Par Johan Sellitto - Devenir consultant indépendant

L’aventure entrepreneuriale commence toujours par une série de formalités assez diversement appréciées par les porteurs de projets. Quelle est leur nature ? Est-il possible de passer outre pour commencer tout de suite son activité de travailleur indépendant ? Retrouvez toutes nos réponses dans cet article !

Les formalités du travailleur indépendant 

Quelles sont les démarches auxquelles vous devez vous attendre si vous avez pour projet de lancer votre activité indépendante ? La création d’une activité indépendante suit un déroulement quasi immuable que nous vous proposons de découvrir ci-dessous.

➡ Vérifier la viabilité du projet : ce n’est pas parce que votre idée vous paraît géniale qu’elle est forcément pertinente. Par conséquent, avant de commencer les formalités, prenez le temps nécessaire pour réaliser une étude de marché dans le but de vérifier le potentiel économique de votre projet.

➡ Faire un point complet sur vos finances : lancer un projet d’entreprise nécessite de l’argent et rien ne garantit que vous serez en mesure de toucher une rémunération suffisante durant vos premiers mois d’activité. En d’autres termes, assurez-vous d’avoir les moyens de vos ambitions !

➡ Chercher des sources de financement : en fonction de votre situation (demandeur d’emploi, par exemple), de la nature de votre projet ou de votre zone d’implantation, vous pouvez potentiellement bénéficier d’aides financières auprès d’un organisme public ou d’un établissement privé. Ne faites pas l’impasse dessus !

➡ Choisir un statut juridique : la micro-entreprise (auto-entrepreneur), l’EIRL, l’EURL et la SASU sont adaptées à l’exercice d’une activité de travailleur indépendant, mais elles se distinguent sur de nombreux points. Avant de faire votre choix, renseignez-vous sur leurs avantages et leurs inconvénients pour éviter toute mauvaise surprise.

💡 En savoir plus : Statut du travailleur indépendant

➡ Choisir un régime fiscal : l’IR (impôt sur le revenu) et l’IS (impôt sur les sociétés) fonctionnent différemment. Selon la structure juridique choisie, notamment l’entreprise individuelle, il ne sera pas toujours possible d’opter pour l’IS, même temporairement.

💡 En savoir plus : Fiscalité du travailleur indépendant

➡ Rédiger les statuts de la société : cette formalité indispensable, et potentiellement assez complexe, ne concerne que les entrepreneurs qui optent pour une société unipersonnelle (SASU ou EURL).

➡ Déclarer son activité auprès d’un CFE : cette déclaration vous permet d’obtenir un numéro SIREN/SIRET et une immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) ou au Répertoire des Métiers (RM), en fonction du type d’activité menée.

Devenir consultant indépendant en portage salarial 

Nous aurions pu inclure le portage salarial dans la liste des solutions destinées aux activités indépendantes, mais cette forme d’emploi innovante et encore assez peu connue du grand public méritait que l’on s’y attarde un peu plus longtemps !

À la jonction entre l’entrepreneuriat et le salariat, le portage salarial est un dispositif avant tout pensé pour les porteurs de projet soucieux de développer leur activité dans les meilleures conditions. En effet, comme vous le savez sans doute, créer une entreprise pour gagner en autonomie se fait le plus souvent au détriment d’autres aspects, en particulier au niveau de la protection sociale et des formalités administratives.

La grande originalité du portage salarial tient au fait qu’il offre un cadre sécurisé au travailleur indépendant qui peut à la fois profiter d’une vraie liberté d’action, d’une couverture sociale avantageuse (régime général de la sécurité sociale + complémentaire santé), d’une assurance chômage, d’une prise en charge administrative et d’un accompagnement complet. Mais surtout, le portage salarial permet de se lancer rapidement dans son projet en esquivant la plupart des formalités inhérentes à la création d’entreprise !

participation reunion information

Nos conseils pour bien démarrer votre activité 

Il ne suffit évidemment pas de suivre à la lettre quelques formalités et de choisir un statut juridique vraiment adapté à ses besoins pour se prémunir de toute erreur, notamment au début de son activité, où il est encore nécessaire de prendre ses marques.

Voici quelques-uns des conseils généralement partagés par la plupart des entrepreneurs qui vivent confortablement de leur activité :

  • Ne négligez aucune étape au risque de vous mettre inutilement en difficulté.
  • Ne vous lancez pas si ce n’est pas le bon moment, par exemple si votre situation financière ou familiale ne vous le permet pas.
  • Si vous créez votre activité tout en occupant un poste de salarié, vérifiez très soigneusement les termes de votre contrat de travail.
  • Adoptez une vision à long terme, même s’il s’agit d’un projet de transition.
  • Demandez conseil auprès des entrepreneurs qui sont déjà passés par les mêmes étapes que vous.
  • N’hésitez pas à déléguer les tâches les plus rébarbatives ou celles qui n’entrent pas dans votre champ de compétences.
  • Prenez le temps qu’il faut pour bien vous organiser au quotidien.
  • Réservez-vous un espace uniquement dédié à votre travail afin de séparer votre activité professionnelle de votre vie personnelle.
  • Faites des pauses régulières, même si vous n’en ressentez pas forcément le besoin. Votre corps vous remerciera plus tard !
  • Apprenez à dépasser votre peur d’échouer tout en prenant des risques mesurés.
  • Ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier. Il vaut mieux plusieurs petits clients qu’un gros client qui pourrait vous lâcher du jour au lendemain.
  • Faites l’effort de développer votre réseau professionnel, même si vous n’êtes pas à l’aise avec cette dimension de votre activité.
  • Définissez des tarifs cohérents, c’est-à-dire ni trop bas ni trop élevés, pour conserver rentabilité et professionnalisme.
  • Saisissez les opportunités quand elles se présentent, au risque de le regretter plus tard !

🔍 Aller plus loin : Être indépendant, mode d’emploi

participation reunion information

Article rédigé le 30 Jan 2019

Les commentaires sont fermés.