Par Priscillia Cheval - Bien gérer mon activité

Définir le juste prix de votre mission peut s’avérer complexe, surtout au début. Comment construire un positionnement cohérent et concurrentiel de votre offre ? Quels indicateurs peuvent vous aider et comment orienter votre choix ?

Etudiez les prix du marché

Pour se faire une idée de la tranche de prix à appliquer, vous avez plusieurs possibilités :

1/ Utiliser votre réseau pour comparer vos prix avec ceux de vos confrères, qui exercent dans le même secteur d’activité. Ainsi, cela peut vous donner un ordre d’idée des prix moyens qu’ils pratiquent.

2/ Observer les prix exercés sur le marché peut être un bon indicateur. Vous pouvez réaliser une petite étude des prix du marché. (Le site APCE propose une méthode, utilisez également les outils Google pour cibler les tendances actuelles, les sites de statistiques type INSEE…)

3/ Plusieurs moyens online vous permettront de vous faire une idée des tarifs appliqués. Explorer les CVthèques en ligne sur certains sites dédiés à l’emploi des cadres indépendants pour comparer les tarifs pratiqués, selon votre secteur d’activité. Vous pouvez aussi vous renseigner sur des sites spécialisés type APEC ou encore utiliser les réseaux sociaux professionnels type LinkedIn ou Viadeo pour contacter vos confrères.

Prenez en compte l’ensemble des variables

1/ Évidemment, le prix peut changer selon différents critères. Le premier est votre degré d’expertise, un sénior facturera logiquement plus qu’un junior puisque son expérience sera plus haute.

2/ La durée de la mission ainsi que sa récurrence peuvent être des facteurs d’évolutions des prix.

3/ Ensuite, le secteur d’activité ou le type de marché peuvent également faire fluctuer les tarifs.

Justifiez vos tarifs

Une fois vos tarifs définis, il faudra les garder en vue. Le prix qui vous avez fixé justifie votre expertise. En effet, un prix trop peu élevé n’est pas gage de crédibilité. De même, en proposant des tarifs top élevés vous risquez de réduire les opportunités.

Savoir justifier ces tarifs face au client est primordial. Il s’agit en faite de mettre en avant votre compréhension du projet face au client. Vous avez la compétence et l’expérience qu’il recherche et vous êtes disponible, en somme, vous êtes la personne qu’il lui faut.

Lors de la négociation avec votre client, détaillez les différentes tâches de votre mission de manière à pouvoir moduler votre offre.

Et après ?

Plusieurs types de facturations existent. A vous de définir la vôtre en fonction de la mission. Facturation au temps passé ? Journalier ou Horaire ? Au projet ? A la performance ? Au forfait ?

Adaptez-vous à la demande du client en fonction de ses objectifs et des vôtres !

Pour en savoir plus, l’équipe Cadres en Mission propose des simulations de salaire. Vous pouvez nous contactez au 01 53 43 09 50.

Article rédigé le 02 fév 2015

Les commentaires sont fermés.