificités ? Cadres en Mission vous propose de participer à l’une de ses réunion d’information !

participation reunion information

Article rédigé le 26 Juin 2018

Les commentaires sont fermés.