Par Arthur Avranches - Tout savoir sur le portage salarial

Après plusieurs semaines d’intense réflexion, vous avez décidé de devenir salarié porté afin de pouvoir exercer votre activité en toute autonomie, en limitant au maximum les risques. Même si le portage salarial vous semble être la solution idéale par rapport à votre situation actuelle, êtes-vous certain de bien connaître les spécificités de ce statut complètement résolument atypique ? Voici les 9 choses à savoir avant de vous lancer !

1- Les activités autorisées en portage salarial

La plupart des salariés portés proposent des prestations relatives à du conseil, de l’audit, de la conduite de projet, de la formation ou du management de transition. Toutefois, bien que la liste des activités qu’il est possible d’exercer en portage salarial soit en constante évolution, elle demeure strictement encadrée par la loi.

Développeur web, expert automobile, conseiller immobilier, ingénieur dans les BTP, responsable marketing… Les professions autorisées se comptent par dizaines. Seules activités à être exclues du dispositif : les activités réglementées (psychologue, avocat, pharmacien, notaire, expert-comptable, architecte…) et les activités relatives aux services à la personne (garde d’enfant, assistance aux personnes âges, aide ménagère).

2- Quelle rémunération viser en portage salarial ?

Le salarié porté perçoit un salaire mensuel dont le montant est égal à sa facturation, amputé du montant correspondant à ses cotisations sociales et ses frais de portage. Chez Cadres en Mission, les frais de portage sont dégressifs. La règle est simple : plus un consultant possède d’ancienneté, moins ses frais de portage sont élevés.

En contrepartie de cette commission, la société de portage salarial assure un accompagnement complet : formations adaptées à l’activité de salarié porté, mise en réseau, prise en charge des obligations comptables, accompagnement juridique…

Bien que le salarié porté soit libre de négocier son tarif en portage salarial avec son prospect, un minimum est exigé pour lui assurer une rémunération en accord avec la loi. En effet, depuis la mise en application de la convention collective du portage salarial, tout professionnel qui envisage d’opter pour le portage salarial doit toucher un salaire mensuel brut correspondant au minimum à :

  • 70 % du plafond mensuel de la Sécurité sociale, en dessous de trois ans d’ancienneté en portage salarial
  • 75 % au-delà de trois ans d’ancienneté
  • 85 % pour un salarié en forfait jour

Par conséquent, chez Cadres en Mission, nous invitons nos consultants à fixer une facturation minimum de 300 € HT par jour d’intervention.

En savoir plus : Rémunération en portage salarial

Simulez votre futur salaire en portage salarial en utilisant notre simulateur en portage salarial !

3- Quid de la protection sociale ?

En raison de son statut, le salarié porté est automatiquement affilié au régime général de la Sécurité sociale. Par conséquent, il bénéficie des mêmes prestations qu’un salarié « classique ». Une couverture sociale de base (arrêt maladie, remboursement des soins et médicaments, cotisations retraite) complétée par une mutuelle d’entreprise collective.

L’exercice de son activité lui permet par ailleurs de cotiser pour l’assurance chômage, à laquelle il peut prétendre en cas d’inactivité.

En savoir plus : Indemnités Pôle Emploi en portage salarial

4- En matière de prospection commerciale

En portage salarial, c’est le salarié porté qui prospecte lui-même ses missions, même s’il peut puiser dans un vaste panel d’offres de missions régulièrement mis à jour par sa société de portage salarial.

En plus de négocier sa rémunération, il fixe également les modalités de son intervention d’un commun accord avec son client :

  • Durée et lieu de la mission
  • Moyens mis en place
  • Fixation des objectifs
  • Frais de mission pris en charge
  • Etc.

5- Quelles implications sur le plan personnel ?

Même si le consultant en portage salarial est indépendant, il n’est cependant pas soumis à la même pression qu’un freelance au statut auto-entrepreneur ou en SASU/EURL.

Ses obligations comptables et administratives étant prises en charge par sa société de portage, il peut ainsi consacrer davantage de temps à son activité, mais aussi à ses proches et ses centres d’intérêt. À condition toutefois d’apprendre à bien s’organiser dès les débuts de son activité !

6- Quel rôle possède le réseau ?

En devenant salarié porté, le professionnel intègre un pôle d’expertise correspondant à son secteur d’activité.

Il peut ainsi interagir avec d’autres experts afin de :

  • Améliorer ses pratiques
  • Trouver de nouvelles opportunités de missions
  • Participer à des événements professionnels
  • Développer des projets communs
  • Répondre à des appels d’offres publics
  • Partager des moments conviviaux
  • Etc.

7- Apprendre le métier de consultant en portage

À mi-chemin entre l’entrepreneuriat et le salariat, le portage salarial nécessite diverses compétences, notamment commerciales, dont tous les consultants ne sont pas forcément dotés.

Pour aider ses salariés portés à développer leur activité dans les meilleures conditions, la société de portage donne accès à des formations professionnelles animées par des experts.

8- Quelles étapes pour devenir salarié porté ?

La convention d’adhésion, qui précise les modalités d’hébergement de l’activité, représente la toute première étape de l’aspirant salarié porté. Dès que celui-ci trouve une première mission, il remplit un contrat de prestation avec son client. Ce document est alors examiné et signé par la société de portage.

Dès réception du contrat de prestation, le service RH de la société établit également un contrat de travail (CDD ou CDI) qui permet au « porté » de commencer sa mission sans attendre.

En savoir plus : Contrats en portage salarial

9- Comment s’informer sur le portage salarial ?

Chaque cas est unique et mérite une attention toute particulière. Si vous avez des questions spécifiques à propos du portage salarial, sachez que la société Cadres en Mission propose des réunions d’information dans de nombreuses villes à celles et ceux qui envisagent de choisir cette solution pour développer leur business.

Cette réunion est complétée par un entretien individuel dont le rôle est de cerner plus précisément les motivations et les besoins du professionnel qui souhaite s’engager sur cette voie.

Article rédigé le 03 Fév 2017

Les commentaires sont fermés.